Pas d'expulsion avant l'examen des dossiers sur la ZAD

Par
L'exécutif compte se laisser le temps d'examiner les dossiers de projets agricoles déposés avant toute nouvelle expulsion de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'exécutif compte se laisser le temps d'examiner les dossiers de projets agricoles déposés avant toute nouvelle expulsion de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement.