Dans les quartiers nord de Marseille, des électeurs désabusés

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

http://www.franceinfo.fr/entretiens/un-monde-d-idees/un-monde-d-idees-1-21-03-pascal-boniface-1357917-2014-03-21 

Pascale Boniface : "Certains veulent empêcher toute critique contre Israël" © France Info

Partager

Pascal Boniface est universitaire, directeur de l'Iris, Institut des relations internationales et stratégiques. Il publie La France malade du conflit Israélo-Palestinien, aux éditions Salvator.

Valls:"Les Juifs à l'avant-garde de la France" (discours du 19 mars 2014):

J'aime bien la dernière phrase de Valls: "Les Juifs, vous êtes à l'avant-garde de la France!" 

Sympa pour les autres communautés! ;)

Le PS fabrique la discorde communautariste, fait de la préférence communautariste, encore pire que Sarkozy et l'UMP ne le faisaient auparavant, et crée un antiracisme à 2 vitesses.

Valls:"Les juifs à l'avant-garde de la République" © Panamza

 

 

 

Discours 2014 du président Hollande au diner du CRIF:

Discours au dîner du CRIF 2014

et l'autre d'en remettre une couche

plutot que d'épouiller les autres, commence par toi mm, complotiste débile et ignare !

 

Non, c'est vrai, t'es pas hors-sujet. T'es en boucle.

Les quartiers Nord de Marseille, je suis à peu près certain de les connaitre infiniment meux que toi. Ce qui me permet de faire la différence entre un bilan désastreux, dû à maintes choses que je ne vais pas énumérer ici, et le discours pathétique d'un type qui tourne en boucle en ressassant les mêmes sujets depuis des mois.

Inutile de m'infliger ton couplet sur le fait de savoir si tu es antisémite. Alors ça, je m'en tape royalement, c'est ton affaire. Ce que je constate c'est que si demain la pluie se prolonge un peu trop, les types comme toi trouveront toujours le moyen de nous expliquer que c'est la faute au soutien de Hollande à Israël.

Par contre, la montée du FN, ça n'a pas l'air de te préoccuper des masses. Il va peut-être falloir que tu sortes le train d'atterissage si tu ne veux pas finir comme le MH 370. Tu es le parfait exemple d'un esprit totalement confiné, fonctionnant en circuit fermé et intoxiqué à la pensée groupusculaire.

Tu devrais ouvrir un peu la fenêtre, il commence à y avoir une forte concentration de CO2 autour de toi. Tu finiras peut-être par t'apercevoir que l'on parle des élections municipales.

Cela dit, tu fais ce que tu veux, mais, dans la mesure où le caractère hors-sujet de tes propos a déjà été souligné, tu devrais te donner la peine de réfléchir à la question.

 "hors-sujet de tes propos" a déjà été souligné par toi?

Je me marre!

Prends un point de vue un peu plus universaliste, et va vraiment discuter avec des gens des quartiers nord de Marseille, et des cités où vivent beaucoup de "minorités ethniques" dans Marseille et autour.

C'est toi qui cherche à intoxiquer! Et pour ceux qui ne comprennent pas ces gens, cela va encore se traduire par des défaites électorales...

Trop de gens aiment penser simplement entre "gens autorisés à penser"...un petit milieu, en fin de compte, incapable de prendre en compte tous les champs de la réalité, dans sa complexité, car restant dans l'entre-soi.

Il faut aussi prendre conscience que seul 1% de la population française est juive, et donc que 99% de la population française est non juive.

Ca joue aussi, par rapport à la façon de voir la politique du CRIF et sa façon de penser le monde, et la politique de la France à faire valoir, alors que le CRIF ne représente environ lui-même qu'1/6 de la population juive de France, dans la proportion des Juifs qui le suivent. Soit 1/6 de 1/100...

C'est un facteur à prendre en compte également, lorsqu'on pense nombre de voix électorales, et qu'on cherche à se faire élire.

