Pour la France insoumise, «Hamon va se retrouver dans une impasse»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Très drôle !

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Même pas un p'tit café ?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Mais si, avec du lait je suppose ?

On pourra peut-être échanger sereinement maintenant, qui sait?

Espérons.

Ce n'est pas de la Propagande ,mais du Journalisme professionnel et ensuite vous pouvez donner votre avis en toutes connaissances sans interprétations mais bon !!!!!

Oui mais est ce que Valls qui en avait le pouvoir l'a fait fermer ?

        C'est sans doute encore une boutade.

Entre le dévoiement que fait Valls de la laïcité et les louvoiements d'Hamon sur cette même laïcité ( ne pas oublier sa piteuse retraite sur les ABC de l'égalité), voilà ce qu'on obtient avec un parti où la seule réflexion, le seul objectif qui vaille,  c'est de tenter de ménager les conditions qui permettront de garder les prébendes encore un peu.

Ah bon?C'est le premier article depuis des mois!

"Incompétents et corrompus"?Les questions de cet article balaie bien l'organisation du mouvement et les rapports avec les autres candidats.

"Corrompus",euh. si c'était le cas,ils seraient idiots de s'adresser au mouvement le plus pauvre!

Enfin,on parle,dans un article MDP de la France Insoumise!

Mais bien sur:"Mélenchon?Ce sont les commentaires qui en parlent le mieux"!

au fait,JP,pas encore étudié son programme?Sans être obligé d'être d'accord sur tout évidemment!Non?Alors vous parlez dans le vide,avec parti-pris.?Oui?Pas content?Bye,bye!

Vous auriez pu recommander tout simplement.Du copié-collé sans commentaire personnel fait supposer un manque de réflexion et d'arguments.

Plus méchant que moi!Quoique ce soit insupportable de supporter une personne qui,non seulement ne cherche pas réellement des solutions aux multiples problèmes de notre société qui émergent des articles ou du blog,mais fustige, en boucle,les Insoumis sans aucun argument.

Fermer ce café pour cette raison me parait un excés de laîcité!Outre de détruire l'activité d'un commerçant.

Autre angle d'attaque:rendre les environs,mixtes,bcp plus attrayants et ouverts,laisser les vieux machos,s'ennuyer et  s'enkyloser dans leur coin en utilisant,eux-aussi, la technique fédératrice de base du bouc émissaire...euh,de la chèvre responsable de tous les maux.

 

Parfait mélenchonâtre qui a systématiquement recours aux insultes pour "débattre".

Reconnaissez IP que "idiot utile" est une formule qui a surtout un SENS POLITIQUE important ("manipulé" ou "mougeon" sont sans doute des synonymes).

Tellement bien trouvé qu'il est même utilisable par le fhaine. Pas de quoi se sentir réellement "insulté", donc. Non ?

*

(NB: y'a des tartines à lire, ce soir...)

"En toutes connaissances",à condition d'en avoir....

Ce serait de l'excès de pouvoir!Encore un domaine où Valls aurait fait sauter des limites.Imaginez-vous la même brutalité copiée par le FN en fermant tous les lieux d'échange et commerces qui ne lui plairait pas?

Laissons les machos entre eux s'ennuyer entre eux!

Sans compter tous les mélenchonistes qui ne commentent presque pas, mais qui cependant néanmoins, et en dépit de tout paient un abonnement. Pfff

Voici vidéo de Généreux présentant "La déconnomie" Il ne croit pas  si bien dire, tellement les efforts du prof de Sciences Po pour se débarrasser d'une analyse marxtérialiste le pousse à des conneries idéalistes. Tout ça pour que JLM puisse dire "Les investisseurs n'ont pas à craindre mon programme"Innocent

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

On ne peut qu'être d'accord avec votre commentaire. Le débat d'idées ne signifie pas le pugilat ni les bordées d'insultes. Je constate tous les jours l'arrogance, le mépris voire la haine distillée par certains pro-Mélenchon dans Médiapart. Comment parler à ces personnes le moment venu, lors de la présidentielle et après, si ces personnes ne conçoivent le dialogue qu'avec des gants de boxe? Il faudra bien se réconcilier si nous voulons une "vraie" gauche au pouvoir. Continuer dans ce comportement c'est enterrer tout espoir d'union entre nos sensibilités différentes. Nous savons pertinemment, l'Histoire nous l'a montré, que l'Union est la seule voie qui mène au succès. Ces mélenchônatres dynamitent tout espoir et portent atteinte à l'autorité morale de Jean Luc Mélenchon

Votre commentaire confirme bien qu'I.P a raison !

On se calme, on se calme! Après tout nous devons commenter l'article et pas autre chose.Moi je pense que cet article est un tantinet statique, hors du temps.La politique et principalement celle de gauche est naturellement évolutive.Si Hamon gagne le P.S.commence sa mue en se débarrassant de sa ligne droitière.Pourquoi les insoumis ne ferait-il pas un bout de chemin et ne débarrasserai-t-il pas de leur certitude exclusive.

alain le taxi 

Idiot et Imbécile  ,familièrement , ne sont pas des insultes ...bien que , à un certain degré d'imprégnation , on peut se demander...

Qui est GABRIEL AMARD ?

Vous l'avez entendu hier et ce matin, HAMON dit et redit que la laïcité est non négociable. Il y a la loi 1905 et rien qu'elle.

Sinon, s'il gagne dimanche, ce qui est à souhaiter, espérons qu'il s'entende avec MELENCHON et JADOT.

""""Oui, l'OPA de Hamon sur le Ps a tout du "RELOOKAGE""""

C''est pas ce que je ressents. Il propose un autre chemin.

Dire que son "revenu universel" serait non financé, signifie que vous ne l'avez pas écouté. Dans un premier temps, pour libérer de l'emploi, et pas qu'un peu, au moins 500 000, il transfert les 41 milliards du CICE qui n'aura produit que 70 000 EMPLOIS dans le privé, (je ne vous le fais pas dire, c'est pas bézef), vers le revenu universel pour les étudiants salariés. Ceux-ci feront de bien meilleures études, sans redoubler (donc moins cher à l'Etat) et finaliseront leurs parcours par un diplôme. Ensuite ce revenu universel réinjecté dans l'économie s'autofinancera.

Et quand on voit le paquet de gaspillages de l'argent public pour des intérêts personnels tant au SENAT, que dans des emplois fictifs à l'Assemblée Nationale, sans compter les salaires records des patrons du CAC40, je me dis qu'on ne manque pas de fric. Les plus riches peuvent bien alimenter le revenu universel.

A cela si vous ajoutez qu'il existe des études fondées sur la fin de l' emploi à vie, à quoi vont bien pouvoir servir les usines si un jour plus personne n'achète quoi que ce soit faute de revenus  ? Et puis produire pour produire, gaspiller pour gaspiller, un jour ça se paiera cash !

""""Pas la peine de nous faire du Orwell en inversant la réalité, la dynamique est largement du côté des Insoumis, ils le savent, ça les emmerde, c'est bonRigolant""""

. La montée de HAMON  ne semble pas arranger les affaires de FI, si j'en juge par la tronche que fait Alexis CORBIERE, avec son pseudo sourire qui nous dit plus qu'il est inquiet que joyeux. Je le trouve même un tantinet trop agressif. Plus les représentants de FI seront agressifs, sectaires, méprisants et insultants, plus ce mouvement de gauche risque de freiner son élan et même perdre des sympathisants et donc des voix. JLM devrait calmer le jeu, dans son intérêt et celui des électeurs.

Il devra s'expliquer sur ce qui suit et dont je viens de prendre connaissance :

https://ripostelaique.com/alexis-corbiere-avoue-son-appartenance-a-une-officine-qui-soutient-les-regimes-islamistes.html

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=9KHJrcNj-c0

Je vous conseille de regarder cette vidéo sur Hamon et son positionnement entre Macron et Mélenchon.

Entièrement d'accord! Les commentaires des apôtres de Mélanchon me rappelle les temps anciens où les militants communistes sonnaient à nos portes avec des revues papier glacé à la gloire du Petit Père des Peuples Joseph Staline, et puis ensuite les fanatiques du Petit Livre rouge de Mao...Ces gens-là sont tellement intoxiqués qu'ils parlent du Peuple en n'imaginant pas une seule seconde qu'on peut être de Gauche sans être des partisans d'un pouvoir absolu des consciences détenant le privilège de la VERITE.

Ce lien est d'extrême-droite ? Grand mal m'en a pris alors, parce que loin de moi l'idée de rouler pour ces gens-là qui sont des usurpateurs, des menteurs et des profiteurs, avec à leur tête une entreprise familiale. Je ne partage aucune de leurs idées.

Ma famille de toujours c'est la Gauche, pas la droite ni son extrême. DSL

Cela ne m'empêche pas de voir que certains soutiens de JLM se lâchent, et pourraient lui nuire. C'est jamais bien vu quand on moque, injurie quelqu'un qui pourrait faire route commune avec JLM. On ne sera pas de trop quand il s'agira de se compter pour dégager la droite du pouvoir.

Vous faites confiance à un type qui tient d'un type que ...

Moi, ce que j'ai entendu c'est qu'il dit partager un certain nombre de points communs avec JLM. Je préfère et de loin entendre les propos qui sortent directement de la bouche des concernés. Le reste c'est de l''intox. Et on en raconte déjà pas mal.

L'ennui est qu'il n'y a pas encore de démenti provenant de Benoit Hamon ou de son entourage, si c'est faux qu'il le dise et ne pas se taire.......

C'est Thomas Legrand qui le rapporte (ça vaut ce que ça vaut), pas un obscur journaliste d'une petite radio du coin........

Je vous retourne l'affirmation sur la confiance apporté aux dires de Benoit Hamon, il a, c'est vrai, comme excuse ce Suffrage Censitaire : Toutefois, François Hollande en 2012 a fait la même chose et l'on a vu ce qu'il en fut.

À part l'écologie, je ne vois que des divergences plus ou moins grandes mais je vais publier un billet sur mon blog pour m'en expliquer plus longuement.

 

<<<En tout cas Hamon ferait mieux de se repositionner sur la laïcité parce que ce qu'il dit n'est pas terrible sur le sujet. La laïcité n'est en rien négociable.>>>

Non que je défende un PS, mais il m'a plu qu'il affirme que c'est la loi de 1905 qui n'est pas négociable !

Ni (donc) qu'aujourd'hui tout un chacun l'accommode à sa sauce (parfois liberticide), quitte à dénaturer cette loi magnifique, à toujours remettre sur le métier. Et sur ce point, Hamon a été très clair et remarquablement convainquant... parce-que convaincu.

ABSOLUMENT!

Bonsoir, je me permets de dire que dans beaucoup de café en France et pas qu'en banlieue les femmes se font rares. Je me permets de rajouter, que je vis dans une banlieue et que dans les cafés de la cité il y a des femmes qui rentrent dans le café prendre un café et jouer au pmu.

""""Toutefois, François Hollande en 2012 a fait la même chose et l'on a vu ce qu'il en fut.""""

C'est tout ? Vous avez confiance aux autres ? Même en FILLON ?

Vous en connaissez un seul qui soit digne de confiance ? qui ne trahira pas ?

Perso, je ne vois absolument personne. Alors, on fait quoi ? On s'abstient ? Et malgré cela, ils arriveront à prendre le pouvoir pas pour le meilleur mais toujours pour le pire !

Je me fie au projet de la FI et vous ? 

 

Allez-y, donnez l'exemple au lieu de bavasser, comme vous le savez nul n'est irremplaçable...

Heureusement vous êtes là pour séparer le bon grain de l'ivraie, et moi qui pensait que le lecteur lambda de Médiapart avait assez de culture politique pour se faire sa propre opinion...

Si vousn avez comme référence l'extreme droite comme moyen d'information objective, vous allez avoir du mal à convaincre.

 

 

EDWARD SNOWDEN SE MOQUE DE FRANÇOIS FILLON ET SOUTIENT BENOÎT HAMON

Par Romain Vitt le 26 janvier 2017

L’actualité est largement occupée par la politique ces derniers jours. Entre le Penelope Gate de François Fillon et les primaires à gauche avec Benoît Hamon et Manuel Valls, nous sommes bien servis sur les réseaux sociaux et dans les différents médias. Visiblement, ces deux phénomènes vont bien au delà de nos frontières puisqu’Edward Snowden est intervenu sur ces deux actus fortes. Il s’est moqué de Fillon et a affiché un soutien clair à Hamon.

snowden fillon hamon

Crédits : Mathias Loevgreen Bojesen / Scanpix / AFP

Si vous avez suivi l’actualité généraliste cette semaine, vous n’avez pas pu passer à côté de l’affaire du PénélopeGate. Sur les réseaux sociaux, c’est un dossier qui a fait énormément réagir mais également dans les médias.

Pour ceux qui seraient passés à côté de cette affaire, le Canard Enchaîné a révélé que la femme de François Fillon, candidat LR à la présidentielle, avait touché 500 000 euros en 8 ans en tant qu’attachée parlementaire. Le problème est qu’elle n’aurait jamais exercé ce métier. Il s’agirait donc d’un emploi fictif.

Edward Snowden se paie la tête de Fillon sur Twitter

Il n’en fallait pas plus pour que la toile se déchaîne sur François Fillon qui a annoncé la couleur de son programme. Sa campagne prône l’austérité, le serrage de ceinture, et la fin des dépenses superflues. Visiblement, il s’agit de valeurs qu’il ne s’applique pas à lui-même, ce qu’ont fait remarquer avec plus ou moins d’humour un grand nombre d’internautes.

Parmi eux, un nom a particulièrement retenu l’attention des fans de high-tech que nous sommes.C’est celui d’Edward Snowden. L’ex-agent de la NSA qui est très présent sur Twitter a visiblement suivi cette affaire de près et n’a pas hésité à se moquer de François Fillon sur le réseau social. Ainsi, il a posté le tweet suivant :

 

L’homme que l’on considère comme celui qui devrait remporter la présidence visé par une enquête pour corruption. Il semblerait que sa comptabilité soit moins conservatrice que sa politique.

Suivi par plus de 2,8 millions d’abonnés à travers le monde, le tweet d’Edward Snowden a été très remarqué. Ainsi que d’autres, publiés hier soir.

Edward Snowden soutient surprise de Benoît Hamon ?

Car hier se tenait le dernier débat des primaires à gauche entre Benoît Hamon et Manuel Valls. Dans cette opposition des genres, Snowden semble avoir choisi son camp.

