Accusé de viols, l’ex-ministre Georges Tron de retour aux assises

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Vingt ans de réclusion criminelle? 

Vous plaisantez, il s'agit d'un ancien ministre!

Et quand bien même, du fond de sa geôle il touchera une retraite... de ministre!

Faurisson mort à 89 ans a touché intégralement son salaire de fonctionnaire enseignant universitaire puis sa retraite , malgré une interdiction  d'enseigner pour fautes graves dont insultes aux élèves , et de nombreuses condamnations ( dont 15 jours de prison ) .
Généreuse République

Pardonnez-moi, votre prose m'apparaît comme incompréhensible : il doit manquer des guillemets de citation, et vous mélangez tout, évoquez apparemment une autre affaire.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

.......... Nauséeux  ...vomitif  .... médiocre ....scabreux  ...... vil  &   Malsain  ! 

C'  est  sans commentaire  ..... 

Ce  type  est  une  Crapule  pure & simple  !!

!

Rectificatif : #Metoo

Vexé qu'on ne s'interesse plus aux turpitudes du gourou ?

Oui, sujet de premier plan après des décennies d'abus de la part des puissants entre autres. Ce procès impensable il y a quelques années est fondamental et ...de premier plan, absolument.

+++++

 

  Il ne rentre pas dans la catégorie des mauvais articles mais plutôt dans ceux qui prennent une place éditoriale très importante au détriment du reste de l'actualité depuis maintenant 1 ans.

Décrédibiliser est une tactique.

Dans cette affaire le cœur va spontanément vers celles qui se disent victimes. Je suis enclin avec ma raison à les croire, tant les témoignages paraissent sincères.
Je veux croire que la vérité sortira du tribunal. 

JP N

Et pour notre héraut au caleçon rouge, rien de nouveau ?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Tout ce que peut inspirer la présente affaire est, pour l'heure, l'envoi de quelques jeux de mots foireux.

Ou la gerbe à la lecture de certains commentaires.

La présidente n'est PAS une femme!

Je suis d'accord avec votre commentaire, mais ne présumez pas qu'une femme soit moins misogyne qu'un homme parce qu'elle est femme : je travaille dans le social, 98% de femmes, et la misogynie y a encore de beaux jours !

 

vous avez raison , j'ai entendu d'abord " présidente" et dernièrement " président" et écrit mon commentaire entre les deux versions

Et que dire des collègues qui conseillent de se taire au lieu d'être solidaires ?? Tout cela dépasse l'entendement!

Un commentateur a très bien analysé le degré de soumission que cette affaire implique.

C'est une affaire révélatrice de l'état de notre société où pour obtenir un poste, un appartement ou d'autres faveurs, les personnes sont persuadées qu'elles doivent se soumettre, se taire et subir. Et le pire c'est qu'elles ont raison : si VF s'était débattue, elle n'aurait pas eu son emploi.

Pourquoi les gens les réélisent ? Regardez l'effet Meetoo en France, ou les réactions à l'affaire DSK : la presse, sauf exception, est aux mains de groupes financiers, groupes détenus par de richissimes actionnaires. Et qui forgent une opinion publique sinon les médias ?

Une société c'est un tout : que les uns osent tout et pour peu que la majorité les laissent faire...

Demain tous esclaves ! Pourquoi demain d'ailleurs ?

Écoutez les interviews de Guillaume Meurice sur France Inter, vous aurez la réponse. Exemple : meilleur ministre de l’intérieur ? Réponse : Charles Pasqua.
Qu’ils se les prennent les 20 ans de taule le goret Tron et la gorette Cruel.... Des malades à mettre sous médocs...

Oui, une bonne camisole chimique s'impose!

C’est donc le réquisitoire bien sur la plaidoirie de le Défense ne saurait tarder !
  • Nouveau
  • 24/10/2018 06:38
  • Par

pédicure un métier à haut risque...pire que gynécologue..

 Consentement apparent. Mais sidération face à agression et chantage implicite. Abus de pouvoir. C'est une déviance systémique à mesure qu'est organisé le recul institutionnel de la démocratie.

Une société de plus en plus mafieuse.

Qu'en diraient les intervenants au séminaire philosophique pour les petits LREM ?

Bien étudier la ligne de défense de ses avocats...

Tarik aurait dut prendre Dupond comme avocat.  

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Pour cet article, j'ai repris des passages de ce que j'écrivais avant l'ouverture du procès en décembre 2017.