Taubira dénonce le «commerce de la peur»

Par

Dans un long texte publié sur sa page Facebook, l'ex-garde des Sceaux dénonce « ceux qui font commerce de la peur » après l'attentat de Nice, et appelle à une politique d'égalité pour assécher le recrutement de l'État islamique en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au gouvernement, Christiane Taubira s'est très souvent tue. Depuis qu'elle l'a quitté, en désaccord avec la déchéance de nationalité défendue par François Hollande après le 13-Novembre, l'ancienne ministre de la justice pose régulièrement ses petits cailloux. Sans jamais s'en prendre directement au président français et au gouvernement.