Emilie Cariou: «On ne peut pas tenir une société avec la police»

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

À L’AIR LIBRE Émilie Cariou: «On ne peut pas tenir une société avec la police

Aucun régime légitime, par définition.

Oui, l'histoire nous donne malheureusement de nombreux exemples de sociétés tenues par une police. Encore faut-il connaître un peu l'histoire, ce qui manque en général aux macronistes.
Enfin, reconnaissons que cette députée, Emilie Cariou, a fait du chemin entre son adhésion au  macronisme de2017 à sa critique d'aujourd'hui. C'est le seul point encourageant de cette vidéo.

«On ne peut pas tenir une société avec la police" Heu... si, on peut. Regarde ce que fait ton Maître
Elle précise qu'il faut la participation d'une partie de la population pour surveiller l'ensemble dans la durée (par ex: RDA).

Mais....c’est bien avec Macron qu’elle a été élue ....elle a trompé ses électeurs !

Par exemple IRAn, Chine, Algérie, Arabie, Égypte et TURQUIE

C'est déjà le cas. L'ouvrage "la délation sous l'occupation" d'André Halimi donne un aperçu  de ce qu'ont été capables de faire de "bons français" et je le crains de ce que pourrait produire leurs descendants...Des exemples, certes anecdotiques : dénonciation d'une soit disant messe sauvage, lettres d'insultes à des soignants, messages haineux contre des asiatiques etc,etc...sont autant de signes nauséabonds de "voisins vigilants"...

  • Nouveau
  • 23/11/2020 23:47
  • Par

Panorama édifiant du travail de l’exécutif et de la majorité parlementaire, avec une petite pique aux salopards de LR.

Sans changement de cap, ça va finir dans la violence.

Nous débarrasser de la racaille ???...

Si les procès vont jusqu'au bout, on ne pourra plus lui reprocher de n'avoir pas tenu ses promesses en tout cas. Et comme on n'est jamais mieux servi ... Et avec un peu de chance, ce n'est que le début.

Sinon ... Non, évidemment non, une société ne peut pas tenir ... Et de toutes les manières, elle n'est pas faite pour ça.

Emilie Carriou dit que nous aurons un Etat autoritaire si la loi " sécurité globale " est votée.

Pascal Ory, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, explique sur France culture que la France a une culture politique autoritaire depuis Bonaparte qui promeut le chef et l'ordre.

Voir d'ailleurs, à propos de cette conception archaïque du pouvoir, la chronique politique qui s'applique plus à chercher un homme providentiel qu'un programme démocratique pour les prochaines présidentielles.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Patrick Cahez. L'état est déjà autoritaire et, sur la répression policière (celle du 23 place de la République notamment), totalitaire. Il ne faut pas craindre les mots. La macronie depuis 3 ans s'attaque aux fondements de la République sociale définie par la Constitution en détricotant les services publics (santé, école, université etc.) C'est le néo-libéralisme classique. Macron conduit cette politique (avec sa majorité godillot) qu'il doit désormais imposer par la force car en matière économique le concept "libéral et social" est une contradiction fondamentale. Le "chemin" (cf Bruno Kord 23/11 20:48) d'Emilie Cariou (que je salue) est intéressant mais nous étions nombreux durant la campagne de 2017, compte tenu de la carrière de Macron, à nous opposer à sa "Révolution" qui contenait toutes ses dérives avec sa pseudo modernité, miroir aux alouettes. Nous étions plus lucides que de nombreux politiques ou élites. La lucidité, même tardive, est respectable.

La marche s'accélère et se met au pas cadencé, rythme mené par le temps qui reste de la fin de mandat, et, dans cette précipitation, la macronie confond gardiens de la paix avec maintien de l'ordre, ce qui amène les policiers à proposer leur loi .

Cette loi qui va échapper à l'avis du Conseil d’État qui est donné sur tous les projets de lois déposés par le gouvernement mais qui ne l'est pas sur les initiatives individuelles des députés .

Entourloupe de plus , autoritarisme oblige ….....

On est dans "le sas" tout juste avant la dictature ....On ne peut plus dire qu'on ne savait pas !!!

Le Kapo lallement va devenir un émule de H. Himmler' et le tour sera joué!

Oui, oui, c'est dépubliable, c'est à ça que ça sert!

 

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous