Européennes: pour ou contre l’Otan, le grand clivage entre les partis

Par

Le débat sur les politiques de défense et de sécurité en Europe n’a pas eu lieu. Dommage, tant deux questions décisives divisent les partis : celle de l’appartenance à l’Otan, obstacle à la construction d’une défense européenne, et celle de l’augmentation des dépenses militaires, défendue par le camp présidentiel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Union européenne (UE) connaît à ses frontières deux guerres civiles qu’elle a largement contribué à déclencher. La Libye d’abord, qui ne s’est jamais remise de l’intervention militaire voulue en 2011 par Nicolas Sarkozy et le Britannique David Cameron. L’opération fut conduite par l’Otan. Le pays est à feu et à sang et, en arrière-plan, tout le Sahel a été déstabilisé par ce conflit.