Relation police-habitants : rien n'a changé depuis 2005

Par

Près de dix ans après la mort de Zyed et Bouna et les émeutes de 2005, les relations entre police et population sont toujours aussi mauvaises. Mais contrairement à ce qui se passe outre-Atlantique, rien ne bouge. Le gouvernement socialiste a manifestement d'autres priorités. Un rapport sur le sujet, remis en juillet 2014 au ministre de l'intérieur PS Bernard Cazeneuve, sommeille toujours sur son bureau.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice a tranché, les deux policiers poursuivis, suite à la mort de Zyed et Bouna dans un transformateur le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, ne sont pas coupables de non-assistance à personne à danger. Comme l’a souligné le sociologue Fabien Jobard, « tout est fait dans la décision pour souligner que s’il y a une responsabilité à chercher, elle est au niveau de l’organisation générale de la police ».