Réfutation de cinq idées reçues sur le nucléaire

Par

La Suisse va fermer ses centrales d'ici 2034; l'UE se met d'accord sur un audit des installations; et la France apparaît plus que jamais comme le premier avocat de l'atome. Pourtant, pour deux experts anti-nucléaires, le nucléaire hexagonal est un empire sur le déclin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la Suisse annonce qu'elle fermera progressivement ses centrales nucléaires d'ici 2034, et que l'Union européenne se met d'accord sur une méthode d'évaluation au rabais de ses installations civiles, la France apparaît plus que jamais en première ligne de la défense de l'énergie atomique. Pourtant, le nucléaire hexagonal est un empire sur le déclin, expliquent deux experts anti-nucléaires dansune toute récente publication.