Benalla: Philippe monte au front pour parer les attaques contre Macron

Par
Edouard Philippe a ramené mardi l'épisode Benalla, présenté par l'opposition comme une affaire d'Etat dont Emmanuel Macron serait responsable, au niveau d'une simple "dérive individuelle" sanctionnée de manière proportionnée par l'Elysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe a ramené mardi l'épisode Benalla, présenté par l'opposition comme une affaire d'Etat dont Emmanuel Macron serait responsable, au niveau d'une simple "dérive individuelle" sanctionnée de manière proportionnée par l'Elysée.