A Montpellier, la condamnation qui risque de couler un hebdo satirique

Par

L'Agglorieuse a été condamnée à verser plus de 90 000 euros à un promoteur immobilier et à ses sociétés pour diffamation. La condamnation n'est pas forcément hors de propos, mais le montant de l'amende laisse songeur. D'autant que la juge en charge du dossier a des raisons de ne pas beaucoup aimer l'hebdo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La peine risque de clouer définitivement le bec à L’Agglorieuse, l’hebdomadaire satirique de Montpellier dont la mascotte est une mouette. Le 25 septembre, le journal, son directeur et l’un de ses journalistes ont été condamnés par la cour d’appel de Nîmes à verser 91 200 euros en tout, pour diffamation envers un promoteur immobilier local, Robert Garzillo, et sa société Strada. « La somme qu’on nous demande correspond à la moitié de notre chiffre d’affaires annuel, s’étrangle Tristan Cuche, le directeur de L’Agglorieuse. On ne peut pas payer. » Pour l'heure, le promoteur n'a d'ailleurs pas exigé l'argent.