Grève dans le primaire: à quand un bilan du service minimum d'accueil ?

Par
De 30 à 40% des enseignants du primaire pourraient débrayer mardi 24 novembre, d'après les estimations de la FSU, principale fédération syndicale du premier degré. C'est l'occasion pour le gouvernement de tester une nouvelle fois son «service minimum d'accueil» des élèves. Alors que le ministère avait promis un bilan de ce dispositif (créé en 2008), aucune évaluation n'a encore été rendue. Un chiffre partiel déniché par Mediapart vient cependant illustrer l'échec de cette réforme. Il ne s'agit certes que de la Picardie: mais, dans cette région, 6% seulement des élèves ont été pris en charge !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la FSU prévoit 30% à 40% de professeurs grévistes dans le primaire ce mardi 24 novembre (pour protester contre la suppression de 16.000 postes programmée dans le budget 2010), le ministère de l'Education nationale n'a toujours pas publié le moindre bilan de sa loi sur le «service minimum d'accueil» des élèves (ou SMA), promulguée fin 2008.