Le maire et conseiller général UMP d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), Jean-François Oneto, a-t-il produit un faux pour favoriser un ami promoteur ou est-il injustement mis en cause par un adversaire politique ? C’est la délicate question que le tribunal correctionnel de Melun devait examiner mercredi 23 octobre, à travers la citation directe délivrée par le maire contre un opposant, conseiller municipal sans étiquette, Dominique Lebreton.