Bruxelles craint de nouvelles manipulations des émissions

Par
La Commission européenne dispose d'éléments tendant à prouver que certains constructeurs automobiles manipulent déjà les émissions de leurs véhicules en prévision de nouvelles normes qui prendront effet en 2020, rapporte le Financial Times mardi, qui cite un compte rendu non publié et où ne figure aucun nom de constructeur automobile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

(Reuters) - La Commission européenne dispose d'éléments tendant à prouver que certains constructeurs automobiles manipulent déjà les émissions de leurs véhicules en prévision de nouvelles normes qui prendront effet en 2020, rapporte le Financial Times mardi, qui cite un compte rendu non publié et où ne figure aucun nom de constructeur automobile.