L'école en pleine crise de vocations

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je demande à la jeunesse de France de s’engager avec nous dans la refondation de l’école. Il y aura les postes nécessaires. Nous cherchons les nouveaux Hussards noirs de la République ». Le ton de Vincent Peillon à l’Assemblée nationale, ce 11 juillet, est des plus solennels. La promesse de François Hollande de créer 60 000 postes dans l’éducation se heurte en effet à une réalité difficilement surmontable : de moins en moins de jeunes sont tentés par le professorat.