En effet, l’ex-agent de la NSA a précisé qu’il maîtrisait la langue française car il avait vécu plusieurs années à Genève. Et il s’est intéressé de près à la primaire à gauche. Car tout au long du débat, ce dernier a retweeté un grand nombre de déclarations faites par les candidats.

 

Ou plutôt par un candidat. Car tous les retweets postés par Snowden ne sont que des messages en faveur des propositions de Benoît Hamon. Un soutien surprise au potentiel candidat de la gauche à la présidentielle. Cela ne fait pas de doute. Il ne nous reste plus qu’à voir si Edward Snowden aura du poids dans les votes de dimanche.

 

 

Lucide et solide. Du titane!

"insulte" ou "lucidité"? A débattre non? 

Implacable!

Plus qu'une "conception", c'est malheureusement un état d'esprit. Mais bof, il est comme cela, il est comme cela... 

Bravo!

Insoumis peut-être, défaitistes présentement.

MDP fait son job, pourquoi lui reprocher les commentaires qui n'appartiennent qu'aux lecteurs. Vous préfériez que les Insoumis spoient censurés? C'est une blague sans doute.

Alors si les Insoumis vous incommodent, opposez vos arguments. Peut être serez vous convaincants pour porter le crédit sur votre canasson. 

Akama vous avez de droles de lectures !

Et traiter la "Libre pensée" d'officine qui soutiendrait les régimes islamistes, faut vraiment être de purs fachos lepenistes comme Riposte laïque pour sortir des âneries pareilles.

Ce qui est rigolo dans le fond c'est de constater qu'Anastasie (affiliée au NPA ou à En Marche ?) a sorti au bout de 4 jours, ses ciseaux vengeurs pour dépublier à tour de bras  les commentaires dont le mien qui n'était jamais recommandé (donc approuvé !) que par 123 lecteurs et un certain nombre de commentaires à la suite, y compris des messages privés.

Il est donc inutile que je le remette en l'édulcorant pour ne pas irriter Anastasie, il a bien fait son oeuvre comme je le souhaitais Rigolant

 

Merci d'avoir compris le fond de ma position et mon irritation compte tenu de ce que je suis quand je vois le TSM relayé par des gens ici sur les fils, qui font probablement partie tout comme vous et moi du peuple dominé par la caste oligarchique. Les voir ressasser sans cesse les mêmes élèments de langage sans aucune argumentation sérieuse, me désole.

 

Oui, Anastasie a sévi, mon commentaire reprenant et approuvant le vôtre, et donc très recommandé aussi, a été censuré.

Quand on lit les torrents d'insultes, de désinformation, de spams des 3 ou 4 trolls qui pourrissent tous les fils, on en reste médusé et indigné...

***

Bah, c'est votre opinion est vous êtes 25 à la partager, contre 123 qui ont lu et approuvé en recommandant ma prose d'énervé Insoumis, avant qu'Anastasie ne sorte ses ciseaux pour le dépublier. Clin d'œil

Probablement après alerte d'une bonne âme offusquée par ma définition politique de ce que je pense de ceux qui ne sont pas plus sortis de la cuisse de Jupiter que moi, mais se complaisent dans le TSM, sans comprendre qu'il ne font que le jeu de la caste des dominants.

Ne soyez ni médusée ni indignée inutilement. Nos commentaires ont fait leur office avant qu'Anastasie ne se réveille (ou ne soit réveillée par un courageux anonyme ?)

Et ces attaques, ainsi que la censure sporadique, ne font que renforcer ma détermination de vieux con totalement insoumis depuis toujours et enfin totalement libre de ma parole, depuis que je n'ai plus besoin de dépendre de qui que ce soit pour assurer mes fins de mois et faire vivre ma famille.

Ce n'est pas ainsi que je vais abandonner le terrain au profit de ceux qui se complaisent dans le système actuel par manque de réflexion.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le bouclier rouge, c'est moi qui l'ai inventé? Je ne savais même pas ce que c'était avant de lire votre prose obsessionnelle.

        Plagiat!

Ah! C'est "isidore", faut comprendre... Il est comme il est...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il ne faut pas prendre au sérieux le projet de nouvelle constitution.

Il s'agit de satisfaire son ego, éventuellement trôner dans les ors et la soie de l'Elysée, et pour les politiciens soumis du PG, PC et Ensemble derrière de gagner des sinécures dans la République.

Il faudrait demander.  J'ai envoyé un message quand j'ai découvert. J'imagine que j'ai trouvé dans une page bienvenue. Faire anti-k.org.

Sur le fond, j'ai proposé un article sur le projet de nouvelle constitution. Rien à dire ?

"Par ailleurs, si Hamon et Mélenchon pensent vraiment aux intérêts du pays et aux intérêts des gens qui y habitent, ils trouveront un accord...." Oui, complètement d'accord, c'est le jugement de Salomon : on donne le bébé à celui qui préfère le laisser à l'autre plutôt que le couper en deux !

La lecture de l'article critique et détaillée du projet de nouvelle constitution est très convaincante. Essayez.

Ah pardon, je croyais qu'il ne fallait pas prendre ce projet au sérieux, faudrait savoir.

J'adore cette analyse xD

Mariefab a du se tromper de lien. Je viens d'ouvrir à nouveau certains articles du dossier d'examen critique du programme de JLM. Ils citent exactement le texte du programme, que je connais très bien moi-même. Je découvre aussi que le dossier s'est enrichi de "bonus". 

Un outil de travail particulièrement utile et unique est un des articles, qui organise les déclarations de JLM par thème. Et au moins, là, pour une fois, je trouve toutes les sources. Si il y avait une erreur, il faudrait la signaler dans un des commentaires de l'article.

Enfin, Mariefab doit apprendre la politesse du net: donner aux lecteurs des informations, et pas des attaques personnelles qui ne font qu'informer sur leur auteur. 

Mordraal a encore lu de travers... c'est la critique qui est sérieuse. Le programme, lui, n'est sérieux que comme instrument dans la lutte des égos et des places dans la ripoublique.  

+1

***

Oui, un débat Hamon/Mélenchon à Médiapart serait bienvenue et nécessaire.

Se rallier ? Personne ne veut se rallier à qui que ce soit. Ce qui est nécessaire c'est une alliance programmatique qui dresse l'inventaire des points impératifs à réaliser. Alors cet accord est possible.

Un ralliement est tout simplement la demande d'une déroute en rase campagne humiliante dès lors inutile.

J'ai relu l'article . A aucun moment il ne prétend traiter  du mode de convocation de la constituante mais de ce que JLM entend proposer "pour une 6ème République démocratiqueégalitaire, instituant de nouveaux droits et imposant l’impératif écologique. » 

Il explique en quoi ces propostions ne sont que la poursuite de la république bourgeoise, au grand bénéfice des  politiciens professionnels. C'est un apport fondamental pour ne pas répéter Mitterrand, le modèle de JLM

 

        Vous êtes vraiment très fort pour pouvoir critiquer un projet qui sortira du travail d'une convention  qui sera convoqué après les législatives et qui demandera 18 mois à 2 ans avant d'être proposée lors d'un référendum.

        Soyez un petit peu patient.

Il ne faut pas prendre au sérieux le projet de nouvelle constitution.

Vous êtes un grand imaginatif vous ! Et vous maîtrisez le droit et l'histoire constitutionnel-lle au point de dire que la Vème ne peut pas être améliorée ? Vous êtes donc fortiche, en plus.

Formule lue dans les fils de notre excellent journal : "Votre commentaire pue le défaitisme" (encore que dans votre cas il faudrait plutôt parler ... Je coupe, Piketty cause en direct :-)

 

Réponses:

1--dans le programme FI"Créer un droit de révoquer un élu en cours de mandat,par référendum,sur demande d'une partie du corps électoral.

2---L'établissement d'un nouvelle Constitution (dans les 2 ans)stopperait son mandat de PR.Une nouvelle élection présidentielle devrait avoir lieu.

lisez donc l'Avenir en commun et accessoirement,la carrière politique de Mélenchon qui,par fidèlité à ses convictions et analyses(par exemple le Non au référendum de 2005,se coupa du Ps et de l'avenir doré que vous décrivez.

 

@ Régis et Paquet

Vous me faites trop d'honneur. Je n'ai aucun mérite. Sinon celui de partager ce qui me semble essentiel pour que la gauche sorte de l'ornière du réformisme impuissant. L'article lu il y a déjà quelques semaines, et qui a déjà fait réfléchir beaucoup de camarades, n'est pas un exploit non plus. Il explique à propos du programme de JLM  que ses propostions ne sont que la poursuite de la république bourgeoise.

Un accord avec le PS ne peut que vouloir dire ambitions bradées pour FI. Ce n'est ni possible ni souhaitable. Beaucoup verraient cela comme une trahison. Les socialistes sont tous invités au café de l'amitié. FI est un mouvement. Si les militants de base veulent participer, ils sont les bienvenus. Si les apparatchiks veulent des sièges, qu'ils dégagent.

exact

 

"""""Question : Si Hamon gagne dimanche puis se désiste pour Mélenchon, que fera le PS ? Valls pourra-t-il donc se présenter ?"""""

Je ne comprends pas votre question.

Pourquoi voulez-vous que HAMON se désiste au profit de MELENCHON ? A ce moment-là pourquoi voulez-vous que MELENCHON se désiste au profit de HAMON ?

Ca pourra se discuter mais après le 1er tour des présidentielles, pas avant. Enfin, ça me paraît logique, parce que c'est ainsi qu'on a toujours procédé.

Déjà, quand un candidat nous propose une 6ème REPUBLIQUE, il ne devrait pas nous proposer également son programme, puisque tout devrait être réécrit et personne ne sait comment ça sortira.

 

Anti K, l'organe de la gauche pure et dure... dont la principale activité est de dérouler le tapis (rouge ?) à la droite extrême !

 

""""Perso, je pense que Mélenchon est plus fort que Hamon mais qu'il n'y arrivera pas sans un accord.... Hamon est-il prêt à soutenir qu'il faut être prêt à quitter l'UE pour faire une politique de gauche ?""""

Il est plus fort parce qu'il roule sa bosse depuis bien plus longtemps.

Deux choses :

1) Il faudrait en finir avec le carriérisme en politique. 1 ou 2 mandats et ya basta au boulot, à l'usine comme les copains. Pas de planque dans un Conseil départemental ou régional.

2) il serait peut-être plus judicieux de s'atteler à transformer l'UE plutôt qu'à vouloir la quitter. Car vous avez entendu comme moi que TRUMP laissait tomber l'EUROPE. Donc, il ne faudra, à l'avenir, que compter sur nous-mêmes pour nous défendre, maintenant qu'il fait ami-ami avec POUTINE. Je serais bien surprise si MELENCHON approuvait cette nouvelle idylle inédite. J'ai jamais entendu que la chose avait existé par le passé.

Aimer la France, c'est aimer l'Europe.
Renforçons l'UE en créant un noyau fédéral autour des pays fondateurs avec un parlement commun à Stasbourg. Le fédéralisme, le girondisme voilà ce qui respecte chaque entité nationale, voilà qui harmonise les fiscalités. Le jacobinisme est dépassé, le nationalisme est à combattre.

CONTRE le « mandat impératif » et la « révocation » des élus.

CONTRE le « mandat impératif » et la « révocation » des élus.
POUR la DÉMOCRATIE VIVANTE REPRÉSENTATIVE.

L’enfer étant pavé de bonnes intentions, la mode fait régulièrement remonter en surface ces vieilles et toujours séduisantes autant que démagogiques et nauséabondes sornettes populistes.
Le mandat impératif est le pouvoir délégué à un élu en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger. L’élu ayant un mandat impératif ne représente que les électeurs l’ayant élu.
Ce ne peut être le cas dans une assemblée d’élus ou chaque élu représente l’ensemble de la communauté donnée.
La procédure de « révocation » sanctionne l’élu qui s’est écarté du mandat impératif. Introduire une telle procédure dans une assemblée, le vote étant heureusement anonyme et les élus n’appartenant pas à tels ou tels électeurs, c’est donner à la majorité le pouvoir de se débarrasser des minoritaires gênants.

Un bon statut de l’élu,
le non cumul strict,
la limitation à deux mandats successifs,
la transparence et la suppression d’avantages abusifs, cagnotes parlementaires etc.,
la proportionnalité large, le respect de fortes minorités dotées de moyens et d’expression, et la parité dans une assemblée élue, `
une majorité claire sans « combinazione »,
la présence d’élus tirés au sort au prorata des votes blancs dans l’assemblée élue,
les CONVENTIONS CITOYENNES, dotées de moyens d’expertise et d’information, entièrement tirées au sort et doublant, tel le Sénat et remplaçant le Sénat au niveau national, les assemblées nationale et régionales, la délégation européenne et les Conseils Municipaux,
l’aide et la reconnaissance du statut d’utilité publique pour les associations de lutte contre la corruption comme Anticor,
tout cela contribuera, avec les procédures actuelles de levée d’immunité, à veiller au bon travail et à la bonne éthique des élus dans une 6ème République digne de ce nom.
Dés lors la « révocation » normale ou la « reconduction », sera l’ÉLECTION enfin démocratique et représentative, démocratique parce que représentative.

Nous souffrons aujourd’hui de n’avoir pas d’assemblées et de démocratie représentatives et ce n’est pas en supprimant ce que nous n’avons pas, en jetant le bébé avec l’eau du bain, que nous obtiendrons une DÉMOCRATIE VIVANTE.

Un élu doit pouvoir travailler sur le long terme et, comme un chercheur, ne doit pas se soumettre à ou s’imposer, ou se contenter de répondre aux sollicitations de l’actualité, des faits divers, des passions tristes comme la colère, le ressentiment ou l’indignation.
Il ne doit pas se sentir otage de tel ou tel groupe mais agir en son âme et conscience.
Il doit pouvoir écouter ses collègues, s’amender et modifier son point de vue,
il doit pouvoir se libérer du carcan de la pensée de son parti, de la pensée dominante et de l’ordre établi.
Il doit pouvoir être et rester minoritaire, résister.
Il doit vouloir agir, pouvoir agir et agir en esprit libre.

Hamon est-il prêt à soutenir qu'il faut être prêt à quitter l'UE pour faire une politique de gauche ?

+1

On ne fera pas une politique de gauche sans réécrire entièrement, ou bien piétiner/ s’asseoir sur  les traités européens tels qu’ils sont. ( "L’Europe, on la change, ou on la quitte", comme dit Jean-Luc)

Hollande, Tsipras, et tant d’autres, l’ont démontré par l’absurde.

 

Vlan! Bien joué...

