Sarkozy tente de mettre fin au chaos gouvernemental

Par
Une nouvelle équipe, la quatrième en moins d'un an, doit être annoncée dimanche ou lundi. Outre le départ de Michèle Alliot-Marie, d'autres changements sont envisagés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'était le 16 novembre 2010. Nicolas Sarkozy intervient à la télévision pour défendre un remaniement annoncé depuis plus de cinq mois, annonce qui a d'ailleurs paralysé son équipe gouvernementale pendant cette période. Il promet une «nouvelle étape». Il se félicite d'avoir opté pour une équipe «resserrée», «très professionnelle, solidaire, de combat au service de la France», pour «donner de la stabilité». Ses conseillers élyséens martèlent qu'il s'agit d'un «gouvernement de pros». Christine Lagarde va jusqu'à dire qu'il est «totalement révolutionnaire», un «tour complet à 360 degrés», un retour «à l'impératif de la solidité (et) du professionnalisme».