Le logement social dans le piège des mondanités et de l'affairisme

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

@KIRIOS1

Oui Kirios mais pour qui?

@Solalgary : "tous les responsables de la fédération des SA HLM, à 90% de gauche"...

Moi aussi, naïvement, j'ai longtemps cru que les responsables de sociétés HLM étaient de gauche.

Or, il parait que c'est faux : depuis des années la droite (UMP) aurait mis la main sur la plupart des grandes sociétés d'HLM.

Info à vérifier...

Nous sommes d'accord pour le constat... Mais voter ne sert plus à rien dans ces conditions !

Révolution ?!?

jolemanique@ 20 07  Eric Woert va se sentir moins seul!!!

Des frères trois points ou quoi ?

Je crois que vous synthétisez très bien la situation: le pouvoir rend fou et vous avez raison d'utiliser le qualificatif de pervers: comment  des mécanismes pervers sont mis en place  avec souvent le visage lisse de la notoriété, de la pseudo probité ou avec l'argument d'efficacité économique, heureusement Médiapart est là , à nous de prendre le relais, chacun selon sa voie propre. 

 

Remarque facile(non fondée) et polemique(gratuite) avec une odeur de déja vécu pour certains peu nombreux désormais qui doivent bien se souvenir..

Essayons d'étre constructifs,agissons.

 

et j'ai oublié de citer les syndicalistes. Tous les réseaux possibles de résistance doivent être actionnés, oeuvrer dans la même direction tout en évitant les divisions des provocateurs, des agitateurs diviseurs manipulateurs (probablement rémunérés pour certains ...). Nous sommes dans le rouge, au bord du crash. Alerte maximale !

Ne pas oublier "Anticor". Militons, militons, tous. Contre tous ces mirlitons ! Il ne suffit pas de voter tout les cinq ou six ans... Militons tous, à notre échelle, au quotidien. Dans nos quartiers, villages, villes, départements, régions...

Merci encore, M. L. Mauduit ! Longue vie à vous ! Et que vive Mediapart !

Avouez que tous ces "cercles" de promiscuités et d'influences, se révèlent de plus en plus gangrenés par l'affairisme, cela en devient de plus en plus caricatural, quand dans tous les articles, ont retrouve des noms qui se croisent. N'importe quel imbécile, s'il lit régulièrement la presse (et je ne parle pas seulement de MDP) et les réseaux sur la toile, y compris simplement wikipédia et ses bios, au lieu de se contenter de regarder passivement la TV, peut y voir cette véritable toile d'araignée, sans pour autant verser dans un complotisme paranoïaque. Il faut arrêter avec ses cris d’orfraie vertueuse...

Au buché !

 

Les effets c'est pour que ça ressemble à une vidéo, mais ce sont des photos animées...

Ce qui ressort de la vidéo c'est que ce n'est pas la crise pour tout le monde et que les "invités" sont tout à fait à l'aise et décontractés et que la plaie du chômage ne les empêche nullement de "profiter" au sens plein du terme.

Ils ne sont pas au restos du coeur ! j'ai cru reconnaître la dame Karine Berger qui nous répète que la dette demande les efforts de chacun, pour elle les efforts n'ont pas l'air trop méchants, beaucoup moins que pour les smicards qui auront 1,1% d'augmentation.

Tout cela se passe dans le 15 ième qui veut à tout prix devenir un XVI ème bis, pour réaliser ce miracle ils s'y mettent tous, UMP, PS, ceux qui ont de l'ambition de se servir des biens publics pour leur intérêts personnels.

Mediapart veut faire cesser tout ça mais j'ai l'impression que c'est très difficile de déméler les intérêts et que tout le monde protège son fromage indépendamment du parti politique.

 Je n'ai pas tout compris de la magouille, il faut que je relise.

le systeme est bien au point gauche droite syndicalites medias serviles ont cloisones ce systeme par qui on commence

@Maria Lavigne : vous allez un peu vite en mettant Le Drian dans le même sac que les autres que vous citez...

Relisez la réponse de Le Drian à la CDC, elle est claire. Il n'est pour rien dans les affaires de la SNI révélées dans cet article, qui sont antérieures à mai 2012.

