Insécurité : l'échec des fanfarons

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est reparti. Il a suffi de quelques chiffres pour qu’une bataille mécanique et rituelle oppose la droite façon Sarkozy à la gauche modèle Manuel Valls, sur le thème éternel de l’insécurité. Constat : la polémique est aussi furieuse que systématique. Signe particulier : elle oppose des gagneurs qui ont perdu toutes leurs batailles, mais qui brandissent quand même le V de la victoire pour dénoncer leur adversaire.