Pourquoi Marine Le Pen a gagné dans l'Outre-mer

Par

Pour la première fois, le FN est le parti qui a recueilli le plus de voix dans les départements et collectivités d'Outre-mer. Au premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen capitalise tout à la fois sur les échecs des partis de gouvernement, le sentiment d'abandon et la prégnance des problématiques migratoires exacerbés dans ces territoires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aux Antilles elle était persona non grata, à La Réunion, elle était accueillie par des concerts agressifs de maloya et des échauffourées entre militants anti-FN et police. Mais en quelques années, l'accueil réservé à Marine Le Pen a bien changé dans l'Outre-mer. Dimanche 23 avril, la candidate frontiste est arrivée en tête au premier tour de l'élection présidentielle, à l'échelle des onze collectivités et départements d'Outre-mer français. Bien qu'elle ne se classe première ni sur une île, ni en Guyane, c'est l'addition de ses bons scores et de ses fréquentes deuxièmes places qui la propulse sur la plus haute marche du podium ultramarin de ce premier tour.