Et nous prendre tout le temps pour des truffes, ça compte aussi. Ca peut énerver...

Keny Arkana - Capitale de la Rupture (Clip Officiel) © Keny Arkana

 

Keny Arkana - V pour Vérités (Clip Officiel) © Keny Arkana

 

 

 

Keny Arkana - La Rage (Clip Officiel) © Keny Arkana

 

 

 

 

Bon sang, tu ne sais même pas lire? Je comprends mieux le caractère désespéré de ma mise en garde. Tu as été rappelé à l'ordre immédiatement par DEUX intervenants. Ceux-ci ont apparemment compris qu'il était inutile de s'appesantir car cela revient à s'adresser à un mur. Je vais faire pareil car visiblement tu es pire qu'un juke-box. Un petite pièce et c'est parti. Mais pas de chance, le disque est rayé.

NB: pour les quartiers Nord, encore une fois, je les connais par cœur, mais même cela tu n'es pas capable de l'entendre. Bonne chance.

Municipales : le Crif demande à Hovsépian (PS) de se retirer Marseille Marseille 7e secteur/

Publié le Lundi 24/03/2014 à 17H07

Dans un communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) demande à Garo Hovsépian, candidat socialiste à la mairie du 7e secteur de Marseille (13e-14e arrondissements) arrivé hier en troisième position du premier tour avec 21,66% des suffrages, de retirer sa liste au second tour.

"Nous demandons à Monsieur Garo Hovsépian, grand humaniste qui a toujours combattu la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme d’aller au bout de ses convictions en retirant sa liste au profit du candidat en place en seconde position (Richard Miron, candidat UMP-UDI, avec 27,83%, ndlr)." Le Crif justifie cette demande en raison du risque de victoire de Stéphane Ravier, candidat FN qui a obtenu 32,88% au premier tour dans ce secteur.

http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/2805937/municipales-le-crif-demande-a-hovsepian-ps-de-se-retirer.html

Tiens, tiens...il me semble bien pourtant que le 13ème et 14ème arrondissement de Marseille font partie des quartiers nord de Marseille. Pourquoi donc ai-je toujours l'impression qu'on cherche à nous censurer ou à nous intimider dès qu'on parle du pouvoir du CRIF qui veut faire la loi en France? A cause de toute cette atmosphère agressive dans les fils de discussion dès qu'on en parle, sans doute. Mais également des réactions de notre président et ministres après chaque diner du CRIF qui appelle à la censure généralisée de tout ce qui peut critiquer la politique israélienne...comme Pascal Boniface, directeur de l'IRIS, l'a souligné justement.

Encore un argument du divorce de l'électorat PS avec le PS et la France actuelle:

Scandaleux ! Le Directeur de L’I.E.P de Lyon interdit la conférence d’ Ivar Ekeland « Les relations universitaires franco-israéliennes : enjeux et perspectives » !!!

Mardi, 25 Mars 2014 11:20

Scandaleux ! Le Directeur de L’I.E.P (Institut d’Etudes Politiques) de Lyon interdit une conférence d’ Ivar Ekeland intitulée « Les relations universitaires franco-israéliennes : enjeux et perspectives » au motif que ce thème est jugée "potentiellement conflictuelle" .....

Les organisateurs (Génération Palestine et le Meg) maintiennent cette conférence qui se tiendra dans le cadre de l’"Israeli apatheid week" ce mardi 25 mars à 17h30 sur les quais du Rhône à LYON, au niveau du pont de l’Université !

alt


Ivar Ekeland est un mathématicien français d’origine Norvégienne. Il est président honoraire du conseil scientifique de l’ENS et de Paris-Dauphine ; Il a reçu le Prix D’Alembert et le prix Jean Rostand. Il est membre de l’ Academy Norvégienne des Sciences et des Lettres.

Il est aussi le Président de l’AURDIP (Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine).

