Marine Le Pen, habituée à cibler les « profiteurs du bas » et la « fraude sociale », qu'elle attribue à « une explosion de l'immigration », a confié les finances de son micro-parti à un comptable mis en cause pour une escroquerie à Pôle emploi. Ancien du GUD (Groupe Union Défense), Olivier Duguet a été condamné le 6 juin 2012 à une peine de six mois de prison avec sursis pour « escroquerie » au préjudice de Pôle emploi.