Le gouvernement ne veut pas d'amnistie pour les conflits sociaux

Par

« La position du gouvernement dans ce débat sera non, nous ne sommes pas favorables à cette amnistie, ni à aucune autre », a déclaré Alain Vidalies au sujet de la proposition de loi communiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre des relations avec le Parlement Alain Vidalies a affirmé, mercredi 24 avril, l’opposition du gouvernement à la proposition de loi communiste visant à amnistier les délits commis lors de mouvements sociaux.