Sources Wikipedia


SOUTENONS LES !

alt Evenement Facebook


Ci-dessous le communiqué de Génération Palestine :


"Thématique potentiellement conflictuelle" nous ont-ils dit. 18 mars 2014, 19:36

Nous sommes au mois de mars et comme chaque année, l’Israeli Apartheid Week (IAW) se tient avec l’organisation d’une série d’événements à travers le monde. Cette campagne internationale annuelle vise à démontrer que l’Etat israélien repose sur un système d’apartheid opprimant le peuple palestinien. Que se passe-t-il en France ? Dans ce pays qui se vante de faire jouir pleinement ses citoyen-ne-s de toutes les libertés fondamentales et qui aime se présenter comme le « pays des droits de l’Homme », ce même pays qui incite d’autres à suivre son modèle démocratique et à prendre la parole au nom de la liberté d’expression, nous avons été censuré-e-s.

L’histoire se répète ; déjà à Lyon, le 2 mars 2012, avec nos intervenants Mbuyiseni Ndlozi et Wassim Ghantous venus respectivement d’Afrique du Sud et de Palestine, nous nous retrouvions à la rue où nous donnions coûte que coûte notre conférence « Israël : un Etat d’apartheid ? ». L’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Lyon, qui s’était engagé à nous prêter ses locaux pour le 2 mars le temps de notre conférence, avait cédé à des pressions (dont nous ne savons toujours pas, au jour d’aujourd’hui, d’où elles venaient) en décidant d’évacuer ses propres étudiant-e-s de ses locaux et de fermer l’institut sans même daigner nous prévenir.

Malgré tout, nous avons une nouvelle fois tenté cette année de faire une demande officielle de salle à l’IEP pour une conférence avec Ivar Ekeland, mathématicien réputé, ex-Président de l’université Paris-Dauphine et président de l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP). Après un long échange de mails, l’IEP a décidé de refuser d’accueillir notre conférence intitulée « Les relations universitaires franco-israéliennes : enjeux et perspectives ». Motif de ce refus ? « La thématique est jugée potentiellement conflictuelle ».

Cette interdiction et le motif qui l’accompagne sont incompréhensibles. Que peut donc bien sous-entendre l’emploi de l’expression « thématique conflictuelle » ? L’IEP n’ayant à ce jour pas daigné répondre à cette question, nous nous hasardons à proposer ici notre propre analyse.

( lire la suite ici)...

Pauvre pomme:

http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/2807662/municipales-a-marseille-le-ps-soutient-le-maintien-dhovsepian-dans-le-13-14.html

Et le Vatican? Il fait quoi le Vatican? Et le Dalaï-Lama? T'as pas oublié le Dalaï-Lama?

Et le rapport avec les élections municipales?

Si on te dérange, tu nous le dis carrément...

Dans les quartiers nord de Marseille, à la chute historique du PC(qui était traditionnellement majoritaire dans ces quartiers) a succédé la montée du FN dès les années 90. Le score du FN n'est donc pas une surprise.Cependant il y a toujours eu un sursaut républicain pour l'empêcher d'être élu.

Cette fois-ci, face à une abstention massive dans ces quartiers(autour de 44% ), le barrage au FN risque d'être plus difficile. Mais je crois encore à ce sursaut en espérant que les abstentionnistes de gauche se mobilisent.

Dans les années 80-90, il y avait en effet ce fameux "sursaut républicain du deuxième tour" de la part des électeurs de gauche.

Mais je crois que cette période là semble se clore, lorsque l'on voit les abstentions aux élections, le deuxième tour amplifie même le premier depuis quelques années.

La faute en incombe principalement au PS, qui s'aliène son électorat, et cela ira en s'accélérant.

Bien entendu, le manque d'esprit civique, le manque d'information, et l'incohérence des socialistes (je parle des socialistes, ceux du FDG par exemple, pas du PS qui n'est pas un parti socialiste, ni social démocrate) font le reste.

