Maintien de l’ordre: Darmanin généralise les pratiques du préfet Lallement

Par

Le nouveau schéma du maintien de l’ordre entérine des pratiques agressives, instituées en particulier par le préfet de police. Le ministre de l’intérieur veut généraliser le recours aux drones et sacralise la parole des policiers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, « lorsque les manifestations deviennent violentes, [ce n’est] pas de la part des policiers. C’est eux les victimes des violences. » C'est ainsi qu'il a répondu à un auditeur qui l’a interpellé sur France Inter le 23 septembre. Le déni des violences policières n’a donc pas évolué. Et le le nouveau schéma national du maintien de l’ordre (SNMO) en est une preuve supplémentaire.