Mouais, mais ce qu'on aimerait assez, c'est que ces gens experts (sic) en examen critique, nous concoctent donc un bon programme bien explicité et détaillé, aussi solide que le petit bouquin à 3 euros, et ses 83 propositions, compréhensible sans aucun doute par tout le monde, puisque, humblement, il me sied, j'ai tout saisi cette fois, vous vous rendez compte? On attend désespérément la même chose des autres postulants à la "présidentielle" pour avoir de sérieux éléments de comparaison non? Si vous avez des infos sur cela merci à vous. 

Cela est votre point de vue mon brave, cela peut se discuter un tantinet, au lieu de l'affirmer d'une façon péremptoire non?   

Arrêtez camarade, là, malheureusement, votre lucidité nous fait un tantinet froid dans le dos, ce n'est pas le moment... 

 

22/01/2017

La France n’est pas une Démocratie

La France n’est pas une Démocratie mais une société de castes en ce qui concerne la Politique (avec une majuscule) .

Il y a deux castes : d’une part la caste des « encartés », constituée par les adhérents ayant payé leur adhésion à un parti politique, quel qu’il soit, et d’autre part tous les autres : les "intouchables", politiquement parlant.

Faisons un calcul simple :

- les « encartés » constituent un ensemble d’environ 465 000 personnes, selon les chiffres trouvés sur WIKIPEDIA (LR: 275 000, PS: 111 000, PC: 57 000, MODEM : 14 000 , PG : 8000)
- le reste des citoyens en âge d’avoir une carte d’électeur : 44,6 millions environ

(voir : Le nombre d'électeurs reste quasiment stable entre les 1er mars 2014 ...https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379718 ),

soit un rapport d’environ 1/100.

Pour les élections législatives, les candidats à des postes d’élus appartiennent tous à la caste des encartés constituant environ un centième de la population des électeurs (sauf rarissimes exceptions peut-être, pour des anciens « encartés »).

Comment s’étonner que rien ne change !

Vous voulez un changement ? 

Aux prochaine élections législatives, présentez dans chaque département des listes de personnes tirées au sort acceptant de rester un temps limité à leur poste d’élu et de changer en cours de mandat contre une autre personne  tirée au sort.
Demandez à ces personnes de s’engager à proposer une reconnaissance du vote blanc et le tirage au sort d’une partie de la Chambre des Députés et d’une partie du Sénat selon des règles simples et de bon sens, telles que :

- un pourcentage de députés et de sénateurs tirés au sort au moins égal au pourcentage de votes blancs

et/ou 

- pas plus de 2/3 d’élus « professionnels », ceci pour que le tiers tiré au sort puisse faire pencher la balance des choix possibles du côté de la raison et non du côté du dogmatisme politique

J’attends vos critiques.

 

 

http://uneplacepourtous.midiblogs.com/

 

 

C'est curieux, vous voulez cacher que vous ètes un pur produit réactionnaire en insultant les autres de capos.

 

Je ne sais pas à qui vous croyez répondre mais je n'ai jamais employé de tels termes. Je n'oserais pas vous accuser de diffamer gratuitement pour tenter de me salir comme faisaient (font) certains régimes donc je suppose qu'il s'agit d'une erreur.

Bien cordialement.

***Rigolant

[Bla bla bla]

En effet, il est courant de prêter aux autres ses propres turpitudes.

 

Et bien, quel long commentaire pour dire en substance "'c'est c'lui qui l'dit qui l'est". Vous seriez né soixante ans plus tôt vous auriez fait un malheur comme plume de Fidel Castro.

Les Insoumis n'existent, comme le dit l'auteur de l'article, que comme "groupes d'appui". Le PG n'avait déjà pas grand chose de démocratique dans son fonctionnement. Maintenant plus rien. La conception de la démocratie de JLM est parfaitement exposée dans cette vidéo, où il raconte comment il a truqué, en complicité avec Hollande, les résultats de vote du Congrès du PS...

J.L Mélenchon sur F. Hollande en 2009 © Bonzou Niouzes

"il a eu tord et vous faites bien de le relever."

Merci. Reconnaitre les faits est une marque de sérieux et d'honnêteté intellectuelle. J'apprécie d'autant plus que c'est exceptionnel de la part de la majorité des partisans de JLM sur MDP. Ailleurs, j'échange utilement faits et analyses avec militants du PG, du PC et d'Ensemble. Mais ici, la plupart refusent de discuter le fond, et n'ont comme argument que les attaques personnelles, les injures et propos orduriers.

Sur notre question:  le truquage des votes, se les répartissant avec Hollande, n'est pas une erreur. C'est la façon dont tous les dirigeants du PS, JLM compris, il l'avoue lui-même dans la vidéo, font de la politique. Au mépris des membres et de toute démocratie. Il suffit de voir la primaire. Ou les magouilles de JLM dans l'Essonne...

Et cela continue bien sûr dans le PG. Un seul exemple pour l'instant. JLM a déclaré, après avoir traité de "pouilleux"la tête de liste du PG de Périgeux et provoqué son exclusion: "C'est moi qui exclus"

Mariefab, encore une fois, affabule sans donner la moindre preuve. JLM exprime clairement la différence avec le NPA et autres anticapitalistes. Un exemple parmi tant« C’est quand même incroyable de voir qu’on passe pour un révolutionnaire quand on est simplement keynésien ; où on dit il faut partager, c’est ça qui va faire respirer l’économie » (lundi 17 octobre 2011 sur France Info). Le NPA, qui se porte très bien car reconnu de plus en plus d'utilité dans toutes les luttes, affirme que nous allons vers une crise économique, sociale et écologique, et que pour en sortir, il faut préparer, à tous niveaux, une révolution sociale et de civilisation. Et que jamais, nulle part, la bourgeoisie n'a cédé sa domination devant les urnes. Ni même d'ailleurs aucune conquête significative. Un article d'Anti-K a d'ailleurs le mérite de rappeler des faits historiques sur ce point

Pourquoi, Mariefab, au lieu de débattre des différentes propositions politiques, affabule au point d'imaginer que les militants du  NPA "se rallient au PS vu leur tendance haineuse et persistante vis-à-vis des insoumis". La seule haine qui se déchaine ici, c'est celle des "soumis" à JLM. Pourquoi donner une image si négative de la campagne de JLM? Cette campagne conduit à l'impasse réformiste habituelle, y compris une bataille cette fois-ci très violente de lutte des places entre politiciens PC et PG, mais ne mérite pas l'image qu'en donnent certains.

ce sont les Insoumis-e-s qui ont choisi de le soutenir

on voit donc qu'il a fait primer l'intérêt général  sur son intérêt particulier

débat Mélenchon Besancenot en Avril 2011
qui m'avait beaucoup intéressée et qui n'a rien perdu de sa pertinence

 

Comme Eolwin, soutien de JLM vient de l'admettre plus haut, pour le truquage des résultats avec Hollande ""JLM a eu tord et vous faites bien de le relever." Donc arrangez-vous avec lui...

Moi, j'ajoute que ce n'est pas une erreur, mais le truquage et le mensong est la pratique des politiciens professionnel, comme le confirme cette autre affaire JLM

Vous demandez infos sur l'orientation du NPA. Il suffit d'aller ici

Concernant la Libye, j'ai fait copie de votre affirmation. C'est la blague du jour ! Je vous mets au défi de prouver ce que vous affirmez. Par contre, JLM a bien approuvé, par un vote au Parlement, l'intervention en Libye...

Enfin, concernant l'adaptation aux bureaucraties syndicales, le NPA les a toujours combattues. Pas JLM, au contraire. Deux exemples:

- Au lendemain de l’élection de Hollande : « Nous n’appellerons pas à des manifestations. Nous, on suit les syndicats … Ni soutien, ni participation, ni opposition… L’extrême gauche donne des consignes pour la grève ou le reste, mais pas nous !… Face à Hollande, Besancenot dit « on doit être l’opposition », mais laissons le respirer, donnons une chance à notre pays… » http://npaherault.blogspot.fr/2012/06/point-de-vue-le-front-de-gauche-face-au.html

- A l'automne 2010, quand des dizaines d'instances syndicales appellent à la grève générale pour sauver nos retraites, les bureaucraties dénoncent une telle perspective, en même temps que la droite, le PS et JLM. Ce dernier glisse même sa fameus peau de banane, un référendum, quane la majorité du peuple était contre le cassage des retraites. On sait ensuite où le détournement de l'action unitaire et de masse vers les urnes nous a conduit: perte sur les retraites et élection de la droite d'alternance, Hollande.

 

 

 

Comme Marcopol affabule, je remets la vidéo. Chacun jugera si JLM ne s'est pas mis d'accord pour truquer le résultat du vote du Congrès

J.L Mélenchon sur F. Hollande en 2009 © Bonzou Niouzes

Avellino ne cesse d'affabuler. La vidéo est un peu plus haut. JLM tout content de lui raconte qu'ils se sont mis d'accord pour truquer les résultats. Pratique courante des politiciens professionnels. Cambadélis, ou Hollande ou JLM ne sont pas des perdreaux...

visiblement vous n'avez même pas pris la peine de vous renseigner sur le site jlm2017 avant de parler.
Une primaire chez les insoumis n'aurait aucun sens puisque les insoumis sont un mouvement dans une dynamique de création.
Le mouvement n'existe donc en fait que depuis la convention de Lille en Novembre qui a désigné Jean-Luc Mélenchon comme candidat à la présidentielle et un comité pour les législatives. Par ailleur cette convention a aussi approuvé le programme.
À propos, quel est le programme du parti socialiste?

I.P CRAQUE

Sur les points indiqués dans les deux derniers commentaire d'Eolwin, j'ai déjà donné des faits, sourcés.  

Reste la Libye. Je maintiens. Mélenchon a approuvé l’intervention impérialiste contre la Libye. Il a voté, comme l’ensemble de son groupe, où l’on retrouve les députés de Die Linke, la résolution présentée au Parlement européen par les partis socialistes, les Verts et une partie de la droite en faveur d’une telle intervention. Or cette Résolution du Parlement, dans son point 10, dit "aucune des options prévues dans la Charte des Nations unies ne doit dès lors être exclue; invite la haute représentante et les États membres à se tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité concernant d'autres mesures".

Confirmation dans une interview donnée à Libération et publiée en espagnol sur son blog (en date du 24/03/2011), il s’en explique en ces termes : « Si le Front de Gauche gouvernait le pays, aurait-il regardé les bras croisés la révolution libyenne mourir comme nos prédécesseurs avec les révolutionnaires espagnols ? Non. Serions-nous intervenus directement nous-mêmes ? Non plus. Nous aurions demandé un mandat à l’ONU. C’est exactement ce qui vient de se passer. Je peux soutenir une démarche quand l’intérêt de mon pays coïncide avec celui de la révolution ».

On le voit, Mélenchon donne un satisfecit plein et entier à Sarkozy sur la Libye. Comment s’en justifie-t-il ? Selon lui, l’intervention aurait eu pour onction de défendre le soulèvement révolutionnaire contre la dictature de Kadhafi. Mais est-ce le cas ? Depuis quand les Sarkozy, Merkel, Obama et consorts agissent-ils pour faire triompher les révolutions contre les dictatures ? Voilà une bien curieuse idée ! Mélenchon explique également qu’il aurait pris une position différente, si la Chine ou la Russie avait mis leur veto lors du vote à l’ONU : on est heureux d’apprendre que Mélenchon fait des dictateurs russes et chinois sa boussole révolutionnaire.  

L’objectif de l’intervention était pour les impérialistes d’essayer de redorer leur image auprès des peuples du monde arabe en se présentant comme des défenseurs de la démocratie alorsqu’ils soutiennent les dictateurs, de mettre un coup d’arrêt au processus révolutionnaire dans lemonde arabe et de recoloniser intégralement le pays, pourtant déjà largement ouvert par Kadhafi.

Le soutien à l'impérialisme français est une constante de JLM. Admirateur du marchand de mort Dassault (qui ne fait visiblement pas partie de sa liste de « salopards »), a aussi refusé de s'opposer à la guerre au Mali. Selon Mélenchon, « les armées ont fait un travail parfait ». Quel cynisme ! Il est même très probable que la France utilise des armes à uranium appauvri, qui ont des effets néfastes et de très longue durée, par la contamination des zones impactées. Mais Mélenchon ne s'en soucie guère.  

Misis ce n'est pas tout. Mélenchon le 31 Mars sur la "Défense de la France" au très chic "Cercle républicain de Paris",  souhaite "un débat sur le système de défense de la France et de ses alliances".  "Cela fait partie des questions fondamentales sur lequel il doit y avoir accord entre Français", juge-t-il. JLM ne dira pas que capitalistes et travailleurs ont les mêmes intérêts en France, mais il le dit si il s'agit de l'Afrique. Fillon et Le Pen ne diraient pas mieux.

Puis voici le rêve de grande puissance impérialiste accaparant les richesses de la planète. Relevant la rareté de certaines matières premières comme le gaz, le pétrole  et les autres matériaux rares qui se trouvent sous les mers, l souhaite  l'installation d'une "base sous-marine en profondeur" ! Evidemment, cette "puissance", est le "deuxième territoire maritime du monde", grâce aux massacres et pillages coloniaux, colonies que ne cesse de citer Mélenchon et  d'assimiler à la "France"!

Cerise sur le képi: Mélenchon défend sans son programme le renforcement de l'armée et de la police !

Dans ce cas, ils ont été nombreux à "donner un satisfecit plein et entier à Sarkozy sur la Libye".

Edito du Monde libertaire, 24/03/2011
http://monde-libertaire.fr/?page=archives&numarchive=14374

« Bien qu'antimilitaristes forcenés, nous ne pouvons que nous satisfaire, dans l'immédiat, de cette décision de la communauté internationale. Le contraire relèverait d'un purisme idéologique assurément bourgeois, complètement déconnecté des réalités quotidiennes. Quand un peuple se fait trucider tous les jours, une intervention militaire qu’il requiert contre son assassin lui sera toujours plus salutaire qu'une brochure ou un discours antimilitariste. »

Le Monde Libertaire raconte ce qu'il veut. Une contribution signée dans le site du NPA de même. Mélenchon pareil. Cela n'engage qu'eux mêmes, et personne d'autre, heureusement.

Par contre voici le poison national-populiste de JLM  auquel ses "soutiens" sont soumis.

on dirait un sketche , avec les mêmes trucages et troncages que ceux de lancetre . Bon , vous rererereremettez toujours les mêmes liens antik , on vous rerererererépond , vous profitez qu'on vous répond pour les remettre encore , en bon agit-prop , et nous on rerépond encore .. trop fort .