Bravo à l'auteur de l'article pour ce travail d'information de terrain.

Toute la classe politique à Marseille porte la responsabilité de au moins 45 années d'abandon des quartiers nord, de Deferre à Gaudin en passant par Vigouroux. Ce qui a permis à la mafia de s'incruster et y proliférer par les trafics d'armes et de drogues.

Redresser la situation, donner du travail, initier au civisme, ça va être extrêmement difficile. Et il est évident que ce n'est pas la seule politique répressive de Valls qui aidera. L'économie parallèle a pris le dessus, le clientélisme va bon train.

Toutefois,je pense qu'il faut voir l'abstention massive des jeunes de façon positive car ils expriment ainsi le refus d'une soi-disant démocratie, présidentialiste et oligarchique. Il y a donc un vide politique entre ces jeunes des quartiers nord et la société civile. Cela peut-il les mettre encore plus en danger face à une mafia qui ne demande qu'à se développer ou bien auront-ils un sursaut civique...qui ne passera pas par les urnes mais par la rue?

 

  • Nouveau
  • 24/03/2014 15:33
  • Par

Remercions la gauche plurielle et en particulier Samia Ghali d'avoir été plus préoccupée par son plan de carrière que par son potentiel d'électeurs. 

Si ça avait été elle la candidate du PS, j'ai l'impression qu'elle aurait gagné   Marseille

  • Nouveau
  • 24/03/2014 19:15
  • Par

Le coktail détonnant, les troupes du FN tentant de faire la Loi dans les quartiers nord de Marseille.

C'est peut-être une bonne idée de laisser le FN démontrer ses pseudo-capacités sur un terrain aussi périlleux. Dans ce cas, on aurait l'espoir de voir disparaître l'un ou l'autre Rigolant

 

Vous préconisez la politique du pire...
Vous n'avez pas des idées plus constructives?

  • Nouveau
  • 24/03/2014 20:15
  • Par

La ligne rtm qui dessert l estaque est le 35 et non le 53;Bon ce nest pas important mais c est dit 

tchao

Vu depuis Marseille, c'est juste triste, désarmant.

l'absention dépasse 50% !

il me parait indispensable d'invalider une élection lorsque l'abstention atteint un certain pourcentage , à mon avis 45% ,

ce serait peut-être un moyen de faire réfléchir les partis et les candidats , si les électeurs s'abstiennent c'est qu'aucun candidat ne leur semble capable d'apporter une  réponse à leurs attentes ,

ce serait aussi un moyen d' éviter d'être représenté et gouverné par des individus élus par une minorité , où est la démocratie ?

  • Nouveau
  • 25/03/2014 09:30
  • Par

Ceux qui sont déçus par les solfériniens pouvaient voter pour leFDG.Mais cela demande un minimum de connaissance de l'histoire des quartiers nord et du combat des communistes de ces quartiers,abandonnés depuis deferre.Quelle tristesse de voir le FN présent dans ces quartiers ou ils n'osaient(les fachos et racistes de tous bords)même pas se présenter.Mais ça c'était avant,quand la classe ouvriére avait des couilles.

  • Nouveau
  • 25/03/2014 13:21
  • Par

Il faudrait peut-être en finir avec les clichés.

Le taux d'abstention dans les arrondissements dits "chics" de Paris est de 46,92% dans le 16ème arrondissement, dans le 8ème arrondissement de 44,24% et dans le 7ème arrondissement de 41,91%....etc....

 

Marseille était une ville populaire, ouvrière. Il y avait la réparation et la construction navales qui donnaient l'essentiel des emplois, non seulement à Marseille mais aussi à toute la région. Leur fermeture s'est aussitôt traduite par un chômage massif car beaucoup d'entreprises vivaient de l'activité portuaire. 

Comment peut-on espérer, 30 ans après, avoir une aussi grande ville en bonne santé tant économiquement que socialement? Il faut quand même situer la cause originelle, celle qui plante le décor sociologique, démographique, politique. 

