Karachi: «Tout ce que j'ai fait était légal», assure Léotard

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le procureur de Paris, François Molins, a préconisé le renvoi d’Édouard Balladur et François Léotard, mis en cause dans l’affaire Karachi, devant la Cour de justice de la République (CJR), l’ancien ministre de la défense se défend d’avoir commis la moindre illégalité. « J'ai signé ce contrat en toute connaissance de cause. Mais avec l'accord du président de la République de l'époque. Ce que l'on oublie un peu facilement… Nous étions en période de cohabitation », explique-t-il dans un entretien à Var-Matin. Il se dit persuadé que les enquêtes de la CJR ne donneront rien.