Et pourtant voila bien que :

https://www.wsws.org/francais/News/2011/sep2011/fnpa-s10_prn.shtml

faut croire que le NPA a des casseroles, il en dit quoi JMB? Bon cela dit Cremieu le dit, le NPA c'est qu'un mouvement de petit bourge on ne peut guère attendre mieu d'eux https://www.wsws.org/fr/articles/2016/jui2016/npag-j06.shtml

Vous faites bien de faire copie de mon affirmation a propos de la Libye, si ma mémoire me trompe je suis bien près de reconnaître une bourde de ma part. Cependant je n'ai pas accès aux archives des déclarations du NPA, vous si je suppose. Pour ce qui est de l'adaptation du NPA a La Politique de bousille des mobilisations ouvrières par les dirigeants confédéraux je pensais que l'exemple de 2016 et des "grèves reconductibles" ( contre la grève générale qu'il fallait peut être envisager de construire ) était plus pertinente à débattre mais bon une autre fois sans doute...Enfin je répète que que vos critiques de Mélenchon peuvent être revevables parfois mais cela ne doit pas occulter la critique ( d´un point de vue marxiste ) à mon avis nécessaire de la politique du NPA. Je dis d'un point de vue marxiste mais à vrai dire on se demande si ce n'est pas le père Proudhon qui inspire plutôt le NPA, ce qui expliquerait le caractère brouillon des positions d'Anti K.

Non Monsieur, ce n'est pas un truquage : il manque pourquoi les vrais résultats ne pouvaient pas être publiés. La vidéo est trop courte et je ne m'en rappelle plus vraiment parce que cela n'avait pas d'importance . (un bourrage d'urne les obligeant à tout recompter ? une embrouille en tout cas comme toujours, cf la primaire récente....)

Hollande avait bel et bien gagné et Mélenchon avait perdu : ils se sont entendus sur les chiffres que Hollande n'a pas respectés en grossissant le sien et réduisant celui de Mélenchon.

Vous avez fort bien fait de publier cette vidéo... qui vient - pardonnez-moi du peu - foutre par terre votre propre mobile !

On y voit un type dégouté par le cynisme de Hollande, par la terrifiante "raison de parti" et le système des apparatchiks de Solférino qui se foutent du peuple comme de l'équité ou de la démocratie comme de l'an 40 !

J'en conclue que Eolwin ne connait pas encore bien la gauche aux Etats-Unis. Moi, si, assez bien je crois. Le site WSWS est l la secte la plus sulfureuse et méprisée par toute la gauche états-unienne. Il produit affabulation, mensonge et délation sur tout ce qui est à vivant à gauche en France pas mal, mais ailleurs aussi, le NPA bien sur, mais aussi Mélenchon. C'est la preuve, ce que j'ai toujours considéré, que le projet JLM continue à emmerder l'impérialisme, même si il n'ira pas loin. Imaginez pour qui mes camarades étatsuniens accuse la secte WSWS de travailler...

Voici la prose délirante sur Mélenchon de la secte où vous allez chercher des informations sur le NPA:

 

« Depuis sa démission de la direction du PG le 22 août dernier et le lancement du Mouvement pour la 6ème République (MSR), Mélenchon a proclamé la mort à la fois du socialisme et de la gauche, l’importance nulle de la classe ouvrière, sa crainte de la révolution et sa conversion en politicien au service du « peuple ». Son adoption de positions qu’on associe historiquement à la politique de l’extrême-droite, est l’expression d’une nouvelle étape dans la dégénérescence de la pseudo-gauche. Celle-ci apparaît à présent comme la Nouvelle droite…De l’autre côté de la barricade, Mélenchon dénonce le socialisme en s’associant à des forces ouvertement droitières: il fait l’éloge du journaliste de droite controversé Eric Zemmour, se fait l’ami de stratèges de l’UMP comme Patrick Buisson et fait des ouvertures à la dirigeante du FN, Marine Le Pen… »

 

Et l’odieux continue, sur Mélenchon, comme la secte le fait aussi sur tout ce qui compte à gauche se bat, notamment le NPA: 

 

« Mélenchon est apparu comme l’un des intermédiaires les plus en vue pour établir non seulement un lien entre le PS et le NPA mais aussi avec les cercles de l’extrême droite. Il a joué un rôle clé dans la campagne d’intégration de l’extrême droite dans le débat politique officiel en France. Mélenchon a publiquement défendu le journaliste d’extrême-droite Zemmour dont le dernier livre « Le suicide français » s’en prend à Robert Paxton, qualifiant l’historien hautement respecté et auteur du livre « La France de Vichy », d’anti-français. »

 

La secte que vous prenez comme référence en fait trois pages, donc je me contente d’un extrait de plus

 

"La main tendue la plus en vue de Mélenchon en direction de l’extrême droite fut sans aucun doute son apparition publique aux côtés de Marine Le Pen…

Mélenchon fut l’un des principaux complices de ces manoeuvres réactionnaires de « dédiabolisation » du FN. Après avoir accepté un premier débat avec Marine Le Pen sur BFM-TV le 14 février 2011, il participa à plusieurs autres débats en veillant à garder ses options ouvertes avec Marine Le Pen…De tels échanges permettent de mieux comprendre le contenu et la signification de la récente décision de Mélenchon de commencer à dénoncer le socialisme...C’est ce qui sous-tend l’enthousiasme de Mélenchon pour Podemos, un nouveau parti réactionnaire de la pseudo-gauche en Espagne qui fut fondé au début de l’année par des professeurs staliniens groupés autour du dirigeant du parti, Pablo Iglesias, et la Gauche anticapitaliste (IA), les affiliés espagnols du NPA."

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

ben,  la prose antik sur mélenchon ressemble bien à la prose wsws sur tout le monde...

sinon , pour plus haut ... que veut dire "affabuler" , pour vous ?

Que chacun remonte le fil pour écouter la fameuse vidéo. Lacamille et Martine C. sont dans le déni absolu, alors que d'autres reconnaissent une magouille, un trucage du vote. Hollande est pire que JLM, c'est sûr: les deux font un arrangement maffieux, mais le premier trahit le second.  

Pas sérieux. Encore une fois, ici ce n'est pas Twitter. Chacun verra que les articles de Anti-K.org font une critique détaillée du programme. Rien à voir avec la secte qui a trompé Eolwin 

critique détaillée et truquée :

on dirait un sketche , avec les mêmes trucages et troncages que ceux de lancetre . Bon , vous rererereremettez toujours les mêmes liens antik , on vous rerererererépond , vous profitez qu'on vous répond pour les remettre encore , en bon agit-prop , et nous on rerépond encore .. trop fort

( sinon techniquement , qu'est ce que vous appelez "affabuler" , mettez moi votre définition , ou bien un synonyme parceque je ne suis pas sûr de bien connaitre ce mot ... )

+1

Tenez Eolwin, en voici deux qui ont lu le programme : Mélenchon, de "L'Humain d'abord" à "L'avenir en commun"

 

Je n'ai pas lu l'article cité par le lecteur auquel répond Eolwin, mais l'extrait qu'il cite est pertinent. J'avais déjà eu l'occasion de poster un extrait qui répond aux inquiétudes de Eolwin sur tous les points cités et bien plus. Je remets un extrait ci-dessous, tant il souligne à quel point, comme le dit JLM, "les investisseurs n'ont rien à craindre" de son programme.

Mais avant cela des questions simples:

Eolwin est-il prêt à vivre dans le confort avec le SMIC de JLM?  

Comment ose-t-il justifier économiquement, politiquement et moralement que certains disposent de 20 fois plus ?A quelle fin ?

Enfin sait-il que les dividendes qui explosent peuvent facilement financer une augmentation supérieure comme la propose la CGT, FO, Filoche ou le NPA?

Sait-il aussi que l'explosion des profits, les grands capitalistes ne pouvant conduire trois Ferrari et deux yachts en même temps, conduit à la création de bulles financières qui en explosant créeront de nouvelles souffrances ?

Voici l'extrait promis de l'article sur le salaire minimum, chacun jugera des faits et de la conclusion:

"En novembre 2016, le montant brut mensuel du SMIC est de 1 466,62 euros, soit selon l’INSEE, après déduction de la CSG et du RDS, un montant net de 1141,61 euros.

En 2012, « L’humain d’abord» proposait de porter immédiatement le SMIC à 1 700 bruts (soit, à taux de prélèvement identique, 1323,27 euros nets), et 1 700 euros nets (2 184 euros bruts) avant la fin de la législature, soit en 2017.

Le programme ripoliné de Jean-Luc Mélenchon propose « 1300 euros nets en début de mandat », soit 1 670 euros bruts. C’est serait une augmentation de + 14 % du SMIC actuel.

Mais par rapport au Programme « Ma main d’Abord » de 2012, le recul est considérable. Pour 2017, JLM ne propose plus que 1300 Euros nets , contre les 1700 Euros nets proposés autrefois dans le programme de 2012 pour « la fin de la mandature » soit cette même année 2017…Cela fait un recul considérable pour qui sait compter. Cela fait même plusieurs dizaines de milliards promis aux smicards dans le programme de 2012, et repris maintenant au travail pour amadouer le capital.

La conquête de l’Elysée oblige…de se distinguer des organisations ouvrières. La CGT, FO ou le PCF réclament non pas 1 700 mais 1 800 euros bruts tout de suite, ainsi que Gérard Filoche. s Le NPA fait même campagne pour 1700 nets. Il a raison: les capitalistes engrangent tellement de dividendes qu’ils font exploser les actifs immobiliers et financiers, avec le risque d’une crise fiancière sans précédent.

Autre recul: JLM ne s’engage sur aucune proposition en ce qui concerne une évolution ultérieure du SMIC.

Pire, le programme de JLM ignore le reste des travailleurs, soit des dizaines de millions touchant des bas salaires. Ouvriers et employés vivent dans la misère et l’angoisse avec des bas salaires, alors que la bourgeoisie, totalement parasite, encaisse en dormant des centaines de milliards de dividendes, sans compter les revenus du capital planqué dans les paradis…Mais rien sur l’essentiel dans le programme de JLM.

La question immédiate est donc pourquoi de tels reculs de JLM ?  Il s’imagine que personne ne s’en apercevra ? Pas possible. Il sait qu’Anti-K n’est que le haut de l’iceberg, que tous les militants lutte de classe, jusque dans le PG, se chargeront de lui mettre le nez dans sa trahison du camp du travail.

La seule réponse, mais les lecteurs corrigeront ou préciseront au besoin dans les commentaires: pour arriver à l’Elysée, et y rester…JLM pense qu’il ne faut pas organiser son programme autour des revendications du mouvement ouvrier. Ne pas suivre la CGT, FO, le PCF et même Gérard Filoche, classé à gauche dans le PS, est un geste délibéré, là aussi, d’un soumis au capital." 

Merci pour votre analyse qui m'a enfin permis de comprendre le clivage profond entre JLM et l'extrême-gauche.

Les analystes politiques ont tendance à voir la politique en une seule dimension (une ligne de gauche à droite) mais vous m'avez parfaitement expliqué que sur le SMIC et la taxation du capital (qui sont les sujets clefs de l'extrême-gauche depuis des décénies), le rapprochement n'est pas du tout fait.

Eolwin a sa place au MEDEF. Il argumente pareil: on ne peut pas augmenter les salaires à cause des petites entreprises. Mais sans jamais prendre en compte que depuis 20 ans, ce sont des centaines de milliards qui sont passé du travail au capital. 

Il me rappelle aussi le CNPF, ancêtre du MEDEF. Il hurlait quand nous demandions 30 % d'augmentation du SMIC en 1968. Ils ont du y passer. Malgré les accords entre le PC et De Gaulle.

Que Eolwin se rassure: il est bien dans la ligne, pas pour la république sociale et démocratique, encore moins pour la révolution de civilisation indispensable, mais pour les mangeoires de la ripoublique. Démonstration en deux psaumes:

- Mélenchon est reçu à l’Elysée. « J’y vais dans un rôle d’éclaireur amical. Je ne viens pas me disputer avec le chef de l’État. Je l’ai connu comme militant socialiste. Je connais nos divergences mais je sais aussi ce qu’on porte en commun. Nous avons été concurrents, pas adversaires, affirme l’ex-candidat à l’Élysée. »

- Comme on lui demande ce qu’il pense du début de mandat de M. Hollande, l’eurodéputé, candidat aux législatives à Hénin-Beaumont, répond : « Il agit pour le mieux selon lui. Il n’y a pas le feu d’artifice de mesures de gauche qui avaient été prises par François Mitterrand dès son arrivée » (…) « Mais il faut qu’il ait sa chance, qu’il puisse s’installer et aller au bout de sa tentative de conciliation européenne. S’il n’y arrive pas, une autre séquence politique s’installera. Mais ne le jugeons pas en un mois. Cela ne serait pas élégant », conclut l’ex-sénateur socialiste.

Extrait d'une excellente base de données sur la soumission en 2017.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

JMB est un ROBOT

** * * * * Sourire

Heu, c'est un sketch ou vous êtes sérieux ???

* * * * situation bien résumée !

Lamentables ces querelles chipoteuses entre NPAet FI Déçu La Droite et Extrême droite ne peuvent que se frotter les mains !

Il serait peut être temps de s'unir pour améliorer la condition quotidienne , concrète de la majorité des gens de ce pays ! !

C'est faire peu de cas de la détresse des précaires, des mal logés des exclus que se bagarrer ainsi alors que l'ENNEMI c'est la Droite et Extrême ,ne l'oublions pas !

Donc vous défendez le progamme de JLM: un SMIC et des salaires de misère, alors que les inégalités augmentent, que les actionnaires ne savent absolument plus quoi faire de leur argent, donc créent des bulles incensées qui vont éclater et provoquer une situation bien pire qu'en 2008 .

Par ailleurs, pourquoi quand les faits sont avérés et la démonstration argumentée, vous parlez d'"argumentaion haineuse"? Les argumentations, heureusement, ne pètent pas les plombs comme la plupart des soutiens de JLM ici. Elles sont solides ou fausses. Restons sérieux.

Nen moi je defend ce que dit Bonnet Patrick, vous êtes un robot. Et si, quand on parle de vous les argumentations petes un plombs elles aussi, la preuve dans votre commentaire, elles n'ont aucun sens, ca souffle, du vent.

Défendre l'aménagement du capitalisme, ne pas proposer d'alternative à la dictature du capital, c'est cela, dans la crise terrible qui vient, qui fait le jeu non pas de la droite, elle défend elle aussi un aménagemenent, mais du fascisme. La gauche radicale a peur de son ombre, explique  Eric Toussaint, en ajoutant: "peur du socialisme , peur du marxisme, peur de l'anticapitalisme". Cette peur fait le jeun du fascisme.

