Alors que la FSU prévoit 30% à 40% de professeurs grévistes dans le primaire ce mardi 24 novembre (pour protester contre la suppression de 16.000 postes programmée dans le budget 2010), le ministère de l'Education nationale n'a toujours pas publié le moindre bilan de sa loi sur le «service minimum d'accueil» des élèves (ou SMA), promulguée fin 2008.