Islamophobie, racisme anti-musulman: le sens caché des mots

Par

Le terme « islamophobie » est de nouveau l'objet de virulents débats. Retour sur son cheminement dans l'espace public et sur les enjeux qu'il recèle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mots ne sont pas neutres, y compris ceux qui en ont l’air. À un moment où les agressions physiques et/ou verbales à l’encontre des musulmans, et en priorité des femmes portant un foulard, augmentent (selon les données du ministère de l’intérieur, qui répertorie les infractions constatées, leur nombre a progressé de 23 % en 2012 sur une année, confirmant une hausse de 34 % en 2011), la question de savoir comment désigner ce phénomène est importante.