L'élection de 2017 ne réglera rien. La  seule solution, c'est la reconstruction du projet de révolution sociale, enlisé dans le stalinilsme et le réformisme (que conforte JLM) et la reconstruction des organisations pour cette révolution. C'est plus long qu'imaginé.  On se trompe presque toujours sur les rythmes. Mais tout le reste, FdG, FI et autres campagnes électorales ne servent que les ambitions des éternels politiciens.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

nouveau          nicole b,

1 - """ convaincre de voter JLM, qu'on l'aime ou pas"""        Eh oui ... Mais pour le programme.

2 - """(pour cet)  éventuel changement, il faut ... que FI "s' horizontalise""".  Y sont-ils prêts ? 

3 - En tout cas, vous faites objectivement parti du  (virtuel, mais croissant, ici et ailleurs)   "Comité de Soutien Critique"   Cool     

Son efficace  "naturelle"   va s'affirmer dès la fin de la mascarade suicidaire du P"s",  car alors c'est la chasse aux absolument nécessaires  "extérieurs"  -  dont nous sommes  -  qui va commencer partout !  Vous verrez.  Je renvois à plein de posts au-dessus, plus bas, et ailleurs.

4 - Mais d'autres manifestent aussi   un rugueux esprit partidaire à la belle cécité.  Ils ne verront jamais que   " l'idéologie du ralliement sec "   va les  (nous)  faire perdre   !!!  Bouche cousue   Il est vrai qu'avec les descendants de Mollet Guy ...  Problème ...  Mais pas insoluble. C'est là que   l'on va voir qui est "femme ou homme d'état"   au sens plein de l'appellation ...

De toute façon, les choses sérieuses vont enfin commencer.

 

new    eolwin,    Verrouiller le programme de la F I est une attitude psycho-rigide lourde de conséquences potentielles.   

En effet, on est d'accord sur ceci : on se décide sur un programme. Et il est logique d'avoir là-dessus une certaine fermeté.  Ok. Mais ... ... 

Mais le verrouiller intégralement rebutera  pas mal d'électeurs potentiels : je le constate régulièrement !  Il faut donc trouver la bonne posture : fermeté mais marge d'aménagements sérieux possibles  (voir notamment le problème de la Charte, la redistribution financière, ou des points plus programmatiques). 

Il ne s'agit pas de retomber dans les "magouilles" de partis. Mais il ne s'agit pas non plus d'en rester à   l'exigence du "ralliement sec" :   cela serait une erreur politique qui risque de se payer illico, car tout va se jouer à peu de voix ! 

On en reparlera au mois de mai si vous le souhaitez ... Signé : le virtuel  (mais de plus en plus nombreux)  "Comité de Soutien Critique"  Cool     (à la FI). 

 

"Verrouiller le programme de la F I est une attitude psycho-rigide lourde de conséquences potentielles.   "

On verrouille juste un programme de gouvernement carré, réfléchi et réaliste et mis en œuvre le plus démocratiquement possible pour éviter qu'après 10 négociations successives toutes sauf démocratiques, il ne soit plus carré, plus réfléchi et plus réaliste... C'est pas logique ça ?

Stop aux magouilles des négociations plus qu'obscures entre partis ou associations plus ou moins inexistantes et douteuses !

Pareil pour les législatives, les réunions des la FI étaient ouvertes et démocratiques, il fallait venir !Venir pleurer après en disant préférer les vieilles magouilles de couloir... NON MERCI.

Il était pas vérouillé il y'a 6 mois, juste que chaque idée doit etre étudié, chiffré, soumis aux experts, puis vérifier la cohérence avec le reste et enfin mis au vote, voir amendé et dans ce cas la on recommence jusqu'a ce que ca colle, un travail qui pour tenir le calendrier de l'election n'est pas possible maintenant, donc clairement modifier le programme en ajoutant des mesures bricolés ce n'est pas possible... En gros si quelqu'un voulait négocier afin de faire des modifications dans le programme c'était y'a 4/5 mois, pas à la veille de l'election, la le programme il est sortie, il a été édité, distribué, on a fait les affiches, les petit livrets edités aussi, on change comment tout ca a la dernière minute? Hamon va aller chez tout ceux qui ont acheté le programme et va modifier au stylo le bouquin? Si il y'arrive ok je veux bien qu'on le modifie, vous voyez j'ai l'esprit ouvert.

Pour la charte personnellement je n'ai rien contre la modifier, pareil pour les questions financières, c'est des chipouilles ca je vois pas de problème... Je crois que l'article précise aussi que c'est la ligne retenu.

nouveau               RED, 

Je m'attendais bien sûr à ce type de réponse, assez mécanique et sèche. Pourquoi ne pas prendre un peu en considération les questions  incontournables  (vous allez le voir sous peu)   qui sont suggérées ? 

Pourquoi ne pas réfléchir un tant soit peu au fait que  "" l'exigence du "ralliement sec ""  se révélera une  erreur politique  qui risque de se payer très cher  ? 

Pourquoi ne pas s'arrêter deux secondes à ce qui est dit : "" trouver la bonne posture : fermeté mais marge d'aménagements sérieux possibles  (voir notamment le problème de la Charte, la redistribution financière, ou des points plus programmatiques). ""

Et plus loin, et c'est évident : "" Il ne s'agit pas de retomber dans les "magouilles" de partis. ""

Je connais fort bien, et de longue date, cette attitude : partout elle a mené à l'échec. Je maintiens donc, que  tout en restant exigeant et ferme, il y a une façon d'être  attractif  envers nombre  de citoyens concernés, et non pas  répulsif. Certains parmi vous commencent à le comprendre ...

Ne soyez pas à vous-même  votre pire ennemi !

Avec un peu d'humour, c'est tout ce que tend à vous faire comprendre le  (virtuel, mais de plus en  plus nombreux)   "Comité de Soutien Critique"  Cool    (de la FI)

Bien à vous, RED. 

nouveau        EOLWIN, 

1 - Il ne s'agit pas de bouleverser ce travail (que j'ai suivi). Il s'agit d'abord d'éradiquer l'image sectaire et partidaire de la FI, qui provient des réactions dominantes en elle.  Vous ne l'admettez pas : désolé, cette image est bien là.  Heureusement, il semble que JLM commence à avoir compris cela. 

2 - Toutefois, au moins, avec vous, on peut au moins se parler  -  enfin : s'écrire !  C'est rare ... Permettez-moi d'abord de vous demander de bien vouloir ci-dessus lire ma réponse à l'ami RED... L'essentiel y est. Comprenons-nous donc bien.

3 - À partir de ce travail, qui demeurera le fondement permanent, il s'agit  d'ouvrir une plate-forme d'échanges  organisée à tout niveau utile  dans la transparence et le respect,  afin d'éviter l'écueil, qui ne pardonnera pas, de l'idéologie du "ralliement sec" au profit d'une "convergence encadrée".  De simples réunions, dites "démocratiques" sans plus, ne suffisent pas et se présentent plus comme un leurre.

4 - Par ailleurs, prenons un simple exemple de "com", déjà évoqué sur ces fils : le fait de parler de   "France Insoumise"  semble de prime abord une belle formule. Certes...  

Sauf que, dans le conscient et l'inconscient collectifs, elle vous  (nous ?)  place d'emblée dans la posture du "contre"  ("négatif")   et non, d'emblée, dans le positionnement du "pour"  ("positif"). Et dans la société  (du "spectacle")  qui est la nôtre, cela, à tort ou à raison, est idéologiquement pénalisant.  

5 - De même, parler  d'un  "Avenir en commun", autre belle formule en apparence, ne nous mène pas très loin, et même, excusez-moi, tient un peu de la lapalissade. Comparez par exemple avec une autre formule, telle que, par exemple :

"  RECONSTRUCTION  ET   PARTAGE  "

Plus attirant  (et juste),  non  ? 

 Signé : le virtuel  (mais de plus en plus nombreux)  "Comité de Soutien Critique"  Cool     (à la FI).  Bien à vous, cher Eolwin

Dimanche prochain le 29 janvier 2017, le Peuple de Gauche se lèvera et soulèvera à bout de bras Benoit HAMON pour l'emmener vers de très larges débats collectifs en forme de victoire CONTRE une pleutre droite et, Mélenchon admettra cette réalité, tout comme les écolos, le PC, le NPA...

Alors, un "Intellectuel Collectif" naîtra enfin pour de vrai ! (merci à Bourdieu !)

 

Manolo © x Manolo © x

 

Drahi  et Macron © x Drahi et Macron © x

 

Jean-Luc Melonchon, repeint en vert ou non,  étant son propre meilleur ennemi, il va donc falloir se farcir le désastreux et sourcilleux châtelain de la Sarthe ?

Pauvres jeunes et futures générations.

Plus d'espoir  pour elles ?  D'un grand mal jaillit parfois un grand bien. 

Un  " soulèvement" dites vous , à  450 000 voix ? 
(en gros la population de Toulouse)  Incertain

+1

+1

@ Eolwin, Mordraal, Pizzicalaluna

Oui, OK, sans doute, sans doute mais je crains cependant qu'Hamon, qui a gauchisé et écologisé son "programme", puisse, faute d'alliance, poser un problème à Mélenchon et lui piquer des voix. Même si l'écroulement du PS dès le premier tour est acté, que ce soit avec Hamon, ou un autre. J'entends et comprends vos arguments, mais il est illusoire de croire qu'Hamon (ou un autre) ait la moindre intention de se retirer ou se désister en faveur de Mélenchon, car dans sa stratégie qui est en fin de compte non de devenir président de la République, mais de prendre dans un avenir proche la direction du PS et de réinscrire à gauche ce parti, un retrait ou un désistement purs et simples ne seraient pas compris par ses partisans.

Il est vrai et évident que la seule candidature crédible à gauche pour la présidentielle, c'est celle de Mélenchon. Et il aura les voix de tous ceux qui espèrent une victoire de la gauche ou tout au moins qui souhaitent que Mélenchon fasse le meilleur score possible pour éventuellement l'emporter aux législatives qui suivront.

D'accord avec vous. J'aurais d'ailleurs préféré que ce soit Valls qui soit en tête, pour laisser plus d'espace politique à Mélenchon et moins à Macron.

Pour le moment, JLM n'est que quatrième dans les intentions de vote, une place encore peu enviable, car de nombreux électeurs de gauche inclinant à voter Mélenchon pourraient voter Macron au premier tour pour éviter un deuxième tour Fillon - Le Pen.

Macron est de droite ça se verra quand il aura enfin un programme... Son grand écart entre le PS Hollandais et les républicains juppéistes, risque fortement dene pas tenir.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le pire Mordraal est que celà ne gêne pas pour le moins du monde ceux qui le proposent ! Il suffit de lire le post plus bas qui en est un exemple éclatant.

C'est une analyse "froide", sans prendre compte des mouvements sociaux et du ressenti de la population. Surtout qu'ils ne mesurent pas le degré de rejet d'un PS.

Il semblerait que le Temps n'est aucune prise sur vous... Vous devriez vous rapprocher de la Science..

Le grand écart de Macron à Mélenchon. Très intéressant ! Mais, j'y suis, c'est le programme de Hollande en 2012 que vous nous proposez ! Ben non, on n'en veut plus. On a déjà donné.

Il faut résoudre vos contradictions. Le libéralisme échevelé et l'écologie radical, ça ne marche pas ensemble !

La gauche plurielle de demain sera une gauche écologiste. Les verts et Mélenchon en font déjà partie. Le PC progresse. Est-ce que Hamon et le PS franchiront le Rubicon, c'est souhaitable, mais ce n'est pas dans la campagne présidentielle que ça va se faire !

Mais rassurez-vous, vos voeux seront en partie exhaussés : le candidat PS finira par se désister et par appeler à voter Macron pour faire barrage au FN. Et il restera UN candidat de gauche (de taille), et un seul.

 

 

Euh, moi. Parce que arriver au second tour et, on l'espère, au pouvoir, pour devoir céder et appliquer une politique de droite comme l'a fait Tsipras est aussi utile que de ne pas y arriver du tout.

+1

+1

oui, je constate qu un tres grand nombre de la France insoumise souhaite vraiment l etre....battue. Encore une belle equipe de types qui ont les memes calculettes que les gars qui bossaient pour Jospin....

avec 14 % au premier tour, vous ferez des photos au second tour.....en tenant la main de Hamon et peut etre Macron......constatant que l un des trois aurait pu etre au deuxieme tour avec une alliance intelligente en cumulant les voix des trois....

Mais grace a vos cerveaux obtus et totalement obstrues, nous aurons lepen fillon au deuxieme tour

merci les gars, je vois bien

la droite, ca vous va

En meme temps, filer les cles de la baraque France a une equipe de gars qui savent pas compter jusqu a 30 , je me demande si, comme vous, Fillon serait en fait le meilleur choix

Bravo, equipe d abrutis a tous les etages 

Sauf que nous contrairement à Jospin nous avons un bon programme de gauche et nous savons calculer.

Les 11% de 2012 plus la moitié gauche des 28% de Hollande en 2012, ça fait 25% pas 14%... Le programme est bon, pas besoin d'alliances boiteuses maintenant il faut travailler et convaincre.

Oh que je plussoie Rigolant

LA GAUCHE PEUT GAGNER nom d'une pipe !

Avec Mélanchon et Hamon on a disons...comme Senna et Prost ! Vous savez, les deux pilotes stars de Mc Laren. Les mecs faisaient toujours gagner leur équipe (puisqu'ils étaient dans la même équipe, voilà, ils ont juste fait un contrat) et pourtant ils gagnaient chacun leur tour. Et se tiraient la bourre en regardant vers le haut.

Putain mais que quelqu'un aille leur en toucher deux mots Surpris

Hamon + Mélanchon + Jadot+PC+LO+NPA+ abstentionistes séduits = 33 % au 1er tour de la présidentielle

... et on peut saupoudrer avec du CGT, Solidaires, des frondeurs de la CFDT ou de la CNT etc.

Fillon = 39 % (ça peut être plus mais j'y crois pas trop)

Le Pen a mangé trop de choucroute, elle cale sur la fin = 28 %

Bon ok il y a des pourcentages de votes blancs et autres saupoudreries mais on est pas chez Cédric Vilani hein  hé  oh 

RESULTAT (et le peuple a un orgasme sacré) = LA GAUCHE remporte le 2ème  tour de la présidentielle avec 52 %  grâce aussi à l'intervention décise de Johnny Halliday qui en appelle -à la télévision entre les deux tours - à la TELLEMENT BELLE alliance des gauches, au nom du progrès social et écologique.

