Tous les mariages sont dans la nature

Par

Les opposants au mariage pour tous accusent l'union homosexuelle d'être « contre nature », mais leur vision de la nature et de ses relations avec les sociétés humaines est simpliste et erronée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mariage pour tous porte-t-il atteinte à l’ordre de la nature ? La question peut sembler dépassée, voire déplacée. Pourtant, le vieux cliché de l’homosexualité « contre nature » est réactualisé avec constance par des représentants des autorités religieuses, surtout catholiques, ainsi que par une kyrielle d’élus de droite et d’extrême droite (et parfois aussi de gauche). Or, la simple observation éthologique montre que les comportements jugés antinaturels par certains sont fréquents dans la vie sauvage et ne perturbent pas l’écologie des espèces.