Belloubet confond l’intérêt de l’Etat et celui de LREM, les magistrats s’insurgent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour les syndicats de magistrats, c’est la « consternation ». Mercredi 23 octobre, l’Union syndicale des magistrats (USM) et le Syndicat de la magistrature (SM) ont fait part de leur « stupéfaction » après les révélations du Canard enchaîné sur une « note confidentielle » adressée par le cabinet de la ministre de la justice Nicole Belloubet à Matignon, dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice (LPJ).