Les nouveaux maîtres de la Corse

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi 25 juin, le journaliste de Corse-Matin chargé de couvrir le procès d’Antony Perrino au tribunal correctionnel d’Ajaccio sera dans ses petits souliers. Le jeune quadragénaire jugé ce jour-là pour abus de biens sociaux n’est autre que son ex-PDG, actionnaire du consortium CM Holding, lui-même propriétaire de 35 % des parts de Corse Presse, la maison mère de Corse-Matin. Comment le quotidien en rendra-t-il compte dans ses colonnes ?