Quant à la réception dans les locaux des Invalides, la location d'un ou plusieurs salons aux Invalides ou à l'Ecole militaire se fait souvent. Cela se fait aussi au Sénat.

Vous trouvez ça "républicain", d'entretenir l'entregent pour promouvoir la carrière de ses enfants ? Ne serait-ce que ce simple "détail"... Mais sans doute, nous rétorquerez-vous, que ça c'est toujours fait, partout... Cela s'appelle simplement du "conflit d'intérêts" !


à
GUY BERTRAND

''et leur espèce n'est pas en voie de disparition,bien au contraire!!!!''  ...Et je me permets de rajouter que --eux -- ont l'argent et des moyens faramineux pour détenir la presse, les élus etc.... C'est une guerre, et comme ce st eux qui ont les moyens, ils comptent bien la gagner!.....(citation de je ne sais plus quel banquier américain)

ÉDUCATION !!! Maitre mot. Éducation populaire des uns par les autres. C'est ça, la base d'un véritable militantisme. A tous les niveaux. A commencer par la famille ! Éteignons les téléviseurs, gagnons ce temps précieux. 3 à 4h par jour en moyenne...

On va rire, quand en 2014, on va devoir se farcir les commémorations des 100ans de son assassinat !

Relisez l'histoire avant qu'on ne vous raconte des histoires ! C'est ça l'Education populaire. Fêtons l'assassinat de Jaurès, partout, en racontant l'Histoire, autour de nous, à nos enfants et petits enfants, en premier lieu ! Pourquoi ont-ils tué Jaurès ???

Dans le corral du "social français", 60 millions de têtes de bétail, surnommés aussi "Les veaux", représentent énormément de profits* en perspective.

*appelés également "Gros pognon, thune, fric, blé, grisby...etc."

la seule chose que le peuple-bétail sache faire...changer de berger, mais toujours en partance pour l'abattoir.

l'élection servant juste à changer les rennes du traîneau du Père Noël, Clin d'œil

sans modifier l'ordre de la distribution des cadeaux dans les châteaux.

C'est comme cela qu'a toujours fonctionné le système ! Et ce n'est pas près de changer car ceux qui détiennent le pouvoir  au gré des alternances politiques ont depuis longtemps verrouillé le système pour que rien ne change à leurs plus grands profits ! Rappelez-vous la démocratie c'est "cause toujours" bien que l'on soit bien plus près d'une dictature déguisée que d'une démocratie qui n'est qu'un mythe qu'exploitent   les oligarques de la politique pour rassurer le bon peuple ! D'où l'utilité de l'art du mensonge en politique pour tenir le peuple en laisse  ! 

Il est bien évident qu'il ne suffit  pas de dénoncer les dérives connues ou plus exactement l'arbre qui cache la forêt du système pour espèrer en supprimer les abus  ou  les turpitudes ! En effet, la plupart de ceux qui abusent de leur fonction savent très bien qu'ils sont quasiment intouchables ! Et lorsqu'ils sont condamnés ce n'est jamais en proportion de la gravité des faits qu'ils ont commis ! 

à G.Desdoutes 

''Effectivement, compte tenu du manque scandaleux de logements sociaux, il serai souhaitable que l'Etat cède ses terrains disponibles à prix cassés, voire à titre gratuit.''


Ne faudrait il pas, déjà, reprendre à tous ces Yché etc...ce qu'ils volent à l'Etat??? Vous, si vous volez, on va vous faire payer! Eux, pourquoi ne jamais les faire payer, ce qu'ils ont pris et l'amende en plus?...

Oui: ça va mal, et ...ça va mal finir, en choisissant comme boucs émissaires les plus pauvres au lieu de "taper" sur les vrais "assistés" que sont ces gros-plein-de-sous!

Votutil ?...

*=)) Mort de rire

Le café du commerce du populo, le populisme ??? Je comprends que cela vous dégoute, ça pue la sueur, n'est-il pas ?

C'est bien simple... On devrait enfermer Mauduit et suprimer Mediapart ! N'est-il pas ?...

Il n'y a dans l'affaire décrite aucun scandale majeur : pour assurer sa politique de logement social, un ministère vend à bas prix ses terrains inutiles à un autre organisme de l'état, la SNI, principal bailleur social du pays.

