Le gouvernement défend Loiseau à un mois du scrutin

Par
Le gouvernement français a défendu mercredi la tête de liste de La République en Marche (LaRem), Nathalie Loiseau, embarrassée par des révélations de Mediapart sur sa présence passée sur une liste étudiante d'extrême droite, à un mois des élections européennes du 26 mai à valeur de test pour Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a défendu mercredi la tête de liste de La République en Marche (LaRem), Nathalie Loiseau, embarrassée par des révélations de Mediapart sur sa présence passée sur une liste étudiante d'extrême droite, à un mois des élections européennes du 26 mai à valeur de test pour Emmanuel Macron.