En 2018, Marine Le Pen sera réélue présidente du Front national par défaut

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle ira seule, une fois encore. Le bureau politique du Front national, réuni lundi au siège de Nanterre, a acté la candidature unique de sa présidente, Marine Le Pen, à sa propre succession. Un challenger avait surgi la veille de la date limite de dépôt des candidatures, mais il n’a pas réussi à rassembler les parrainages nécessaires. Pour pouvoir participer à l’élection qui se tiendra lors du congrès des 10 et 11 mars 2018 et dont les adhérents frontistes se feront les arbitres, Éric Dillies devait s’adjoindre le soutien d’au moins vingt secrétaires départementaux parmi la centaine que compte le parti.