Ensuite, pour financer les logements sociaux sans emprunter et aggraver la dette de l'état (on pense ce qu'on veut de ce dogme de la dette, ce n'est pas le sujet du jour), la SNI revend au prix fort une partie des terrains. Le résultat net est la création de logements sociaux pour un cout probablement faible, ce qui serait une réussite, mais l'article ne nous dit rien sur ce qui est pourtant le plus important. Voilà tout, c'est parfaitement légitime et meme assez habile.

En filigrane, on peut soupçonner un autre sujet : le monsieur qui est à la manoeuvre aimerait certainement privatiser tout ça un de ces jours et se verrait bien PDG du truc. Là, il y aurait effectivement un vrai scandale, et on sent que l'auteur de l'article est bien motivé sur ce coup.

Mais ce problème n'a rien à voir avec le titre, ni avec l'essentiel du contenu, ce n'est pas expliqué clairement dans l'article, car il manquait probablement des données solides pour étayer ces soupçons. Du coup, le papier devient complétement confus et sans objet véritabale : on a un vrai sujet sans arguments, qui disparait derrière des données solides mais insignifiantes...

On se demande s'il existe des conférences de rédaction pour structurer les articles de façon professionnelle à Mediapart...

mâme Duflot

*=)) Mort de rire

*=)) Mort de rire

*=)) Mort de rire

et où avez-vous vu du pillage de l'argent public dans l'article ?

un ministère vend des terrains à bas prix à un orgnaiasme d'état qui construit du logement social, il est où le problème ???

Il est que l'article est mal écrit et présente mal les choses...

Le sigle UMPS, création de Le Pen, et utilisé à tour de bras par sa fille, rendrait votre commentaire tendancieux .... à moins que les solutions du FN ne vous conviennet vraiment.

Heureusement que Le Pen n'a pas dit que 2+2=4!

Faire une addition serait considéré par certains comme tendancieux...

Votutil ? Union "républicaine ???...

  • Nouveau
  • 24/12/2013 00:18
  • Par

Aprés on doit encore croire à ces gens là, des envies de révolution me montent à le gorge.

Excellente réplique !

je ne savais pas que UMPS était une création verbale de Le Pen, mais, hélas, il avait pour une fois raison...

Je vous demande de vous arrêtez ! C'est dégoûtant, c'est très "café du commerce", voulez-vous nous amener le FN ? Rigolant S'pèce de populiste, va !

c'est en voyant de tels commentaires qu'on peut déceler les insufisances de cet article.

En effet, la SNI fait partie du périmètre du bien public (c'est une filiale de la Caisse des Dépots et Consignation, bras financier de l'Etat Français), et c'est très mal expliqué dans le papier.

Du coup, les lecteurs mal informés s'imaginent qu'il y a eu détournement de biens publics, alors qu'il y a simplement eu transfert de terrains inutilisés du ministère de la Défense vers des organismes assurant la politique publique du logement social.

Cette insuffisance de l'article déclenche des commentaires absurdes et poujadistes qu'on aurait pu s'épargner...

c'est clairement ce qui pourrait arriver à la SNI, et là il y aurait scandale à la clé.

D'un autre coté, le cout du logement en allemagne est très inférieur à ce qu'il est en France, ce qui en fait un enjeu moins conséquent.

  • Nouveau
  • 24/12/2013 06:20
  • Par

Merci Monsieur Laurent Mauduit, avec vous c'est toujours du bon Mediapart. Pouvez-vous compléter notre information, en nous disant comment est logé ce monsieur Yché ? En logement social ?

On est en République ou en monarchie.

Tous ces trouducs qui bouffent en une soirée en amuse-gueules et champs des centaines (ou des milliers) de SMIC.

Au trou ces abjects.

Merci MDP de nous ouvrir les yeux.

  • Nouveau
  • 24/12/2013 08:09
  • Par

"Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles"

Si on ne chante pas cette antienne, on est ,selon la mode du moment,

poujadiste,

populiste,

communiste,

trotskiste,

révisionniste,

extremiste,

........iste

Poursuivons la citation  "cultivons notre jardin".

