Crypto-actifs: le gouvernement prouve encore sa confiance aveugle en la finance

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une des ambitions principales – et peut-être encore la moins identifiée – du gouvernement d’Édouard Philippe est de développer le secteur financier. L’axe principal de cette politique réside dans l’attraction des oripeaux des acteurs de la City, contraints de quitter Londres après le Brexit. La loi de finances 2018 a déjà promis quelques cadeaux fiscaux à cet effet, notamment la suppression de la dernière tranche de la taxe sur les salaires dont s’acquittent les établissements financiers. Des avantages fiscaux pour les « impatriés » et le développement des infrastructures pour ces riches « réfugiés » de la City étaient également prévus.