Chantage à Saint-Étienne : les secrets d’une démission

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le changement de pied a pris tout le monde de court. Juste après avoir affirmé jeudi 22 septembre, dans une interview au Progrès, qu’il ne comptait pas quitter ses fonctions d’adjoint à l’éducation de la ville de Saint-Étienne, Samy Kéfi-Jérôme a pris la décision inverse, dès le lendemain, en présentant sa démission de ses mandats de conseiller municipal et métropolitain à la préfète de la Loire.