A Toulouse, l'Eurovision sociale-démocrate lance la campagne électorale

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Martine Aubry en avait sans doute rêvé, Poul Nyrup Rasmussen l'a fait. Le parti socialiste a enfin renoué avec une mobilisation réussie, ce vendredi 24 avril à Toulouse, pour le meeting de lancement de la campagne des européennes, aux côtés des «partis frères» du PSE (présidé par Rasmussen). Salle pleine (autour de 1.600 personnes), ambiance chaleureuse, hymne pêchu (le Right here Right now de Fat Boy Slim), discours brefs et incisifs, le PS a réussi le temps d'une soirée à incarner sa volonté d'unité européenne, retrouvée sur des bases sociales.