FAITES L'UNION SACREE  B***** d* C**

" les verts et Mélenchon sont dans la même écurie (l'écurie écologie radical)"

Je suis désolé mais ce n'est pas vrai!

EELV ce sont des Européiste béats fédéralistes ce qui n'est pas du tout la politique du plan A et du plan B de proposée par les insoumis et Mélenchon. Par ce refus de contester les politiques néolibérales mondialistes de l'UE, EELV se condamne a ne pas pouvoir appliquer sont programme une fois au pouvoir. Melenchon veux se donner les moyens de mettre le sien en œuvre en contestant les traités de l'UE. La différence d'approche est donc simplement béante et tout rapprochement des impossible.

oui l'Europe est une question centrale, aucun interret de voter pour un programme si celui-ci ne prend pas encompte la fin des traités européen parceque il aura aucun pouvoir, c'est l'Europe qui décide pour l'ensemble des mesures economiques.

  • Nouveau
  • 25/01/2017 09:36
  • Par
Mélenchon à tout intérêt à ce que Valls soit élu candidat, en effet il récupèrerait automatiquement une bonne partie des voix de Hamon au premier tour ! L'inverse favoriserait automatiquement Macron, de toute évidence attirant les mêmes électeurs que Valls.

Je pense que c'est une vision trop tacticienne. Personne, à gauche, n'a intêret à ce qu'un crypto "facho" comme Valls et tous ceux qui le soutiennent (les calamiteux Leroux, Le Foll, Cazeneuve, Le Drian ...etc) conservent ce qui reste d'appareil PS.

D'une part ce serait le signe d'une droitisation extrême du champ politique qui ne profiterait pas à la F.I. (c'est plus important que la personne de Mélenchon) à long terme. D'autre part, cela "validerait" peu ou prou aux yeux de l'opinion publique le désastreux bilan de Hollande qu'il convient au contraire de jeter radicalement à la poubelle (avec le personnel politique qui l'a fidèlement servi). Une sorte de "plus jamais ça!".

Au mieux un reliquat de PS avec Hamon et Montebourg ressemblerait à un nouveau PSU ... et alors? On peut faire avec ...

J'en suis à plus de la moitié des commentaires et nous avons que 2 ou 3 commentaires sur l'article lui même, la quasi totalité des commentaires sont ceux de Jean-Marc B ou de I.P. ou de ceux qui leur répondent soit 55 commentaires, plus les quelques autres trolls qui trainent.

Pour ceux qui ne le savent pas,

un TROLL caractérise ce qui vise à générer des polémiques. Il peut s'agir d'un message (par exemple sur un forum), d'un débat conflictuel dans son ensemble ou de la personne qui en est à l'origine. Ainsi, « troller », c'est créer artificiellement une controverse qui focalise l'attention aux dépens des échanges et de l'équilibre habituel de la communauté.

Comment y remédier: NE PAS LUI RÉPONDRE.

 

Parlons du sujet: je crois que je préférais quand Mélenchon était secondé par Coquerel. La conquête de l'espace , sujet majeur et urgent ?

L'espace n'est pas non plus un maigre enjeu, effectivement sur une vision court termiste pourquoi si interresser? Par contre dans une autre vision le nombre de ressource dans l'espace est infini, du moin a une echelle humaine.

Nous dépendons aussi fortement du résaux GPS, mais nous n'avons pas de contrôle dessus, il est nécéssaire pour garantir notre independance de renforcer le système Galileo :

https://www.nextinpact.com/news/102200-galileo-gps-europeen-va-enfin-demarrer-ce-quil-faut-savoir.htm

La conquete de l'espace a toujours etait source d'avancé technologique, voici quelques secteur ou la recherche spaciale a permit des avancés :

les airbags, l'imagerie médicale (tout ce qui ce base sur la resonance magnétique par exemple), certains composites qu'on utilise pour les trains a grande vitesse, des recherches médicales, et même les couche-culottes ont evolués grace a la conquete de l'espace...

Je vais prendre un exemple un peu moins gadget, le NeuroArm, en gros c'est une bras robotique qui permet d'opérer en même temps que l'on utilise un appareil d'imagerie médical.

http://www.asc-csa.gc.ca/fra/canadarm/neuroarm.asp

Je ne parle même pas de l'utilité pour la survie de l'espèce humaine d'avoir un jour une colonie autonome sur une autre planete protégeant l'espèce d'un cataclysme naturel genre geocroiseur...

On pourrait aussi parler de la recherche fondemental, certaines experiences ne pouvant être réalisé que dans l'espace afin de limiter les influences externes (mouvement sismique par exemple)

Tout cela fait donc de la conquete spaciale un point majeur effectivement, une urgence non mais doit on limiter le mandat d'un président a ne traiter que les urgences?

 

 

Au fond, je pense que 3 types représentent les 3 courants essentiels de la gauche :             Jadot, Mélanchon et Vals.  Sont-ils capables de faire un deal pour aller ensemble au charbon ?    1 - Pas sûr que leurs clients l'acceptent.                                                                                          2 - Pas sûr qu'ils aient assez d'intelligence et de courage pour le faire. Quel déchirement pour Vals et Mélanchon !!!

C'est là, précisémment, qu'on va voir si ce sont tous les trois de grands hommes ou de petits politiciens.

C'est comme ça et uniquement comme ça que la gauche reprendrait pied et nous donnerait une chance façe au Populisme, ou préparerait une Opposition solide.

S'ils n'en sont pas capables, ce sont de pauvres mecs et on échappera pas au désastre.

 

On voit pour qui vous roulez, il faut prendre aussi en compte la masse electoral, il est plus facile de bougé avec 2% d'electeurs qu'avec + de 14%... Bref analyse a la va vite sans prendre en compte tous les elements pour en arriver au constat "tous les candidats sauf le mien sont des pauvres mec", pauvre mec.

perdu : valls n'est pas de gauche . et le désastre on l'a déjà .

        Des politiciens se rassembleraient effectivement comme ils l'ont toujours fait depuis des lustres pour ensuite faire le contraire de ce pour quoi ils auront été élus, trahissant, comme leurs prédécesseurs, leurs engagements de campagne. Par contre un grand homme aurait le courage de résister aux pressions et permettrait au peuple de se prononcer sur son programme.

        Le programme des insoumis, qui prolongeant et innovant par rapport à celui de 2012, a été débattu depuis près d'un an par tous les citoyens qui l'ont souhaité, ne peut être négocié avec des candidats qui ont conçus le leur en solo et n'ont d'autre ambition que d'être élus.

        Les électeurs ne le comprendraient pas. Ils peuvent compter sur JL Mélenchon, soutenu par des insoumis de plus en plus nombreux, pour le défendre et l'appliquer dès lors qu'il sera élu.

Vous avez du rater un épisode. Lisez le dernier article de Mamère sur la gauche plurielle écologiste qui s'annonce : Verts, Mélenchon, PS hamonisé.

Mais pour le PS hamonisé (repeint en vert), je crois qu'il rêve (Mamère). On verra ça dans les mois qui viennent. Pour la présidentielle, c'est évidemment trop tôt de jouer l'alliance.

Sinon, vous savez que pour forcer les alliances, il faut parfois jouer une carte plutôt qu'une autre : alors vous attendez quoi pour vous engagez, plutôt que d'accuser vos représentants ?

Et Hamon , il est où dans ton scénario????!!!

Je felicite Monsieur Bompard pour son analyse posee et son discours tactique, meme si je ne partage pas son analyse sur Hamon, Ca change de l'hysterie de certain commentateurs touches par la grace de Saint Jean Luc.

 

Je ne sais pas si quelqu'un d'autre l'a déjà dit car je n'arrive sur ce fil que maintenant et je n'ai pas envie pour m'en assurer de devoir me fader la kyrielle saturante habituelle des commentaires hagiographiques des partisans inconditionnels de Mélenchon :

Il devrait être évident pourtant que "l'impasse dans laquelle va* se retrouver Hamon " porte un nom : J.L. Mélenchon et sa décision non discutable d'être candidat et ce depuis le début . 

Et maintenant donc, désistement en sa faveur ou rien, même si dimanche prochain, cette fois de deux à trois millions d'électeurs de gauche votent malgré le boycott irresponsable et favorable de fait à Valls  auquel il a appelé et si Hamon est désigné avec un million de voix comme candidat !

Et alors que rien d'autre que des sondages  et antérieurs à la primaire en ce qui concerne Mélenchon n'indique son crédit  possible dans l'électorat de gauche, en face donc de cet échantillon représentatif réel qui se sera prononcé en ce second tour des primaires ! 

 

* plutôt "risque".. car rien n'est écrit et une grande pression de l'électorat pourrait encore peut-être modifier la donne..

 

 

Les primaires du PS , on a vu quel en était le résultat: 5 ans de néolibéralisme avec en prime M. 5% comme premier sinistre. Alors il y a 5 ans j'avais versé mon obole, j'ai vu le résultat.

Vous pouvez toujours rêver d'une participation à 2 millions dimanche prochain, vu le pataquès du premier tour, Camba peut même annoncer un résultat à 3 millions . Moi j'ai voté PS pendant 20 ans, et cela ne m'arrivera plus jamais.

Et oui, que voulez-vous, cela va vous paraître étrange, mais il y a des cocus qui refusent de payer pour acheter leur cornes.

Bon si vous avez des actions dans la firme, je vous souhaite bon voyage sur le Pasok-of-the-sea.

"mais il y a des cocus qui refusent de payer pour acheter leur cornes."

... cela ne les empêche pas de l'être et de risquer de l'être encore plus à leur nouvelle adresse... 

C'est dur de mourrir ! Désolé MDL !

Franchement, après ce que nous a fait subir le PS, on trouverait de l'amour auprès d'une courtisane.

Découvrant tardivement les commentaires faits à ce billet instructif et intéressant (il a l'air brillant, ce jeune directeur de campagne !), une constatation s'impose dès le début : ça décommente sec à la rédaction ;-)

On se lâche de droite à gauche, apparemment (ouf, j'ai trouvé un palmipède esseulé, hahaha) : sans doute un indicateur du fait que l'on va entrer dans la vraie campagne très bientôt !?

Souhaitons que cette campagne se déroule sur le plan des idées, c'est ce qui compte, et il y en a de très bonnes aux éditions du Seuil, 124 pages pour 3 euros.

 

*

 

NOUVEAU :-)

 

En direct en ce moment sur Fce Info :

 

SOUTIEN DE PIKETTY AU REVENU UNIVERSEL DE HAMON,

 "pertinent innovant si c'est fait de façon équilibrée etc"

BINGO :-)                    (... pour l'innovation sociale et économique et les idées de gauche ; VALLS est out)

 

... sauf si cela bloque dans les années à venir l'évolution conceptuelle et la prise de conscience collective de la solution acapitaliste de Salaire à vie de FRIOT !!

*

bien vu, je trouve, mais j'ai vite lu, je relierai encore une fois demain matin. Innocent

Il faudra que Mélenchon éclaircisse sa position sur l'Europe et Poutine

Il ne suffit pas de critiquer , à juste titre, la politique de l'Europe , sans nous dire que fera la France dans l'avenir : toute seule en gonflant ses petits muscles ou en négociant aves les autres pays en s'appuyant sur les forces des gauches européennes mais en sachant qu'il faut accepter que tous les pays ne sont pas et ne serons pas gouvernés par des insoumis et ne pas attendre qu'ils le soient car cela n'arrivera malheureusement ....jamais  . Ce n'est pas une raison pour baisser les bras et se replier sur l'hexagone ce qui ne fait que renforcer le souverainisme qui mène au front national (cf les chevénementistes)

Ce point est aussi une impasse pour Mélenchon dans ses discussions avec Hamon qui ne cédera pas là dessus et je suis d'accord avec lui

Il l'a dit à plusieurs reprises, apres ca reste inaudible à certains, surement en partie la faute des journalistes qui ne relaient pas l'information correctement, mais cela n'empeche pas de s'informer avant d'affirmer... a titre indicatif il n'est pas contre l'Europe mais contre les traités Européens actuels qui impose l'austérité entre autre, la nuance a son importance parceque cela rend caduque le reste de vos propos, et ce qu'il faut dire, c'est que la plupart des mesures proposés par Hamon seront interdits par l'Europe, ils l'on fait pour la Grèce, pourquoi ils agieraient différements pour nous? Ce que Mélechon propose ce n'est pas un replis sur soit, faut arreter d'inventer des propos, il veut faire un maximum de traité, voir même refaire une Europe, c'est juste les traités Européens actuels qui sont bloquants.

  • Nouveau
  • 26/01/2017 12:42
  • Par

Bon, désolé, je vais commenter le contenu de l'entretien, on verra bien si ça intéresse quelqu'un...

Cet entretien est effectivement intéressant, mais j'ai des désaccords politiques sur certains points.

Tout d'abord sur la stratégie:

- Fermer la porte à toute discussion avec Hamon ne me paraît pas très constructif si l'objectif est bien de gagner les élections. Si le gens se déplacent pour dégager Valls dimanche (ce que je pense faire alors que je ne me suis pas déplacé dimanche dernier), c'est un message de rupture pour le PS, qui va exploser de toute façon, puisque tous les apparatchiks vont suivre Micron. Pourquoi diable contraindre Hamon à une stratégie de survie d'un PS croupion? Ça donne quand même la fâcheuse impression que l'adversaire n°1 de la FI est le PS, ce que Bompard confirme d'ailleurs avec la "tenaille" Mélenchon-Macron (je cite: " On ne va pas s’en cacher, pour l’instant, Macron et nous c’est la même tenaille").

Je vais être clair, pour éviter de me faire insulter: pour moi le parti dit socialiste est une machine électorale qui a aidé à vendre la réaction ultra-libérale aux électeurs, et je ne pleure pas sa mort. Mais quelqu'un a-t-il l'ombre d'une esquisse d'impression que le MEDEF et les banques pleurent cette mort?  Si l'objectif essentiel de la séquence électorale actuelle est d'achever un PS qui est mourant, j'ai dû rater un épisode.

- conditionner l'unité avec le PCF à une ingestion pure et simple par la FI est pour le moins maladroit, et ne facilite pas le travail unitaire qui serait nécessaire à construire une vaste dynamique. Et je précise que je n'ai pas non-plus d'amour particulier pour cette organisation post-stalinienne, histoire d'éviter les anathèmes qui omettent, volontairement ou non, les questionnements politiques...

