A Nice, le premier adjoint d’Estrosi devant le tribunal correctionnel

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Philippe Pradal, le premier adjoint du maire Les Républicains (LR) de Nice (Alpes-Maritimes) Christian Estrosi, est convoqué le 11 octobre prochain devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d’intérêts, dans le cadre d’une affaire révélée par Mediapart en 2015. Celui qui remplaçait à l’époque l’édile niçois, parti un temps présider la Région Sud (anciennement Provence-Alpes-Côte-d’Azur – Paca), est selon ses propres mots « mis en cause à propos de subventions accordées à des associations caritatives et culturelles ».