Un ancien néonazi derrière la Surf Academy de la mairie de Fréjus

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une décision bien loin du « patriotisme économique » et de la « priorité régionale » que défend le Front national (FN). À Fréjus (Var), le maire et sénateur FN David Rachline, l’une des étoiles montantes du parti, a choisi un projet, baptisé Surf Academy, développé par une société basée à Hong Kong. Derrière ce concept, un homme sulfureux : Yann Tran Long, un ancien néonazi reconverti dans l'ingénierie de parcs de loisirs.