Ensuite, et je pense que c'est le désaccord le plus grave et le plus profond, le "cas Macron":

La FI annonce qu'il faut préparer un débat d'idées, j'ajouterais "à la loyale", avec Macron, et que c'est sur ce terrain qu'il faudra l'emporter. Mais que pour l'instant, c'est un peu difficile parce que Macron n'a pas encore de programme... Est-ce que c'est une blague?????

Programme publié ou pas, qui est Macron? La FI l'ignore-t-elle? On pourrait le croire à la lecture de l'entretien...

Macron, conseiller intime de Hollande durant le début du quinquennat, qui lui a susurré le CICE, ministre de l'économie des gouvernements Valls qui a pondu sa fameuse loi "Macron" de "flexibilisation" de l'économie (extension du travail le dimanche, des "zones touristiques de non-droit du travail"...), qui a tutoré la loi El Khomri (on pourra noter d'ailleurs qu'il n'a démissionné qu'une fois la défaite sociale consommée sur ce sujet).

Sa candidature est couvée par toute une frange du MEDEF regroupée autour de Gattaz: le message ne saurait être plus clair! En Marche est le PS 2.0 du MEDEF, je n'ai pas besoin de lire son programme pour le savoir... Il est parfaitement dans la ligne de ce que Valls voulait faire du PS.

Si on est pour les classes populaires, si on veut reprendre le flambeau de la lutte des classes, malheureusement abandonné par tous les partis politiques et une grande partie des organisations syndicales confédérées, il faut abattre ce mouvement politique, qui n'est pas en train de faire pschiit... Il faut attaquer Macron en disant ce qu'il représente et qui il représente.

Pourtant la FI semble avoir établi une sorte de pacte de non-agression avec ce mouvement, histoire de se partager les dépouilles du PS moribond. C'est déjà très gênant en soi, mais admettons que cela contribue à construire un vaste mouvement "insurrectionnel par les urnes".

Quel est alors le positionnement politique de la FI sur le programme politique déjà mis en oeuvre par Macron quand il était au pouvoir?

Dans cet entretien, le directeur de campagne de la FI fait comme si Macron n'avait pas à assumer le bilan économique et social du quinquennat. Est-ce parce qu'il ne souhaite pas trop en parler?

Il était pourtant facile quand Christophe Gueugneau lui demande comment la FI va affronter Macron de dire que Macron représentait toutes les mesures de régression sociale mises en place sous Hollande, auxquelles il a été plus ou moins associé, et que comme la FI veut promouvoir la fin de la domination du MEDEF et des banques en France, sa première priorité sera de revenir sur tout ça, histoire de placer les bornes du débat avec Macron, et donc d'attaquer Macron sur ce bilan. 

Pourquoi tant de réticence? Pourtant, une campagne électorale dont le leitmotiv serait, par exemple, "abolition" de la loi El Khomri, serait une campagne électorale vraiment unitaire, qui placerait la FI sur de sacrés bons rails pour fédérer la "gauche"...

Épargner ainsi Macron, c'est refuser de porter le débat électoral sur le seul terrain fédérateur pour qui veut vraiment "renverser la table": le bilan socio-politique du quinquennat et au-delà, des gouvernements qui se succèdent depuis 1983.

Je trouve qu'à chaque fois que je lis des entretiens avec des "responsables" de la FI, ces points, essentiels à mes yeux, ne sont pas abordés d'une manière qui me convient, c'était la même chose lorsque Mélenchon himself avait approuvé la stratégie exécrable mise en oeuvre par les confédérations durant le mouvement contre la loi Travail.

Je considère toujours qu'il est possible que je mette un bulletin de vote Mélenchon dans l'urne en avril, mais chaque jour qui passe me conforte dans l'impression que ce sera aussi utile que de voter Hollande au second tour en 2012...Avare

-------------------------------------------------------------

Il y a autre chose d'intéressant dans cet entretien, c'est le bilan qui est fait de la construction de la FI:

- il va falloir faire un emprunt pour financer la suite (oulala! Va-t-on trouver des "banques insoumises"?), ce qui montre bien l'inanité, selon moi, de considérer qu'un mouvement révolutionnaire peut se structurer autour des échéances électorales.

- il y a des problèmes de coordination entre les comités qui coexistent sur un certain nombre de circonscriptions électorales (217, quand même...), et il a fallu nommer des "cadres" pour régler tout ça: en quoi est-ce que la FI présente une avancée par rapport aux partis politiques dans ce domaine?

- les discussions avec le PCF achoppent sur des histoires de gros sous, c'est en tout cas en ces termes que les analyse le directeur de campagne. Ce n'est pas très rafraîchissant comme manière de faire de la politique...

----------------------------------------------------

 

En guise de conclusion, malgré des valeurs que je partage avec beaucoup de ses membres, ce mouvement ne me semble pas du tout répondre à la nécessité urgente du moment: reconstruire des mouvements démocratiques progressistes de masse pour faire reculer l'oligarchie capitaliste et ses organisations (MEDEF, OCDE, LR, En marche, FN...).

Cela n'interdit pas la discussion étayée et fraternelle, car nous devrons de toute façon nous fédérer contre l'offensive chaotique et désespérée d'un Capitalisme sous perfusion des banques centrales.

 

 

"- Fermer la porte à toute discussion avec Hamon ne me paraît pas très constructif si l'objectif est bien de gagner les élections. Si le gens se déplacent pour dégager Valls dimanche (ce que je pense faire alors que je ne me suis pas déplacé dimanche dernier), c'est un message de rupture pour le PS, qui va exploser de toute façon, puisque tous les apparatchiks vont suivre Micron. Pourquoi diable contraindre Hamon à une stratégie de survie d'un PS croupion? Ça donne quand même la fâcheuse impression que l'adversaire n°1 de la FI est le PS, ce que Bompard confirme d'ailleurs avec la "tenaille" Mélenchon-Macron (je cite: " On ne va pas s’en cacher, pour l’instant, Macron et nous c’est la même tenaille")."

Réponse faite déjà une dizaine de fois dans les commentaires, puis l'unité c'est bien mais il faudrait deja partager certaines valeurs communes, s'allier juste pour des voix c'est idiot, c'est ce qui a ammené Hollande au pouvoir, et clairement quelqu'un qui est pret a soutenir un programme de droite (Le programme de Valls) je ne suis pas sur que je partage beaucoup de valeur avec lui, il va falloir qu'il fasse un effort pour être crédible avant de parler d'alliance.

"- conditionner l'unité avec le PCF à une ingestion pure et simple par la FI est pour le moins maladroit, et ne facilite pas le travail unitaire qui serait nécessaire à construire une vaste dynamique. Et je précise que je n'ai pas non-plus d'amour particulier pour cette organisation post-stalinienne, histoire d'éviter les anathèmes qui omettent, volontairement ou non, les questionnements politiques..."

Réponse dans les commentaies également, pour résumer que propose le PCF? Ils ont aucun programme, même pas de proposition tout ce que veulent les cadres c'est que l'on appuie leur réelection au législatives alors qu'aux dernières législatives pour avoir plus de poste ils se sont alliés aux Hollandais... Bref une partie des cadres communistes sont des girouettes alors on leur demande juste de suivre un cadre et d'arreter l'opportunisme en signant une charte qui stipule de soutenir le programme (eviter l'effet girouette), afin de prouver qu'ils ont signé la charte ils ont l'étiquettes FI mais peuvent si ils le veulent y accoler le nom de leurs partie, du fait qu'ils sont sous l'etiquette FI c'est la FI qui recoit l'argent publique, on le redonne donc au partie politique d'ou ils viennent, alors je ne vois pas trop ce qui bloque tant, les cadres comunistes qui ronchonnent le disent pas vraiment, on suppose que c'est le fait de leurs imposer de suivre un programme, ca rend impossible le fait de s'allier avec les Hollandais ou Macron....

"La FI annonce qu'il faut préparer un débat d'idées, j'ajouterais "à la loyale", avec Macron, et que c'est sur ce terrain qu'il faudra l'emporter. Mais que pour l'instant, c'est un peu difficile parce que Macron n'a pas encore de programme... Est-ce que c'est une blague?????"

http://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0211680794992-presidentielle-2017-emmanuel-macron-sa-campagne-son-projet-2057545.php

C'est pas nous qui le disons qu'il n'a pas encore de programme :

"C'est finalement début mars - il avait d'abord évoqué la fin février - qu'Emmanuel Macron doit présenter "le coeur de son projet, celui d'un contrat avec la nation", qui devrait prendra la forme d'une dizaine d'engagements thématiques."

Alors oui il a déjà annoncé certaines mesures mais c'est incomplet, alors débattre avec quelqu'un qui n'a rien a présenter ou presque cela sert a quoi? On ne pourra pas critiquer son programme il y'a que du vide a critiquer...

Pour le reste il faut ne pas avoir suivit la campagne de la FI et de Mélenchon pour croire que Macron a été épargné, après oui, ce n'est pas relayé dans la presse, effectivement, c'est de notre faute ca aussi?

"- il va falloir faire un emprunt pour financer la suite (oulala! Va-t-on trouver des "banques insoumises"?), ce qui montre bien l'inanité, selon moi, de considérer qu'un mouvement révolutionnaire peut se structurer autour des échéances électorales."

Encore une fois vous faites erreur, la FI a des accords avec des banques, le pret Mélenchon a déjà l'accord de principe mais pour le moment on en a pas eu besoin, il y'a assès de dons pour faire sans, pas besoin de faire une primaire payante pour remplir les caisses chez nous il y'a des vrai militants. Si vous suiviez la campagne vous le sauriez.

"- il y a des problèmes de coordination entre les comités qui coexistent sur un certain nombre de circonscriptions électorales (217, quand même...), et il a fallu nommer des "cadres" pour régler tout ça: en quoi est-ce que la FI présente une avancée par rapport aux partis politiques dans ce domaine?"

Beaucoup de chose, déjà pas besoin de faire partie d'un partie politique pour se présenter aux législatives sous l'étiquette FI, il faut juste signer une charte qui stipule entre autre qu'il faut défendre le programme de la FI, ensuite vous pouvez rejoindre le mouvement même si vous faite partie d'un partie, après les elections aux législatives ont des règles, elles sont faites sur mesure pour des parties politique, du coup on est obligé de s'y rapprocher, et vous avez raison de laisser entendre que c'est pas cool, mais on propose de passer a une 6ième république via une constituante citoyenne, si cette aproche plitqiue vous gène rien empeche d'inventer un nouveau cadre qui ne fera pas la part belle aux parties.

Maintenant je n'ai rien contre discuter avec vous, par conttre me répéter si, alors lisez les commentaires avant de poster, ca aurait répondu à bon nombre de vos questions.

Bonjour,

Merci de votre réponse.

Cependant il reste des désaccords de fond, me semble-t-il, et des incompréhensions.

Pour les valeurs communes, j'en ai parlé dans mon commentaire, il y a quand même une base: la suppression de la loi El Khomri, qui fait partie des positions de Hamon (et pas de Valls, on ne parle pas de lui...).

Pour le PCF, franchement, je ne dis pas que les blocages sont exclusivement le fait de la FI, mais je pense qu'on est là dans une discussion à couteaux tirés entre deux appareils rodés à l'exercice. Si le but est la victoire électorale, il faut leur laisser leur joujou pour entraîner tout le tissu militant du PCF, sans aucune restriction, dans la bataille, car l'appareil PCF est moribond de toute façon.

Pour Macron, qui est quand même le coeur du problème dans mon commentaire, vous m'avez lu un peu vite, je pense: je dis que quand bien même son programme n'est pas publié, ce n'est certainement pas un argument pour ne pas l'attaquer. Je ne suis pas à la trace les publications de la FI, je lis ce que je trouve à l'occasion. Et ici, je suis parti du principe qu'une interview du directeur de campagne présentait une certaine ligne politique qui, comme l'interview de Mélenchon que j'ai pu lire sur Mediapart cet été, avait une légitimité au sein de la FI. Donc, dans ce cadre, j'estime que Macron est décidément traité avec clémence dans cette entrevue, alors qu'il aurait dû être attaqué férocement, selon moi.

Pour les finances, il y a donc bien des "banques insoumises" pour prêter de l'argent à de supposés "ennemis de la finance", ça me fait douter des finalités révolutionnaires du mouvement. Vous me direz, je suis adhérent à la CGT, qui touche du pognon par des canaux pas toujours très clairs non-plus...

Sur le processus d'organisation interne, je copie/colle un message resté sans réponse sur un autre fil:

"Pouvez-vous m'expliquer en quoi le fonctionnement actuel de la France insoumise remet en cause la structure pyramidale du pouvoir que vous dénoncez, à juste titre, au début de votre billet?

Pour ma part, j'ai l'impression, au contraire, qu'en se détachant du fonctionnement en parti politique, ce mouvement permet à une minorité organisée autour du leader charismatique de contrôler tous les rouages essentiels dans les prises de décision (programme politique, désignation des candidats, sauf le grand chef, qui s'est désigné tout seul...). Je ne conteste pas que certains points programmatiques sont inspirés du keynesianisme, et apparaissent donc progressistes dans la situation actuelle, mais je suis dubitatif, voire inquiet, de la façon dont ce mouvement se construit, en s'éloignant des principes constitutifs des organisations progressistes françaises (partis et syndicats, malgré les lourds défauts qui les ont discrédités, qui sont issus du mouvement ouvrier), c'est à dire:

- une ligne politique décidée à la base, à la suite de la confrontation de points de vue politiques divergents, mais reconnaissant la nécessité de se fédérer sur des bases démocratiques pour lutter contre le Capital.

- une remontée de ces décisions locales qui se fait durant un congrès, au cours duquel les représentants locaux, qui ont été mandatés par leur assemblée locale, peuvent éventuellement se coordonner avec des représentants d’autres assemblées locales, afin de défendre une ligne politique commune.

Au coeur de ce système de représentation démocratique se trouve le mandat (« mission » confiée à un individu, qui est révocable). Quelle est la place du mandat démocratique dans le fonctionnement de la France insoumise ?

J'exprime mon désaccord avec votre point de vue, mais j'espère que nous pourrons avoir un dialogue constructif."

La question de la charte de la FI à signer n'a donc rien d'anecdotique dans cette optique, car elle constitue une "inversion de la hiérarchie des normes" dans le domaine de la construction d'un mouvement politique: c'est un programme centralisé qui prend le pas sur le mandat démocratique.

Pour la VIe République, je ne pense pas qu'une simple élection pourra occasionner un véritable changement de régime: les cinq Républiques précédentes sont nées de crises politiques majeures qui ont entraîné, en dehors de tout processus électoral, l'effondrement du régime précédent, sachant que je ne considère pas vraiment la Ve comme une République (née d'un coup d'État, avec une constitution bonapartiste).

