« Après les meurtres antisémites, plus aucun juif n'est à l'abri en France »

Par

Mediapart a rencontré le président de l'Union des étudiants juifs de France et quatre de ses prédécesseurs afin de recueillir leur analyse sur l'évolution de l'antisémitisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les attentats de Paris au cours desquels dix-sept personnes ont été tuées les 7, 8 et 9 janvier 2015, dont quatre juifs au supermarché casher de la porte de Vincennes, les représentants des institutions communautaires ont exprimé la souffrance et l’inquiétude des Français de confession juive, meurtris par ce qu’ils ont perçu comme de l’indifférence, voire de l’hostilité, de la part de la société française au cours des dix dernières années.