Face à la sûreté nucléaire, le silence des parlementaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatorze député·e·s et sénateur·ice·s se sont réunis jeudi 25 juillet pour arbitrer sur le contenu du projet de loi énergie climat, lors d’une commission mixte paritaire (CMP). Malgré les différences entre les versions du texte votées à l’Assemblée nationale et au Sénat, ils ont trouvé un accord. La loi sera officiellement adoptée en septembre (lire l’article de Christophe Gueugneau).