  • Nouveau
  • 24/12/2013 09:51
  • Par

Oui comment s'en sortir de tous ces pourris de gauche comme de droite????= y a pas de solutions ... le pouvoir l'argent et le sexe = les drogues des puissants

qui est ce andré YCHE d'ou vient--il et pourquoi a t  il tous ses appuis de gauche ou de droite?? qui est-il en fait ? soutenu par des grandes banques et lesquelleles ???????

POURRITURE oui  après le fils FABIUS ou a le fils LE DRIAN......après bine des fils ou fille de  pouah................................Faire la révolution = on coupe les têtes d'autres repoussent encore plus pourries........

GAUCHE CAVIAR !

  • Nouveau
  • 24/12/2013 09:54
  • Par

PS = le france est un pays de "MERDE" il faut le dire .. en grande bretagne au moins un ministr de balir a été condamné à de la prison ferme pour avoir falsifié ses notes de frais = alors on fait quoi de CAHUZAC , et les PASQUA CHIRAC GUEANT KOUCHNER et la françafric et bien d'autres

France démocratie mais c'est à mourrir de rire france des corrompus et la françafric des pays francophone est la digne fille de ces élites françaises sasns scrupules et POURRIES .. ah tint enquêtez MEDIAPART sur MR attais ET SES INT2RËTS DE R2SEAUX EN AFRIUQZ NOIRE ET AU maghreb + pouah...

  • Nouveau
  • 24/12/2013 09:54
  • Par

PS = le france est un pays de "MERDE" il faut le dire .. en grande bretagne au moins un ministr de balir a été condamné à de la prison ferme pour avoir falsifié ses notes de frais = alors on fait quoi de CAHUZAC , et les PASQUA CHIRAC GUEANT KOUCHNER et la françafric et bien d'autres

France démocratie mais c'est à mourrir de rire france des corrompus et la françafric des pays francophone est la digne fille de ces élites françaises sasns scrupules et POURRIES .. ah tint enquêtez MEDIAPART sur MR attais ET SES INT2RËTS DE R2SEAUX EN AFRIUQZ NOIRE ET AU maghreb + pouah...

Aussi choquant que cela puisse paraitre aux premiers abords, le fait pour un organisme HLM de réaliser des plus values immobilieres ne me semble pas choquant en soi. Toute la question est de savoir à quoi vont servir ces plus values et si elles se font au détriment de l'intérêt général...

Si ces plus values sont réinvestis dans la construction de logement social, dans d'autres secteurs de la capitale, favorisant ainsi la mixité sociale, est-ce un mal ? Si les plus values sur des opérations neuves servent à financer l'accession sociale à la propriété des ménages modestes, est ce un mal ?

Par ailleurs, si l'Etat décide de réaffecter des moyens attribuées à une politique publique (la défense, qui au passage dispose effectivement de grosse emprise foncière et immobilière dont elle ne fait rien...)  vers une autre politique publique (le logement) en quoi cela est choquant ?

Le but de l'Office des HLM est de loger un maximum de gens dans de bonnes conditions. Les plus-values sont les bienvenues mais ne sont pas un but en soi.

  • Nouveau
  • 24/12/2013 10:09
  • Par

"’il a obtenu les insignes d’officier de la Légion d’honneur, par un décret signé par Nicolas Sarkozy le 2 janvier 2007"

ben non... car il n'était pas encore à l'Elysée à cette date... c'est donc un décret de Chirac.

@Danesi : ce n'est pas le président qui signe les décrets, mais le ministre concerné.

Un grand coup de balai s'impose !

Qu'ils s'en aillent tous et pour certains en prisons, les anglais mettent bien leurs députés en prison, pour des faits qui paraissent dérisoires aux yeux de nos députés français...

A la fin ce sera Front contre Front !

 

 

Un grand coup de balai s'impose !

Qu'ils s'en aillent tous et pour certains en prisons, les anglais mettent bien leurs députés en prison, pour des faits qui paraissent dérisoires aux yeux de nos députés français...

A la fin ce sera Front contre Front !

