Violences sexuelles et sexistes : que font les partis politiques ?

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 26/05/2022 15:38
  • Par

"Les cellules internes de traitement - quand elles existent - n'ayant encore trop souvent pour but que de préserver l'image "des familles", ceci pouvant aller jusqu'à favoriser le coupable aux dépends de la reconnaissance de la victime"

Comme, apparemment, il n'y a que la FI qui ai mis en place ce genre de cellule j'en conclut que c'est eux que vous visez en malhonnêteté ? .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Vous êtes tombé sur le mélenchoniste de permanence. Il s'ennuie à mourir, alors il écrit un "commentaire".

  • Nouveau
  • 28/05/2022 10:26
  • Par

Merci pour cette émission riche en informations.

Je n’apprécie pas lorsque des personnes dont la culpabilité n’est pas avérée sont démises de leurs fonctions. Néanmoins, la promotion de deux personnes au statut de ministre accusées par plusieurs femmes me donnent des frissons. Le symbole politique est fort, hostile envers toutes les personnes victimes de violences sexuelles… mais aussi envers toutes les femmes.

Ce président et ce gouvernement n’ont de cesse de me décevoir depuis qu’ils sont au pouvoir.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous