Comment les candidats à la présidentielle veulent changer les institutions

Par

Conscients que la confiance des électeurs envers les responsables politiques ne cesse de s'effriter, les candidats à la présidence de la République proposent tous de modifier le fonctionnement des institutions. Parfois à la marge, parfois dans l'optique de fonder, comme Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon ou Cécile Duflot, une VIe République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les derniers candidats de gauche à s'être déclarés entendent visiblement faire porter une partie des débats de la campagne présidentielle sur la refonte des institutions de la Ve République. Cécile Duflot, partisane d'une « République écologique », comme Arnaud Montebourg et sa « République nouvelle », ont réclamé d'emblée l'adoption d'un mandat de sept ans non renouvelable pour le président de la République.