 

 

les elections présidentielles loin de faire tomber les têtes ont conforté certaines d'entre elles

il est tant de virer  ce type et son équipe car le ménage s'impose ça devient honteux cette exploitation

  • Nouveau
  • 24/12/2013 11:12
  • Par

commencer par ne voter que pour ceux qui ont signé la charte Anticor on ne vote pas pour un parti on vote pour une personnalité si tous les maires sont honnêtes on aura fait un grand pas en avant

Evidemment, on ne peut pas augmenter les minimas sociaux !!!   ça mettrai " en péril " NOTRE économie....Mais pendant ce temps, les mêmes, TOUS les MEMES, se GOINFRENT...Ce serait TRES intéressant de recapituler LES AMIS à la fois du pouvoir " de droite " et de celui " dit de gauche "...ça devrait faire beaucoup de monde.

Merci pour votre article. Goutte après goutte nous buvons la lie de leurs vilainies. Tous complices, de droite, de gauche, ils se tiennent par la barbichette. Aux urnes!

  • Nouveau
  • 24/12/2013 11:54
  • Par

merci Monsieur Mauduis  de nous  informer sur ces ignominies .

elles finiront bien par faire prendre conscience au citoyen qu'il a des responsabilités et qu'il est temps qu'il les assume.

C'est à cause de Laurent MAUDUIT, le Maudit Laurent, si MEDIAPART est dans la ligne de mire !

Pas possible de cacher quoique ce soit, même plus la poussière sous le tapis de réception !

 

outre le sujet qui rappelle, à ceux qui oseraient en douter encore, ce qu'on savait du gouvernement Coucou et des partouses d'Hollande avec la Sarkozie (un incest):
C'est encore Valls qui doit être heureux.. il n'y avait que des Whitess qui profitaient du banquet .... et des "non-whites", "non-blancos" aux services des goinfres!

Encore un vrai article  auquel "bizarement" les Lepen et Mélenchon (les autres débiles tous autant affairistes) ne se référenceront surrement pas pour attaquer leurs complices et promoteurs de tous les gros partis!

La seule chose qui est Normale sous Hollande, c'est la contiuité du Flou et de la droite la plus conne du monde.

Cher Laurent Mauduit,

Je trouve que vous exagérez un peu dans cet article, à chaque fois que je vous réponds cela, je suis obligé de reconnaitre lorsque vous "sortez " d'autres éléments que vous n'aviez pas tort.

Cependant, dans sa campagne le candidat devenu président avait exprimé sa volonté de nous fabriquer une France de propriétaires, une France du crédit hypothécaire, des subprimes et cela contribuait à la justification des décisions de commencer par réduire l'impôt des plus riches, avant de rendre tous les locataires de HLM encore plus riches en leurs permettant d'acquérir à bon prix leur appartement ...

Cette fable, gigantesque vente à la découpe des droits acquis n'a heuresement pas eu lieu.

Pourquoi donc s'attaquer à un pauvre cadre de la CDC, il agit sur ordre, et quand bien même il serait en faveur des idées du président du moment, n'en a-t-il pas le droit ? comme doit on interdire de fonction parapublique les fils de ministre ?

Les ors des palais nationaux ne coutent pas si cher, les petits fours font tourner l'économie, le gaspillage y a même son utilité révolutionnaire, et il y a bien des sujets plus sérieux où la critique serait plus pertinente, car actuellement je ne pense pas que la vente des HLM soit à l'ordre du jour.

Aujourd'hui en Grande Bretagne les abus de note de frais mènent à la prison pour les MP, nous en sommes bien loin ici. 

Ne serait-il pas bien de lutter contre tous les gaspillages d'un Etat qui en réduisant son train de vie de ?  disons 10% resterait aussi efficace.

 

 

Non  "cher" ami de Genève le "pauvre cadre de la CDC" n'a pas agit sur ordre, il a bel et bien été l'auteur de notes blanches  anonymes pronant cette giganstesque "foire au logement social" et l'inspirateur de la politique de plus en plus libérale du logement social sous "Sarkozy 1er" et il n'attend qu'une chose que "Sarkozy le retour" lui permette enfin de mettre en ouvre ce scénario.

