Santé : les médecins sommés de mettre un frein aux dépassements d'honoraires

Par

Les dépassements d'honoraires des médecins ont plus que doublé entre 1990 et 2010, passant de 900 millions à 2,5 milliards d'euros. D'ici la fin de l'année, la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine espère un texte pour limiter les abus. Des négociations ont débuté ce mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il nous sera difficile de résoudre en un mois et demi ce qu'on n'a pas résolu en 32 ans », a d'emblée précisé le président du principal syndicat de médecins libéraux (CSMF), Michel Chassang. Alors que les négociations entre l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) et les représentants des médecins libéraux ont eu lieu mercredi 25 juillet, le président du CSMF a également fait part de son «espoir de parvenir à un accord » mais s'est dit « sceptique ». Ces discussions portent sur les dépassements d'honoraire en secteur 2 qui de 38% en moyenne en 2000, est passé à 56 % en 2011, éloignant de plus en plus de Français des cabinets médicaux. Najat Vallaud-Belkacem, lors du compte-rendu du conseil des ministres du 11 juillet, a affirmé la volonté du gouvernement de mettre « fin aux dépassements d'honoraires abusifs » des médecins « d'ici à fin 2012 ». Elle a également évoqué la nécessité de « renforcer les sanctions » afin de garantir « l'accès aux soins en endiguant la progression des dépassements et en favorisant cet accès aux tarifs de la Sécurité sociale ».

Il est parfois difficile de se repérer dans la classifications des médecins, entre secteur 1 et secteur 2. Dans les deux cas, ils adhèrent à la convention de l'Assurance maladie. Ce sont les prix qu'ils pratiquent qui va les différencier.