Libération conditionnelle pour le faux Dr Romand

Par
La Cour d'Appel de Bourges (Cher) a accepté jeudi la demande de libération conditionnelle de Jean-Claude Romand, après 25 ans de détention pour avoir tué sa famille après s'être fait passer pour un médecin, a-t-on appris auprès de la cour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La Cour d'Appel de Bourges (Cher) a accepté jeudi la demande de libération conditionnelle de Jean-Claude Romand, après 25 ans de détention pour avoir tué sa famille après s'être fait passer pour un médecin, a-t-on appris auprès de la cour.