Un an après le Grenelle, les associations repartent sur le sentier de la guerre

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le vote à la quasi-unanimité de la loi Grenelle-1 par les députés semblait dégager un parfum d'union nationale, les associations écologistes délivrent une série de cartons rouges au gouvernement. L'Alliance pour la planète, coalition de 80 associations dont Greenpeace, WWF, Les Amis de la Terre, Sherpa..., tire un bilan critique de la politique environnementale de la France, près d'un an après les tables rondes du Grenelle de l'environnement.