Faute de profs titulaires, les rectorats draguent l'étudiant

Par
De suppressions de poste en suppressions de poste, certains rectorats, en panne de remplaçants, vont recruter parmi les étudiants pour combler les trous. Alors que 3.000 nouvelles suppressions de postes d'enseignants remplaçants sont prévues pour la rentrée 2009, Xavier Darcos promet une agence nationale de remplacement pour gérer la pénurie en ayant recours à davantage de contrats précaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A la rentrée 2008, 2.000 des 11.200 suppressions de postes dans l’Education nationale concernaient des professeurs remplaçants dans les collèges et lycées. Supprimer un poste de remplaçant est plus discret que de supprimer un poste de titulaire puisque ce n’est qu’au cours de l’année scolaire, au gré des congés maladies des enseignants, que ce manque apparaît de façon plus ou moins criante selon les académies.