D'abord, la municipalité, dans ce contexte de désert économique, a laissé le centre-ville se peupler de chômeurs. Ceux qui connaissent Marseille n'ignorent pas que la classe ouvrière active sur le port se concentrait depuis le 2nd arrondissement jusqu'à l'Estaque en passant par la Belle de Mai, Saint Mauront, la Calade, Saint Barthélémy, Sainte Marthe, Saint Antoine, saint Louis et Saint André. Dès la fermeture de la construction et de la réparation navales, tous ces quartiers, ces fameux quartiers Nord, se sont paupérisés sur place, ce qui a entraîné par réaction l'émergence d'une économie souterraine. 

Ne nous le cachons pas : l'économie souterraine existait depuis longtemps. Dans le milieu ouvrier, elle permettait d'arrondir les fins de mois avec la fameuse pratique du carton tombé du camion dans l'enceinte portuaire. 

J'ai connu, moi, aux environs du lycée V Hugo, des fils de douaniers et de flics qui vendaient les objets de luxe récupérés lors des contrôles douaniers. Mais ce phénomène était répandu dans certains services publics : ambulanciers, concierges, etc.... Et là l'origine était mafieuse. 

Lorsque le chômage s'est répandu dans la ville, l'économie parallèle devint l'activité ordinaire au vu et au su de tous. De la police pourtant présente sur le terrain et donc par la Mairie et la Préfecture. Tout était objet de trafics : les cigarettes, la drogue, la prostitution, les voitures, les armes, les vêtements, y compris le commerce de femmes provenant du Maghreb. Avec tous les coups tordus que cela implique.

Il y a eu la démission généralisée de l'ensemble de la société. Tout le monde a fait délibérément mine de ne rien voir. On a laissé la ville se gangréner. Même et surtout l'OM est livrée à la mafia. Tout s'y trafique. Les joueurs, les clubs de supporters, les places du stade, etc....

Alors, venir aujourd'hui s'étonner et s'indigner me semble tout à fait déplacé et honteux. D'une ville ouvrière on est passé à un espace saturé de trafics. Même l'immobilier en est gangréné. Les petites frappes qui viennent cogner les locataires indélicats, les marchands de sommeil; les promoteurs prêts à tout pour empocher les marchés, y compris mettre le feu à des collines du pourtour marseillais pour racheter moins cher. 

La solution? Certainement pas Samia Ghali! Quant à Gaudin, il gentrifie la ville pour en faire une ville de bobos parisiens voyageant en TGV et offerte au tourisme. D'où l'élimination des habitants dont la présence abîme le paysage. On le voit, un truc très humain!

Quel merdier que ces commentaires sans rapport avec le sujet ! En revanche MDR à relire le début du texte ! Je le cite : 

 "11 heures au bureau de vote de Campagne-Levêque (15e arrondissement de Marseille), une immense barre où a grandi l’élue PS Samia Ghali, c’est le calme plat : 11 % de participation. « C’est le désert, est-ce qu’ils boudent ? », se demande un assesseur. « Il y avait trop de listes (neuf sur ce secteur, ndlr), le gens sont perdus », estime la présidente du bureau de vote. Alissia, une militante PS de 18 ans, passe quelques coups de fil pour inciter des familles à venir voter Samia Ghali, la sénatrice PS et maire de secteur sortante. « On espère qu’elle sera élue dès le premier tour, parce qu’elle est proche de nous. »

Dans les 15e et 16e, Samia Ghali a fait une campagne en solo. Elle n’a pas fait de meeting, préférant démarcher les habitants lors de visites sur le terrain."

ELLE SE GARDE D'Y HABITER ! Renseignez vous un peu sur son modeste logis bien loin des quartiers Nord! Vous en resterez sur le cul !

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Les prénoms marqués d'un * ont été modifiés à la demande des intéressés qui souhaitaient demeurer anonymes.