Elections: comment s'enrichir sur le dos du contribuable

Lors des élections régionales comme lors de précédents scrutins, des candidats de tous les grands partis ont bénéficié d'un «vide juridique» sur le remboursement des frais de campagne pour se mettre de l'argent dans les poches ou en faire profiter leur parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une nouvelle faille dans le système de financement de la vie politique française: à l'issue de leur campagne électorale, certains candidats se font rembourser des frais bancaires qu'ils n'ont en réalité pas déboursés, dégageant ainsi un bénéfice. Certains en font profiter leur parti. D'autres se le mettent carrément dans la poche. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, c'est ce que révèle, trop discrètement pour que cela ait été remarqué, le rapport d'activité de la commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP), rendu public ce mardi 24 mai.