Alors on aura peut-être une réforme constitutionnelle qu'on appellera Constitution de la VIe République, mais aura-t-on pour autant une vraie nouvelle République, légitime et démocratique, si tous les députés élus ont signé la charte de la FI, qui les oblige à respecter le programme de la FI: quels contre-pouvoirs peuvent émerger dans ce contexte? Je n'oublie pas qu'une VIe République obtenue sous cette forme est une idée qui a été promue en son temps par Montebourg, ça ne plaide pas en faveur de sa crédibilité.

Fraternellement

on peut avoir des désaccords mais il est gênant de lire des contrevérités

  • « pour résumer que propose le PCF? Ils ont aucun programme, même pas de proposition »vous êtes très mal informé , il y a un programme , la France en commun , qui présente beaucoup de points de convergence avec FI mais aussi des divergences , par exemple sur le montant du Smic où le PCF reprend la revendication de la CGT à 1800 € brut, sur la conception de la sécurité sociale où le PCF fonde tout sur la cotisation sociale à l’inverse de la France insoumise qui évoque un impôt citoyen  par une fusion impôt CSG , ce qui revient à étatiser complètement la sécu dans la droite ligne de tout ce qui s’est fait depuis Rocard
  • on pourrait débattre de tout çà, mais çà explique que les candidats communistes ne s’engageront pas sur un programme qui n’est pas le leur (comme rcciproquement les candidats FI ne soutiendront pas le programme du PCF)
  • « alors qu'aux dernières législatives pour avoir plus de poste ils se sont alliés aux Hollandais » réécriture audacieuse des faits , il y a eu des candidats FDG partout au 1er tour qui hélas ont été distancés le plus souvent par le PS et au second tour , dans ce cas là nos candidats (PCF, PG à commencer par Mélenchon ) se sont retirés pour le PS avec l’inverse là où on était devant. vous pouvez regrettez ce qui a été fait mais à l’époque personne n’a proposé de faire l’inverse (ce qui aurait conduit à zéro députés) mais il est faux de dire que les députés FDG l’ont été par un cadeau du PS
  • sur les alliances éventuelles de second tour, j’observe aussi que ceux qui hurlent à ce sujet contre le PCF font la même chose. comment Eric Coquerel a été élu conseiller régional d’Ile de France ?
  • et pour le moins , je vous invite à réfléchir pour la suite : aux prochaines législatives , s’il n’y a pas de désistements au moins tacites avec ce qui va rester du Ps (je ne parle pas des macroniens), nous aurons quasiment zéro député . A moins que la France Insoumise compte faire à elle toute seule 30 à 35 % des voix ?
  • sur Macron , franchement votre réponse ne tient pas la route .

Macron est un péril majeur , la carte de rechange de la grande bourgeoisie, le clone de Filon pour la politique projetée

et il a déjà un programme , son bilan en tant que grand inspirateur de la politique du quinquennat à l’Elysée(le traité budgétaire, Florange, les retraites , le CICE…) , puis à Bercy, avec sa loi scélérate puis avec la loi travail dont il est le véritable inspirateur

il y a de quoi tirer à boulets rouges autant que sur Fillon

il porte en plus une recomposition majeure du paysage politique avec la mise en place d’un parti démocrate à l’italienne

si on tire seulement sur Fillon et qu’une partie de son électorat part sur Macron , on y gagne quoi ?

il faut montrer constamment que le trio Fillon Le Pen  Macron représente une régression historique : bonnet blanc , blanc bonnet et deux fois blanc

ce qui prejuge du second tour entre deux des 3 oiseaux

"l'impasse dans laquelle va se retrouver Hamon" porte un nom : J.L. Mélenchon et sa décision non discutable d'être candidat et ce depuis le début:  Bis (ou à peu près) *

 

* voir mon commentaire du 25/10, 18:44  un peu plus haut

Mélenchon a été un aiguillon de gauche suffisamment puissant pour contraindre le PS à placer en tête de gondole un Hamon, la voila la vérité....

Bien sûr, vous avez raison ! Mais

1) personne ne pensera à perdre temps et énergie pour démontrer cette vérité aux électeurs,

2) d'ailleurs ce serait peine perdue : peut-être parti trop tôt justement, JLM va se faire piquer ses voix, peut-être beaucoup, par HAMON qui se maintiendra très certainement au 1er tour (cf. le réquisitoire tranchant de Rémy DHOLLAND ci-dessous), à moins d'une large et puissante poussée "à gauche toute", assez improbable bien que souhaitable (pour nous...) : la France a encore peur des chars russes ;-)

Et s'ils restent tous les 2 en lice et perdent tous les deux au 1er tour, eh bien on perdra tous. Macron ne devrait pas compter étant donné son action de droite ; pour autant, il a oublié d'être idiot et n'en est que plus dangereux puisqu'un "programme" habilement ficelé peut faire oublier les actes :-/ Les NPA et cie contribueront, même à 0,5 ou 2%, à la dispersion, façon Taubira 2002. Tout ceci renforce le risque que BH et JLM au 1er tour = droite dure jusqu'en 2022.

Préparons-nous à nous réjouir s'il s'avérait que dans les mois qui viennent le corps électoral s'oriente vers Benoît HAMON à défaut de la FI et de JLM ! Avec 45 millions d'électeurs potentiels, bien malin qui oserait affirmer que l'adage "Entre deux maux il faut choisir le moindre" ne reste pas, si les choses sont au pire, le meilleur choix. Nous pouvons d'ores et déjà remercier JLM pour l'oeuvre accomplie et continuer à le soutenir dans les mois qui viennent SI C'EST POUR GAGNER !

*

Oui. Mais le corps électoral ne s'orientera pas vers Hamon: PS + obligation de se recentrer après les primaires + mesures discutables pour une personne de gauche (le RU) + charisme bof bof.

Hamon a été envoyé par la maison PS à seule fin de lui éviter le naufrage. Sa seule mission est d'arriver devant la FI.

 

Ok, 2 à 0 vous avez gagné ;-)
Mais d'ailleurs je suis d'accord à 100% avec votre "Sa seule mission est d'arriver devant la FI", le PS hollandais ne supporterait pas de voir son grand oeuvre libéral saccagé en 2 mois de mandature.

Donc vous misez sur un deuxième tour Micron / Lapeine, l'attelage alternatif d'après la sondomania ayant perdu un cavalier en route pour cause d'affaire Penny (sauf miracle judiciaire*) ? Prenons date, je croise les doigts et m'active pour autre chose. Micron me semble un piège redoutable, il sait habilement faire varier son discours autour d'une tonalité centrale, hypnotique, de charmeur de serpents... mais nous l'avons vu à l'oeuvre.

* ils s'y connaissent en "miracles" mais ce n'est pas le DG de la Revue qui sauvera l'affaire, il charge plutôt la barque.

 

 

Suite à l'échange avec Bringuenarilles, je me rends compte que j'avais loupé votre commentaire, désolé ça fait un peu doublon.

Avec quelques nuances peut-être : moi je ne désespère pas *encore* d'une alliance dans les mois qui viennent, je ne peux pas croire notamment que JLM ait réellement cette stratégie de "destruction du PS" que vous évoquez pour "récupérer la gauche" après 2017 : le PS ne disparaîtra pas, quelle que soit notre détestation de sa dérive libérale depuis Mitterrand et plus récemment de Hollande.

S'ouvre une période intense où les "positionnements" de com ("... un bon café", d'accord avec vous ça n'est pas au niveau des enjeux) vont cohabiter avec des négociations qu'on ne connaîtra pas tous en temps réel.

Espérons qu'ils ne soient pas aussi braqués qu'ils le laissent voir, ni aussi carriéristes que les plus virulents des cmts le jugent, sinon je suis bien d'accord, les dindons ce sera nous. Ils prétendraient se battre pour gagner alors qu'ils auraient déjà décidé de "faire l'impasse sur la présidentielle", attitude de traitres encore. Mais bon, on y est habitués de toute façon...            :-/

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous oubliez les chars russes ;-)

Moi pas, ni leurs avions sur Alep...approuvés par le roi de.. l'impasse !

revenir à l'article  : 

ainsi Mélenchon et Macron sont les 2 pinces d'une même tenaille...

Faut il comprendre que s'il n'y a ni analyses, ni critiques du fait Macron c'est stratégique.

Certes, sans programme ce n'est guère facile, mais le phenomène et son passif au gouvernement, d'abord dans son rôle de conseiller, puis de ministre, il y aurait bien des choses à dire ..

Ceal tend  à accréditer que l'objectif de Mélenchon se résume à être en tête des candidats de gauche et puis il y a peut etre quelques similitudes dans les 2 personnages et leur mode de fonctionnement " antisystème"

"La difficulté est peut-être, dans ce cas, financière. Mais cela ne nous a jamais été exprimé comme tel. Ce n’est pas grave, c’est juste qu’il faut le dire si c’est ça. Nous l’avons dit depuis le début : il ne s’agit pas d’empêcher le PCF d’avoir droit à la réversion à laquelle il a le droit s’il a des candidats aux législatives. Le fait d’adhérer à l’association de financement inclut des mécanismes de réversion pour tous les candidats communistes".

Là, je ne comprends pas: pourqoi vouloir recevoir tout le financement public pour le reverser ensuite? Ce serait tellement plus simple et sans ambiguité si chaque candidat investi "soutien à Mélenchon" a la possibilité de choisir son association de financement. Cet le cas des candidats PC et Ensemble! Et EELV ou NPA s'il y en a.

 

  • Nouveau
  • 26/01/2017 19:26
  • Par

Vous n'en avez pas marre de situer Macron dans "la mouvance de Gauche" ou centre-Gauche, alors que c'est un néolibéral pur jus, adepte de la loi de la jungle (celle du plus fort) en économie, le candidat officieux du MEDEF et de l'oligarchie financière ?

Avant d'évoquer le regroupement nécessaire des progressistes et humanistes au service du Peuple de France (sous peine d'une très grave défaite historique), mettons-nous au moins d'accord pour dénoncer ce falsificateur qui avance masqué avec sa belle gueule. Allumons la lumière sur ce candidat du néo-esclavagisme.

 

  • Nouveau
  • 26/01/2017 19:51
  • Par

Premier tour, si ça continue comme ça à Gauche :

LE PEN 27 %, FILLON 22 %, MACRON 17 %, MELENCHON 15 %, HAMON 13 %, Divers 6 %.

Deuxième tour : LE PEN 51-52 %, FILLON 48-49 %, car la grande majorité des électeurs de Gauche ne voteront jamais pour FILLON, celui qui tient la corde pour les pendre, contrairement à 2002 où il fallait mettre une volée exemplaire au candidat fasciste. 

Désormais, une véritable fasciste peut être élue à la présidence de la France, confirmant ainsi un postulat du XXème et XXIème siècle en Europe : chaque fois que les Gauches trahissent ou désespèrent les Peuples, elles provoquent une montée des extrêmes Droites fascistes et populistes, parfois jusqu'au pouvoir par les urnes - ou par un coup d'état (Italie, Portugal, Allemagne, Espagne, Grèce, Autriche ...et bientôt France et Autriche). Tous ces fascistes sont portés au pouvoir par la partie la plus défavorisée des Peuples, celle à qui la Gauche a tourné le dos par les querelles et les egos. 

Le péril est à notre porte car "Le ventre est toujours fécond d'où a surgi la bête immonde" (Bertolt Brecht) - "Ceux qui ne connaissent pas l'Histoire sont condamnés à la revivre". Continuons à nous invectiver, à nous exclure, notre Peuple le paiera au prix fort, comme nous l'a démontré le 20ème siècle en Europe.

Oh désespoir de s'entendre la générosité la vigilance au-delà des différences. Des lutes commune . Tous les jours la bataille des sémantiques de la virgule , tu des gens ,les fonds tombé sur les bas-côtés . De la brillance des plumes et des riches Contreverse devrait faire naître une plate-forme commune . Sans prétention aucune le temps de s'arrêter et de s'entendre être entendu et détendu pour le bien-être du plus grand nombre . C'est peut-être le temps des convergences il y a urgence .

(*) marque page

  • Nouveau
  • 27/01/2017 09:33
  • Par
N'empêche que Hamon est le seul candidat à annoncer vouloir renoncer à la productivité à tout prix. Sur ce point, priorité à la "croissance" et à l'argent JLM et Valls Même combat.
Oh désespoir de s'entendre la générosité la vigilance au-delà des différences. Des lutes commune . Tous les jours la bataille des sémantiques de la virgule , tu des gens ,les fonds tombé sur les bas-côtés . De la brillance des plumes et des riches Contreverse devrait faire naître une plate-forme commune . Sans prétention aucune le temps de s'arrêter et de s'entendre être entendu et détendu pour le bien-être du plus grand nombre . C'est peut-être le temps des convergences il y a urgence .

 Ladynamique de la gauche , elle est chez Hamon qui sera, dès lundi, débarassé des planches pourries du PS el il va prendre des voix à Mélenchon à qui beaucoup d'électeurs reprochent son côté autoritaire , peu démocratique

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Même sans accord sur tout, un post brillant et percutant .. bravo.

Mangez-vous déjà ça les zélotes du "saint guérisseur gourou".. avant les grandes claques méritées à venir !

..Et un peu  oubliée par tout le monde, il y a "la clause de revoyure" après le 29 Janvier ( avec d' autres composantes de la gauche..) qu'avait évoquée Pierre Laurent  après la prise de position* du Pcf pour le vote Mélenchon suite au référendum interne...

(*... et qu'on devinait déjà dans le texte complet de l'option adoptée (provisoirement ?) et faiblement majoritaire quand-même ...)

Vouloir écraser le PS , même avec Hamon est une stratégie qui va droit dans le mur!

Suite à mon post  du 27/1, 18:50, au-dessus:

Extrait du "Live" de la rédaction d'hier soir dimanche 29  sur le résultat des primaires :

20:54  Le porte-parole du PCF salue une « bonne nouvelle pour la gauche »

«La victoire de Benoît Hamon (...) est une bonne nouvelle pour la gauche tout entière», a réagi le porte-parole du Parti communiste, Olivier Dartigolles, dans un communiqué. Un résultat qui confirme, selon lui, « le rejet du quinquennat ». (.........)

- fin de copie- 

À comparer aux réactions du PG sur le même fil et aux propos de reponsables "FI" ailleurs ( France Info etc ...à la même heure - car "le chef" semble tourner un peu vers minuit...)

" Impasse? " vous avez dit impasse ?

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale