Le gilet explosif d'Abdeslam aurait été défectueux

Par
Selon un rapport d'expertise versé au dossier des attentats du 13 novembre 2015, le gilet explosif du seul survivant présumé des commandos, Salah Abdeslam, n'a pas fonctionné parce qu'il était défectueux, a rapporté jeudi France Inter.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Selon un rapport d'expertise versé au dossier des attentats du 13 novembre 2015, le gilet explosif du seul survivant présumé des commandos, Salah Abdeslam, n'a pas fonctionné parce qu'il était défectueux, a rapporté jeudi France Inter.

Salah Abdeslam, actuellement détenu en France, était l'un des membres du commando intervenu au Stade de France, à Saint-Denis. Une des hypothèses expliquant qu'il ait survécu était jusqu'ici qu'il avait renoncé à la dernière minute.

Les enquêteurs avaient déjà constaté qu'il manquait la pile et le bouton poussoir du gilet explosif retrouvé à Montrouge (Hauts-de-Seine). Mais selon le rapport d'expertise consulté par France Inter, un câble était également abîmé et une pièce du détonateur cassée, empêchant le courant électrique de passer.

Selon des témoignages, Salah Abdeslam a dit à deux amis venus le récupérer à Paris après les attentats et à un homme qui l'a hébergé à Bruxelles que son gilet n'avait pas fonctionné.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale