Mélenchon: une défaite aux airs de victoire

Par

Le candidat de La France insoumise a échoué à créer la surprise lors du premier tour de la présidentielle, en finissant à la quatrième place. Il a réservé son appel au vote pour le second tour. En arrivant très largement devant le PS, il se place comme incontournable à gauche pour la reconstruction à venir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Évidemment, la déception est palpable. Mais le cœur y est malgré tout. À 20 heures, dimanche soir, lors de l’apparition des premiers résultats à la télévision, donnant Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour, les militants de La France insoumise réunis devant le Belushi’s, le QG choisi, non loin de la gare de Nord, par Jean-Luc Mélenchon pour sa soirée de premier tour, crient « Dégagez, dégagez ! ». Plus de 300 journalistes ont été accrédités, et dans le QG, les militants se font rares, qui restent dans la rue. Jean-Luc Mélenchon est annoncé à la troisième place, avec environ 19 % des voix. C’est peu et c’est beaucoup.