2010, une année de grave insécurité sociale

Par
Cette année, le chômage va atteindre des sommets ; le pouvoir d'achat va probablement baisser ; la pauvreté va gagner du terrain. Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé, lundi soir, contre toutes les prévisions statistiques, une baisse prochaine du chômage, Mediapart fait une radiographie du modèle social français qui, en réalité, est en miettes. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Insécurité sociale » : c'est le sociologue Robert Castel qui a le premier usé de la formule, voilà près de quinze ans. C'est à l'évidence celle qui convient le mieux pour qualifier la cascade de menaces qui se profilent pour les prochains mois. Car si le gouvernement cherche à faire entendre une étrange petite musique, à résonance optimiste, et si les marchés financiers sont même franchement euphoriques, la réalité, telle qu'elle se profile, est radicalement à l'inverse : pour l'immense majorité des Français, l'année 2010 s'annonce particulièrement sombre.