  • Nouveau
  • 24/12/2013 16:50
  • Par

je vous ai donné  un point mais  dans un Pays en crise, ou des gens souffrent, les gouvernants   et leur aréopage - qui   sont malgré tout les responsables - pourraient très bien vivre sana tralala .

la grandeur de la France , ce n'est pas la magnificence de l'Élysée  , c'est la vie de ses citoyens .

 et quand la pauvreté grandi , la France descend de son piédestal ,même si 39% promène son avion à travers le monde

Toujours et encore la même histoire, celle des connivences dont vit l'oligarchie et de la boulimie des prédateurs. Les prédateurs installés « de naissance » et les militants ou opportunistes qui deviennent prédateurs faute de transparence et de fonctionnement des contrôles, de contre-pouvoirs. L'humaine tentation. Il faut aider les gens à rester honnêtes.

Cette vieille histoire des bals de charité au profit des organisateurs. Des bons sentiments et des bonnes causes qui deviennent fond de commerce pour aller à la soupe en affichant une insolente bonne conscience.

D'un côté les vrais militants de l’Économie Sociale et Solidaire qui agissent, inventent, tentent... pour vivre mieux avec moins de gâchis, de mensonges, d'illusions.

De l'autre, les barons, les pontes... et les astucieux, les profiteurs, qui ont une devise en commun « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Avec quelques formules « même le business de la charité, de la justice sociale, a besoin des meilleurs professionnels. Il faut les payer au prix du marché ». Cherchez l'erreur.

Ou « il n'y a pas de mal à se faire du bien en s’intéressant aux pauvres ». En vivant grassement du malheur des autres ? L'exploitation de l'homme par l'homme ?

Il ne faut pas perdre trop de temps à comparer la Sarkozie et le PS (pour l'oligarchie c'est d'abord la porosité à toutes les frontières : les partis politiques, le public, le privé, l’Économie Sociale et Solidaire. Possible de s'enrichir partout)... mais décider des bonnes mesures concrètes pour border les cupides et imposer le maximum de transparence. Un cadastre de l'économie et une bonne orientation de la justice... qui doit être humaine avec les faibles et impitoyables pour les puissants (cherchez l'erreur).

 

La France est un pandémonium , là est le problème!

Madame , Monsieur ,
Pour votre réflexion ;
 La vérité est sans pitié pour la France médiocrate =
La France est un pandémonium! Là est le problème.  La France a besoin "d'un contre-pouvoir" que nous n'arrivons pas, nous citoyens dotés de réflexions, et bon sens à créer ; c'est hélas navrant et très grave pour ce Pays. Pour ma part, il y a longtemps que j'ai pris la décision de dénoncer TOUS LES TRAVERS DE LA SOCIÉTÉ POLITIQUE, de DROITE OU DE GAUCHE ..."PEUT ON ENCORE SAUVER LA France ??"  .  La France n'a plus le goût de l'absolu , les citoyens se contentent d'une médiocrité tranquille. On est passé du monde du visionnaire à celui de gestionnaire. Une réflexion non exempte de critiques que je soumets à votre sagacité . En fait La France donne des leçons au monde entier sur la politique , la justice, Les délégataires de services publics qui étaient l’art de servir les citoyens.
La politique, la justice , les délégataires de services publics sont devenues l’art de se servir des citoyens. Il n’y a pas le pouvoir, il y a l’abus de pouvoir maintenant, rien d’autre. La France est-elle un pays d'aveugles dirigés par des idiots et incapables?? La France un pays qui rend aveugles ses citoyens?? Conclusion : La vrai faute , c'est celle que l'on ne corrige pas. "Confucius"

"On est passé du monde du visionnaire à celui de gestionnaire" Et encore, s'ils géraient bien, ce serait moindre mal ! .

Bienvenue dans la vraie vie!

L'idée de "vendre l'argenterie de l'Etat" pour payer ses dépenses courante a excité tout un tas de charognards qui ont flairé les occasions "en or" grâce à leurs accointances avec des politocards dans le besoin ou dans l'attente d'un retour d'ascenseur potentiel... D'une part, cela affaiblit l'Etat (ce qui leur va bien) et d'autre part, c'est la promesse d'affaires juteuses... Nul doute que cet Yché se lèche les babines et a fait des politocards comme Le Drian ses obligés (médailles en tous genre). Il y a vraiment toujours quelque chose de (très) pourri au royaume de France-Hollande... Pouah !

