Vivre (ou presque) avec le Smic

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Heureusement qu'une amie m'héberge gracieusement, sinon je serais dans la rue ! » dit cet homme de 62 ans. « Un coup de pouce au Smic c'est bien, mais il ne faut pas oublier les autres », fait remarquer cette fonctionnaire qui gagne 200 euros de plus que le Smic, « 200 euros qui m'excluent de tous les systèmes d'aide ». « Seule l'entraide peut nous aider à ne pas être à la rue », raconte encore ce retraité, qui vit dans un trois-pièces gracieusement prêté par « des cousins riches ». « Mais ceux qui n'ont pas de cousins riches, comment font-ils ? » se demande-t-il.