PS: qu'est-ce que t'as fait avant les vacances?

Par
Alors que les ténors du parti socialiste partent pour des congés sûrement animés de nombreuses discussions et tractations d'avant-congrès, Mediapart fait le point sur un parti qui se cherche un futur, avant sa rentrée à l'université d'été de La Rochelle (fin août-début septembre). Retour sur quatre mois de gestion de crise, au lendemain de municipales pourtant victorieuses, dans un PS empêtré dans l'ouverture sarkozyste, les querelles d'égo et une refondation incertaine...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et si Bernard Kouchner avait raison? Vendredi, dans un entretien au journal Sud-Ouest, le ministre des Affaires étrangères s'exclame: «La plus grande réforme dont le pays aurait besoin, c'est peut-être la réforme du parti socialiste». Ce symbole de l'ouverture sarkozyste aux personnalités socialistes révèle l'impasse dans laquelle est actuellement plongé le PS. Piégé par le chef de l'Etat, qui a ainsi préempté quelques figures du social-libéralisme (Jouyet, Besson) vers lequel les socialistes français penchent depuis quelques années, le parti d'Epinay se prépare lentement mais sûrement à des déchirements "façon congrès de Rennes".