La raffinerie Total de Grandpuits vote l’arrêt et durcit le mouvement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision a été difficile à prendre, mais la majorité des grévistes réunis en assemblée générale le 23 décembre a finalement passé le pas : la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne) est en cours d’arrêt total. Après celle de Lavéra (Bouches-du-Rhône), c’est la deuxième unité de raffinage du géant pétrolier à durcir le mouvement contre la réforme des retraites.