Si j'ai bien tous compris dans l'onglet "prolonger", pour l'ex libéral Mauduit une enquête c'est disséquer un article de la cour des comptes, je comprends mieux pourquoi le grand investigateur Arfi est le Sherlock Holmes du journalisme.Rigolant

  • Nouveau
  • 25/12/2013 14:34
  • Par

exemple : la revente de l'immeuble pour la caisse de prévoyance interprofessionnelle vieillesse

ou caise des professions libérales : des retraités dont on pourra dire eux qu'ils vivent du travail des actifs au travers de la perception d'un pourcentage de la VA ajoutée des boîtes qui paieront un loyer financé a priori par la production actuelle, encore un exemple mortifère de l'institution de la propriété lucrative

 

Je suis à peine surprise. La question ? Cela va-t-il s'arrêter et quand ?

Moi-même habitant un H.L.M. mais ne bénéficiant d'aucun appui d'aucun "réseau" je me débrouille comme je peux. A savoir, dès que quelque chose me titille, ho ! de bien petites choses, les travaux, la propreté, des questions concernant la gestion, les difficultés d'attribution, j'inonde la Société H.L.M. et même la mairie, de mes courriers. C'est peu me direz-vous mais si chacun se prenait en main (et en plume ou ordi) pour "dire et dénoncer" "tout qu'est-ce qui a qui ne va pas", devant le nombre, ceux qui dirigent prendraient (peu-être) conscience que "ceux d'en bas" ne sont pas si bêtes et que la pyramide qui remonte à Goldman Sachs, via la complicité politico/financière,  est complètement mise en lumière. Plus personne n'est dupe. Il faut nourrir la bête.

Modestement, je fais "colibri".

  • Nouveau
  • 26/12/2013 09:35
  • Par

Sans doute une question naïve mais... Pourquoi Cécile Duflot n'est-elle même pas mentionnée dans cet article traitant de déviances dans le domaine du logement social? C'est sa responsabilité ministérielle, non?

Il y avait eu un précédent du même tonneau avec l'affaire ICADE :

http://www.lesmotsontunsens.com/icade-hlm-logement-social-pris-au-piege-du-cac-40-6644

Traitée d'ailleurs par MDP il me semble...

Voilà, j'ai retrouvé le lien :

http://www.mediapart.fr/journal/economie/161109/24000-hlm-vendues-les-jolies-plus-values-du-groupe-icade

Ils s'appelle comment le monsieur? YCHE...André YCHE ? Ah mais oui tout s'explique alors....

Je vois que la CIPAV qui gère la retraite des professions libérales investit dans ces projets peu transparents et participe surement à ces grands raouts comme aux Invalides. Cette caisse garde aussi en dépot les cotisations versées par les professionnels libéraux qui perdent le statut avant les cinq ans d'ancienneté nécessaires pour ouvrir les droits. Ces fonds ne donnent donc pas droit à pensions, ils sont juste restitués au moment de la retraite sans intérêts.C'est de l'argent dont des professionnels libéraux déja très avantagés disposent gratuitement aux dépends des professionnels libéraux les plus exposés car soumis aux aléas de la vie ou de l'économie. C'est de l'argent que s'approprient les puissants sur le dos des plus faibles et qui est surement investi dans ces projets ouverts à toutes les magouilles car il n'y a pas de mise en concurrence lors de la vente des terrains.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Et qu'en pense Mme Duflot  ??? et ses amis ....

  • Nouveau
  • 29/12/2013 17:14
  • Par

Il est important de dénoncer les excès des un ou des autres.

Par contre il aurait été intéressant que le journaliste réfléchisse sur le fond des propositions plutôt que de décréter que tout passage au privé d'une partie des HLM est absolument à bannir avant tout examen.

Travaillant dans les HLM depuis quelques années, un certain nombre d'éléments me semblent utiles à une vue d'ensemble. Dans un premier temps, je ne souhaite pas prendre position mais présenter ces éléments.

Différentes conceptions du logement social coexistent en Europe. Schématiquement :

Le logements social public soutenu par des subventions de l'Etat est ouvert à tous (dit "universaliste" : Danemark, Pays-Bas, Suède...).

