«Séropositif», «voix de vieille pédale», «accent juif tunisien»: Europe1 a fiché ses auditeurs

Par Lou Syrah

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rien n’avait filtré. Pendant près de vingt ans, la station de radio Europe 1 a fiché les auditeurs qui appelaient son standard, en mentionnant parfois des critères liés à leur origine, leur santé ou encore leur sexualité supposée. La Cnil a découvert l’ampleur du scandale en 2017, mais a choisi de ne pas le faire savoir au grand public. Mediapart a cependant pu consulter ce rapport resté confidentiel.