Le logements social public soutenu par des subventions de l'Etat est ouvert à une grande partie de la population (dit "généraliste" : France).

Le logements social public soutenu par des subventions de l'Etat  est destiné aux personnes en difficulté ne pouvant se loger dans le parc privé (dit "résiduel" : Royaume-Unis, Hongrie, Irlande).

L'Allemagne, quant à elle, a décidé de subventionner la personne plus que le logement.

Bien entendu, ces descriptions sont un aperçu très simple et ne refelètent pas toute la complexité des systèmes, où plusieurs approches peuvent cohabiter. 

Dans plusieurs pays d'Europe, les bailleurs privés ont attaqué le logement social dit universaliste (tout le monde y a accès sans distinction de revenus), au titre de concurrence déloyale (le logement social bénéficie d'une aide public pour rendre le même service qu'une entreprise privée). Ces actions ont amené la décision de justice suivante : le logement subventionné doit être réservé aux personnes qui en ont besoin  (La suède a donc arrêté de subventionner son logement social, les Pays-Bas ont introduit un critère de ressources).

En France les bailleurs privés ont lancé la même démarche. On sent bien que les subventions vont sans doute être dans l'avenir réservées aux logements destinés aux personnes en difficulté sociale.

Je vais maintenant donner mon point de vue, je ne suis plus dans la présentation d'un contexte.

Tout d'abord, concernant un certain "luxe" de réception ou de colloque (le congrès HLM à Cannes...), il m'a également choqué en entrant dans le logement social. Je le suis toujours, et je partage entièrement le point de vue que ces abus devraient cesser.

Pour ce qui concerne le fond :

Que doivent faire les bailleurs sociaux? Ils peuvent devenir uniquement des spécialistes du traitement social de notre société, mais est-ce si souhaitable? Veut-on des immeubles sociaux qui concentrent uniquement toutes les personnes en difficulté au même endroit? Ne souffre-t'on pas des grands ensembles ghettoïsés? Caricaturalement : les riches avec les riches, les pauvres avec les pauvres? Ne faut-il pas réfléchir à une meilleure mixité sociale dans les villes et à l'intérieur des immeubles mêmes?

Si les bailleurs HLM doivent conserver une vision universaliste, dans l'environnement européen qui est le notre, il faudra qu'ils puissent loger des gens aux revenus corrects, sans aides particulières, et qu'ils portent avec motivation, efficacité et solidarité le logement des personnes en difficulté au sein des mêmes immeubles, action pour laquelle ils perçoivent des aides de manière légitime. Le bailleur social, dont l'objectif ne peut être que l'intérêt général, doit être un partenaire des collectivités territoriales dans l'organisation d'une ville équilibrée et solidaire qui accueille toutes les populations sans les isoler les unes des autres.

Pour que l'objectif des Offices et sociétés HLM reste l'intérêt général, et ne devienne pas une "pompe à dividendes" pour un actionnaire privé, leur capital doit continuer à être réglementé  (aujourd'hui, les actionnaires qui investissent dans le monde HLM ne peuvent recevoir de dividendes supérieurs au taux du Livret A +1,5% ; en gros, on compense un peu plus que l'inflation, mais ce ne peut être un secteur de gros retour sur investissement). Ce point est impératif pour confirmer le rôle d'intérêt général des bailleurs HLM, et ne pas en faire des sociétés privés dont le but serait d'engranger le maximum de résultat financier au détriment des locataires.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Dimanche 22 décembre, j'ai joint au téléphone le chargé de communication du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, pour lui expliquer l'objet de mon enquête, puis par mail je lui ai adressé les questions sur lesquelles je sollicitais ses éclairages ou commentaires. Lundi en fin de journée, j'ai reçu des réponses du ministre. On peut en lire des extraits au fil de l'article et leur version intégrale dans l'onglet "Prolonger" associé à cet article.

Lundi en début d'après-midi, j'ai par ailleurs eu l'assistante de Thomas Le Drian, qui n'a pas souhaité me communiquer son numéro de téléphone portable mais qui m'a assuré qu'il serait informé sur-le-champ de mon appel. Depuis, personne ne m'a rappelé.